La Finma est une coûteuse structure antidémocratique et dans les chiffres rouges,Liliane Held-Khawam, publié dans le Temps.

post_thumb_default

 

Le gendarme des marchés financiers suisse a publié ses comptes 2014. Ils indiquent une perte globale de 29 millions de francs pour un chiffre d’affaires de 140 millions. Les capitaux propres de l’institution s’élèvent à – 18 millions de francs. Le gendarme des marchés financiers suisse a publié ses comptes 2014. Ils indiquent une perte globale de 29 millions […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par sybille le

    Pour rappel la Finma a durant des années été pilotée par Anne Héritier-Lachat, avocate socialiste comme son mari. En conséquence, ces gauchos n’ont pas fini de nous étonner dans leurs dérives et leurs réflexes de conservateurs pollués par le pognon. On comprend mieux cette fièvre carnassière de veau d’or qui a fait de cet établissement une fabrique de retraites en or massif, vraisemblablement exclusivement dévolues à des socialistes, tout en jouant dans l’arbitraire et en piétinant les droits démocratiques le plus élémentaires, à la manière des crypto-communistes camouflés dans les fraternelles maçonniques, qui ont succédé aux pantins partisans de l’ex-Urss.

    Et si cette mauvaise plaisanterie dont les coûts finaux atteignent probablement des milliards ne vous convainc pas, sachez qu’il faudrait analyser comment, et par quels pistons, cette personne est arrivée à ce poste. Il est vrai que sa compétence en la matière ne fait aucun doute. N’a-t-elle pas signé une thèse de droit sur les pots-de-vin. Diluer l’impact de ces révélations sous un paquet de fric est peut être le moteur de son intégration dans ce machin, comme dirait le général de Gaule, à moins qu’elle en soit elle-même l’instigatrice.

  2. Posté par fergile le

    « … cette entreprise garantie par les contribuables, qui bénéficie d’un monopole d’Etat sur une clientèle captive. A cela s’ajoutent un pouvoir législatif et la capacité de faire mettre en faillite par simple décision interne ».
    Monopole pour une SA et pouvoir législatif? Cette entreprise est clairement anticonstitutionnelle, qui sont donc les traitres qui en ont avalisé la création? Ils doivent être dénoncés, interdits de toute fonction publique.
    Ces « financiers », probablement des « experts », sont visiblement chargés de dépouiller les Suisses de toutes leurs économies, lorsque leurs donneurs d’ordres organiseront un nouveau crash des marchés afin que la caste minoritaire s’enrichisse encore plus aux dépens de la majorité.
    En effet, ce « Dernier point de taille. La Finma a émis en 2012 une ordonnance sur l’insolvabilité des banques, ses clients dans les faits. Elle y traite de leur capitalisation à travers une confiscation des dépôts (épargne des caisses de retraite par exemple) » démontre que leur but est à terme de voler les épargnants en faveur des banques.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.