Une Allemande brûlée par des réfugiés témoigne en pleurant « Mes cicatrices seront permanentes »

Il y a eu des manifestants à Cologne mardi soir, face de la cathédrale qui, avec la gare, a été la scène du chaos durant le réveillon du Nouvel An quand une foule d'environ 1000 jeunes hommes, beaucoup d'entre eux en état ​​d'ébriété, ont attaqué les passants et la police avec des feux d'artifice, et ont causé vols et agressions sexuelles. La police a déclaré que les assaillants étaient d'apparence africaine ou arabe au nord, un fait établi par des témoins. "Nous avons été caressées, j'ai été tripotée entre mes jambes. Mes amis ont également été caressées. Mon ami a essayé de me détacher. Il y avait un grand groupe de personnes, peut-être trente ou quarante individus", a déclaré une victime clairement en détresse.

Les hommes arrêtés par la police ont déclaré qu'ils tiraient les feux d'artifice "pour le fun". Mais ce n'était pas amusant pour Jenny.

"J'ai entendu un bruit de grésillement dans ma capuche. J'ai essayé de plusieurs façon d'enlever le pétard de la capuche. Alors il est tombé dans ma veste et a tout brûlé. Les cicatrices seront permanentes. J'ai eu de la chance qu'il n'ait pas éclaté."

 

 

 

 

Source Traduction Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

5 commentaires

  1. Posté par durendal le

    Il n’y avait pas que des « réfugiés » dans cette foule, nombreux étaient les maghrébins qui vivent en Allemagne depuis plusieurs années. C’est encore une preuve qu’ils ne sont pas intégrables ou assimilables […] ils n’ont rien à faire en Europe.

  2. Posté par chevreau bernadette le

    Le terme de réfugiés est inadapté: ce sont des déserteurs et des fuyards en un mot: des lâches, nos parents et grands parents se sont battus pour défendre leur pays, ils ne sont pas allés chez les autres en laissant femmes et enfants,sous les tirs et sous les bombes Je reviens au mot « läche » qui lui est adapté car ils se mettent toujours en nombre pour agresser et des femmes de préférence.

  3. Posté par LAINE le

    Cessez de les nommer réfugiés, ce sont les soldats de daesh! D’ailleurs, le 12 juin 2016 ils l’admettent eux-mêmes !

  4. Posté par Chevrier Michèle le

    Ces réfugiés sont ignobles, ils mettent le chaos partout où ils passent, les jeunes filles sont particulièrement exposées parce qu’elles sorte ce qui est normal.

  5. Posté par Hassan le

    C’est tout simplement lâché, odieux et ingrat envers lesquelles qui ont milité pour forcer la main à leurs dirigeants pour accueillir les millions de réfugiés en ruée vers l’Europe. Dommage

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.