Rediffusion victorieuse! Allemagne. Une école interdit la minijupe, en raison de la proximité de demandeurs d’asile musulmans. La direction renonce!

Interdiction de la minijupe: Suite à la lettre adressée aux parents des gymnasiens la direction du gymnase fait marche arrière. Et suite à la diffusion de la nouvelle dans la presse de Réinformation, l’école a été submergée d’appels et de courriers. La direction a décidé de renoncer à l’interdiction

Lien vers l'article annonçant la marche arrière de la direction du gymnase, ici

Allemagne. Une école interdit la minijupe, en raison de la proximité de demandeurs d’asile musulmans.

A Pokau, la salle de gym et le terrain de skate d’un gymnase ont été réquisitionnés pour des immigrants. Selon la lettre adressée aux parents, les élèves sont priées d’éviter de porter des vêtements qui pourraient porter à confusion (könnten zu Mißverständnissen führen), les requérants syriens étant principalement musulmans.

Lien vers l'article complet en allemand, ici

 

12 commentaires

  1. Posté par Joe le

    Vous les Européens vous êtes des lâches, surtout vos politiciens; vous osez parler sur internet seulement.
    Haussez la voix vite, avant que ça ne soit trop tard pour vous. Je suis d origine non européenne et je sais de quoi je parle…

  2. Posté par Jacques le

    Il ne faut pas regarder si loin. Ici à Berne il y a un centre pour réquérants d’asile au bord sud du parc de l’hôpital Lindenhof. Les patients n’osent plus s’y promener et le soir c’est le tam tam, le boucan. Si vous ne me croyez pas, venez jeter un coup d’oeil…

  3. Posté par JEAN LUC le

    Elle est pourtant belle cette « france » multiculturelle qui fait tant la fierté de nos politiques
    Un reproche peut-être, ça manque un peu d’écoles de djihadistes ces braves et valeureux soldats qui
    combattent au péril de leur vie les mécréants que nous sommes
    Allez, Mr Hollande, vous qui avez si souvent des idées lumineuses, un petit effort

  4. Posté par vivi le

    Ceux qui ont pris la décision d’interdire les mini-jupes à proximité des lieux d’accueil des réfugiés, ont-ils peur que les jeune filles soient agressées sexuellement ? C’est sans doute la raison ! Il faudrait les interroger. Face à des individus qui méprisent la femme et qui le clament partout haut et fort, il est évident d’être prudents. Les accueillants ne leurs feraient pas confiance ? C’est la première fois, il me semble, que de tels individus présentent un tel risque. Il conviendrait de faire un tri lorsque l’on ouvre nos portes !

  5. Posté par Jean-Luc le

    Depuis plus de 30 ans (déjà) que je tire la sonnette d’alarme !!!! En vain …
    Le laxisme bien-pensant de nos dirigeants successifs nous conduisent droit dans le mur
    L’islam est à éradiquer sur le sol européen, car sans islam, pas d’islamisme
    Alors un peu de courage chers compatriotes européens, votez pour les candidats nationalistes
    avant qu’on les fasse disparaitre du paysage politique ….
    C’est votre seule porte de sortie, sinon il faudra prendre les armes comme l’ont fait nos aïeux
    aux heures sombres de notre pays et de la Marseillaise

  6. Posté par leroy le

    Je pense que c est à l étranger de se plier aux lois du pays, pas l inverse. Fais la même chose dans leur pays d origine …….

  7. Posté par Jakin le

    ON A CE QU’ON MERITE !!! 40 ANS D’INSOUCIANCE AVEC DES ELUS ET ELUES CORROMPUS QUI PROFITENT DE LEURS TRAITRISES COLLABORATRICES DANS DES PAYS HORS INVASIONS ! POUR MOI FRANÇAIS, MÊME SI LE FN PASSE JE NE SUIS PAS SÛR QUE NOUS POURRONS INVERSER CETTE MALADIE QUI NOUS SERA FATALE !!! ET QUI FINIRA PAR UNE GUERRE CIVILE EUROPEENNE .

  8. Posté par richard le

    Je lis les articles concernant tout les pays européens je m aperçois que le problème musulman se propage pas qu en France Bruxelles impose des quotas d immigrés fallacieux et irrespectueux de notre mode de vie et de notre religion j ai toujours pensé qu’il fallait un parti nationaliste européen pour défendre le droit des peuples de souches. le remplacement de civilisation voulu par Bruxelles ne doit plus entraver nos libertés et nos croyances pour une secte islamique et rétrograde et primitive

  9. Posté par debut le

    Je trouve que lorsqu’un pays accepte des réfugiés chez lui qu’ils soient de n’importe quelle religions ou moralité c’est a l’étranger à s’intégrer au pays et non à y donner des objections tels que ne plus mettre de porc dans les écoles, retirer le sapin de Noël, dire qu’il est raciste de faire de sorte que le père fouetard soit noir. Bientot nous devrons devenir comme eux, mais où va-t-on ?

  10. Posté par annik le

    Réveillez-vous! C’est ce qui nous attend ici en Suisse avec notre CF lâche qui n’ose pas prendre des mesures adéquates pour stopper l’invasion de notre pays.

  11. Posté par P. Monnard le

    Le ton est donné clairement dès le départ :
    1. Malentendus: « les mini-jupes pourraient conduire à des malentendus »
    Si un musulman agresse un enfant, il s’agit un malentendu (non sanctionnable)

    2. Racisme: « déclarations péjoratives et racistes »
    Si un allemand dit un mot de travers, c’est du racisme (amende ou prison – droit pénal)

    Les élèves ont donc été avertis, c’est eux qui porteront la responsabilité s’ils sont victimes d’une agression (il s’agit d’un malentendu bien sûr) car la cause en est leur tenue non conforme. Le réfugié sera automatiquement innocenté.

    C’est du racisme institutionnel et politiquement correct lorsque les autorités ont des attentes inférieures de la part des étrangers qu’à l’égard de ses propres citoyens.

  12. Posté par Aude le

    Les lèche-babouches sont à l’oeuvre…ils n’ont pas encore compris que leur compréhension est signe de faiblesse..Raison pour laquelle, ils ont encore moins de considération. Dans son propre pays , adopter des mesures à la musulmane….il faut être complètement idiots…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.