Des islamistes takfiri avouent avoir été entraînés par des Américains en Turquie et payés en dollars

post_thumb_default

 

entrainés-en-Turquipar-USA

Des terroristes takfiri ont été faits prisonniers par l’armée syrienne au nord-ouest d’Alep. Ils ont avoué avoir été formés en Turquie par des instructeurs venus des Etats-Unis, mais aussi de l’Arabie saoudite et du Qatar.

Le mouvement Takfir wal Hijra (qui signifie Anathème et exil) a été fondé en 1971. Il s’agit d’une scission des Frères Musulmans qui se veut plus radicale et jette l’anathème (takfir) sur les musulmans qui ne partagent pas leur point de vue. Les takfiri se font connaître dès 1985 par des profanations de tombes, des destructions de mausolées et de lieux de cultes, ainsi que des atrocités filmées et diffusées pour terroriser les populations locales.

Concernant les non-musulmans, les takfiri excluent la dhimmitude et prônent la mise à mort de tous ceux qui ne se seront pas convertis.

Les takfiri sont donc loin d’être des « modérés ».

Au cours d’interviews diffusées par la télévision d’Etat syrienne, les prisonniers takfiri ont raconté que des instructeurs militaires des États-Unis, de l’Arabie saoudite et du Qatar les avaient formés sur le sol de la Turquie.

Un des terroristes, identifié comme Ahmad Mustafa Mastari, a expliqué que lui, ainsi que d’autres islamistes, avait été envoyé à Alep après avoir reçu une formation militaire en Turquie pendant 30 jours.

Il a ajouté que des instructeurs militaires « étrangers » avaient déjà entraînés les takfiri  pendant 45 jours dans la ville de Salqin, dans la province syrienne d’Idleb, avant la formation en Turquie.

«Je faisais partie de la force qui a attaqué Jam’yat al-Zahraa à Alep, nous étions environ 250 combattants, mais l’opération a échoué et nous avons été arrêtés par l’armée », a déclaré Mastari.

Un autre terroriste, appelé Mohammad Aqel Akk, a déclaré qu’un groupe de terroristes, y compris lui-même, avait été formé pendant 45 jours dans Salqin, ajoutant qu’ils ont ensuite été envoyés en Turquie pour compléter leur formation.

Il a également affirmé que chaque stagiaire a reçu 200 dollars américains en Turquie.

« Nous sommes ensuite retournés à Alep et on a commencé une attaque énorme sur les postes de l’armée à Alep, mais notre opération est un échec et nous avons été pris, » a-t-il ajouté.

Qasem Abdullah, un terroriste qui a été pris par l’armée syrienne à Alep, raconte qu’il a reçu cinq mois de formation en Turquie où il recevait environ 80 dollars par mois.

Il a ajouté qu’il était parmi un groupe de 50 hommes armés qui ont pris part à un attentat manqué à Alep.

« Un certain nombre d’entre nous, moi y compris, ont été blessés dans l’attaque et nous avons décidé de nous rendre à l’armée », dit-il.

La Turquie est l’un des principaux partisans du militantisme Takfiri contre le président syrien Bachar al-Assad, des rapports montrant que Ankara forme activement et arme des militants opérant en Syrie.

Les États-Unis et la Turquie ont signé un accord en février pour former et armer des combattants en Syrie.

La mission, qui a officiellement commencé en juin, prévoit de former plus de 15.000 islamistes sur le sol turc sur un délai de trois ans. Plus de 120 soldats américains seraient en Turquie pour former ces islamistes.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    Disent-ils vrai ? Ils ont sûrement été entraînés à la manipulation. Toutefois, on ne saurait nier que la Turquie d’Erdogan joue un rôle actif : soutien logistique, infiltration de terroristes, base-arrière sanitaire. Il ne serait donc pas étonnant que les Turcs -disons la faction d’Erdogan- aide à former des moudjahidin nazislamiques. En effet, la stratégie de l’Erdogan vise à ressusciter l’empire ottoman et dominer le Moyen-Orient, en concurrence féroce avec l’Iran, notamment.
    Il faudra le rappeler aux abrutis de l’UE pour qui l’adhésion de la Turquie islamiste au machin européen est toujours à l’ordre du jour.
    Quant aux Américains… On sait bien qu’ils ont joué avec le feu, continuellement, par exemple en armant les tribus afghanes contre les Russes (résultat : Al-Qaïda). Que dans leur rage à détruire le régime d’Al-Assad ils entraînent et arment en sous-main des nazislamiques, cela n’aurait rien d’étonnant, non plus. D’autant moins étonnant que la « stratégie » d’Obama est nettement en faveur de l’islamisme, sinon comment expliquer que 50 000 fanatiques semant la mort et la destruction au Moyen-Orient ne soient pas attaqués par des troupes au sol et effacés de la surface de la Terre ?

  2. Posté par marc le

    La preuve d’une complicité criminelle entre le gouvernement turc, celui d’Obama et les terroristes islamistes islamiques a déjà été établie. Alors après ça parler de crimes contre l’humanité devient une mascarade! Accepter une UE sous tutelle des Etats-Unis ou une entrée de la Turquie dans l’UE est tout aussi peu reluisant!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.