Face aux viols massifs des migrants, la Norvège veut donner des cours d’éducation sexuelle

ND Christian Hofer. On notera l'hypocrisie monstrueuse des socialistes qui savent pertinemment que ces gens ne respectent pas nos femmes mais qui prétendent que ces immigrations nous "enrichissent". Sur quel point peuvent-ils nous enrichir s'ils ne savent même pas respecter une femme? A-t-on déjà entendu une gauchiste larmoyer sur le sort de nos femmes lorsque celles-ci étaient agressées sexuellement? Jamais!!! La gauche fait entrer chez nous des gens dangereux en toute connaissance de cause tout en nous traitant de racistes si on s'y oppose. Pire, elle s'oppose à l'expulsion des criminels étrangers. Une chose à ne jamais oublier.

Afin de prévenir les viols, le pays propose des cours à l'intention des migrants. En Suisse, l'idée est diversement appréciée.

La Norvège a lancé cette idée après une série de viols dans la ville de Stavanger en 2011, explique le Blick. La plupart avait été imputable à des requérants. Mais un autre pays nordique aimerait lui emboîter le pas aujourd'hui: le Danemark. Tant à gauche qu'à droite, on réclame également ces cours.

Quant à la Suisse, le modèle fait réagir. «C'est une bonne idée que de transmettre ces bases élémentaires de notre culture aux jeunes hommes», estime la conseillère nationale socialiste bâloise Silvia Schenker, qui est également travailleuse sociale au sein de l'autorité de tutelle de son canton. «De nombreux réfugiés ont une image différente de la femme. Ces cours ne peuvent donc pas faire de mal», pense-t-elle.

Source

5 commentaires

  1. Posté par Philippe le

    Education : IMPOSSIBLE. Parce que la peur du gendarme est le début de la sagesse.

  2. Posté par Claudel le

    Le vrai problème c’est leur présence en Europe. Quand on sait que seul un bon quart méritent notre aide, on se pose la question de savoir ce qu’il faudra faire des autres, ces délinquants potentiels, violeurs de femmes et de gamines, anciens combattants et donc terroristes de Syrie. Leur accorder des allocations sociales à une période de crise financière et économique sans précédent, plongeant les budgets déjà étriqués de nos Etats dans le rouge indélébile ou les renvoyer le plus vite possible dans leur pays d’origine ? LA SECONDE SOLUTION S’IMPOSE POUR EVITER LA SAIGNEE FISCALE DE CLASSES SOCIALES DEJA DANS LES DIFFICULTES…ET BIEN NON, NOS POLITICIENS PREFERENT LEUR ACCORDER LA PROTECTION SOCIALE SANS QU’ILS AIENT JAMAIS COTISÉ ET COUVRIR LEURS MEFAITS ! Nous ne pouvons être d’accord avec cette position suicidaire.

  3. Posté par daphn le

    Qui retourne dans leur tabarnak de pays ..
    Y son po capable de respecter les femme dans nos pays alors pourquoi la pendaison nest pas légale ici ? pendons les violeur et les tueurs. Ben ecoeurée de tout ça tk on m’a deja dit que le viol allait être légal au quebec tk si ça arrive j’espère que le meurtre aussi va être légal pcq le premier qui va toucher à mon enfant va annoncer sa mort immediate

  4. Posté par Derek Doppler le

    Pour ceux qui n’ont toujours pas cerné une des causes majeures du problème : http://bit.ly/1HmZBLE

  5. Posté par Vautrin le

    Un cours d’éducation sexuelle ! Pincez-moi, je rêve ! Seule une répression implacable suivie d’expulsions massives pourrait résoudre le problème. On n’éduque pas le barbare, on le neutralise. Si les peuples d’Europe veulent survivre, ils doivent abandonner toutes les fariboles humanistes, véritable sida intellectuel, qui les intoxiquent.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.