Freysinger Oskar invité en Allemagne : conférence à Essen 31.10.2015 (vidéo) et « Je suis le candidat idéal », pour le CF, Blick, 6.11.2015.

 

Invité par l’AfD (Alternative pour l’Allemagne), Oskar Freysinger offre un regard extérieur sur les développements récents en Allemagne et dans l’UE

… Si la Suisse est un espace libre à haute valeur ajoutée démocratique, elle n’est pas une île. La Suisse se situe au carrefour de l’histoire. Elle est un trait d’union entre le Nord et le Sud, l’Ouest et l’Est, le ciel et la terre, la croix suisse l’illustre parfaitement. C’est la raison même de son équilibre social, économique et politique. Parce que depuis toujours, elle doit sa survie à un équilibre entre les forces environnantes.

… La Suisse est le lieu où Antigone se charge des tâches de l’État de Créon, sans devoir trahir les lois divines non-écrites auxquelles elle se réfère. La Suisse est le lieu où le cadavre de Polynice est enterré le plus rapidement possible. Les morts ont droit au repos et au retour à la terre dont ils sont issus. La terre s’en retrouve sanctifiée.  Elle est enrichie de l’esprit dont les descendants se souviendront. Car il y a un temps pour la guerre, un temps pour le pardon et un temps pour le renouveau.  Aussi longtemps que le cadavre de Polynice pourrit au soleil, l’âme de la société continue de pourrir et rend impossible un avenir pacifique. Tant que l’image d’un enfant mort est détournée politiquement d’une façon si obscène et augmente de manière impudique les ventes de journaux, notre société souffre d’une blessure  béante qui ne peut se fermer.

… Nous devons en aucun cas abandonner les valeurs qui ont formé notre culture occidentale. Nous devons en être fiers et nous y reconnaître.

… Chaque personne, oui chaque personne a le droit d‘être fier de son identité. Les Allemands également. Un système comme l’UE peut-il survivre s’il ne repose que sur le complexe hérité de la Seconde Guerre mondiale ?

… Il faut renouer avec le véritable patrimoine de l‘âme allemande, l’esprit des poètes et des philosophes. Goethe était Allemand ; Schiller, Brahms et Beethoven étaient Allemands ; Büchner, Kant et Hegel l’étaient également. Ces phares de l’Histoire doivent faire la fierté des Allemands, si vous ne voulez pas renoncer à vous-mêmes et précipiter dans l’abîme l’ensemble de la culture occidentale.

Un politicien doit faire ce qui est juste, et non ce qui plaît. Il doit assumer la responsabilité de ses décisions sur le long terme et non jusqu’aux prochaines élections. Les bonnes intentions ne suffisent plus, le chemin de l’enfer en est pavé.

Merci à Caroline pour le choix des extraits et la traduction

La vidéo de son intervention :

https://www.youtube.com/watch?v=yK2JnPDFjNc

Et dans le journal Blick, de ce jour : "Je suis le candidat idéal", comme UDC au Conseil fédéral, ici

8 commentaires

  1. Posté par François-Henri Jolivet le

    Un très grand nombre de Valaisans le verrait fort bien devenir conseiller fédéral. En effet, lors d’une élection complémentaire au gouvernement cantonal l’UDC n’a aucun candidat potentiel ce qui laisse largement la porte ouverte à un candidat PLR tel que M.Pierre-Alain Grichting parfait bilingue dont le résultat au conseil des états est plus qu’éloquent.

  2. Posté par sophie edouard le

    Si c’est le peuple qui votait il est certain que Freysinger serait élu et si les politiciens en place respectaient la voix des Suisses aussi, mais avec les Levrat et compagnie ça me semble bien compromis…

  3. Posté par Pehem Veyh le

    @ Sergio Morosoli: analyse pertinente. Je suis ahuri, à chaque fois, de la prétention de ce clown au regard porcin de Levrat. Pour qui se prend-il pour se la jouer: je décide qui reste et qui est viré du CF. Faut arrêter de donner à ces pitres pathétiques du PS un rôle qu’ils ne jouent qu’en compromettant les autres et qu’ils ne devraient jamais avoir. Au grand jamais….

  4. Posté par François le

    Oskar Freysinger est exactement l’homme que la Suisse a besoin au CF !

  5. Posté par Sergio Morosoli le

    Levrat l’a dit, si d’aventure un deuxième UDC devait être élu au CF, il sera droit de l’hommiste et euro-compatible sinon, on le virera comme on a viré Blocher. Un UDC au CF ne peut être qu’un demi-conseiller fédéral comme Samuel Schmid ou Ueli Maurer. S’il fait de l’ombre au PS, il rompt la collégialité. Sachant cela, prenez un Freysinger et comparez-le aux costards vides actuellement en place, tout le monde conviendra qu’Oskar fait figure d’intrus.

  6. Posté par Yves le

    Ça me plairait bien qu’il soit élu CF, mais il est trop droit dans ses bottes pour ça ….

  7. Posté par Jacques le

    Absolument brillant ! Bienvenue au CF ! Mais vous êtes peut être trop fort, on va sans doute vous barrer la route pour élire quelqu’un de plus mou.

  8. Posté par Pougnier Christian le

    Un excellent candidat, je veux y croire. J’ai de l’affection pour lui, j’apprécie sa culture et son intelligence. Sur que si c’est lui qui est élu , nous fêterons au champagne.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.