51 commentaires

  1. Posté par aldo le

    L’ANARCHIE DES GOUVERNEMENTS A LA RECHERCHE DE PROFITS POUR BOUCHER LES TROUS DE L’IMMIGRATION DE MASSE, RIEN DE PLUS ? PAS VRAIMENT. C’est pas beau de rouler vite, mais c’est une excellente occasion de criminaliser les « populistes » pour les mettre au même niveau que les criminels de sang, trafiquant de mort par la drogue, et autres ordures égorgeurs aux couteaux ou tueurs aux Kalatch issues du marché noir, avec ces issus de l’immigration de masse comme faux-réfugiés et invités par l’islamisme local, lui-même cultivé par ces pleutres de traîtres politicards. Faire taire les « populistes » par intimidation et criminalisation sans victimes et aussi sous prétextes de racisme etc…. voilà une manipulation psychologique bien dans l’air du temps. Nonobstant cette remarque, rouler relativement vite, progressivement et avec prudence permet aussi d’apprendre à conduire parce que ça simule des circonstances exceptionnelles qui peuvent arriver à des vitesses très très raisonnables. Et pourtant en face, ces deux roues à pédales qui font n’importe quoi et qui tuent réellement, ne gênent personne. Après des génération d’inutiles telles que la Brunswig-Graf et la Torracinta, personne lié à l’éducation ne s’est inquiété de savoir que les deux roues à pédale devenu disciplinés pouvaient aussi être une excellente occasion pédagogique et formatrice au trafic des transports. Encore faudrait-il qu’ils ne se permettent plus d’utiliser les trottoirs au-dela de 30km/h. sans sanctions, alors qu’ils disposent de pistes cyclables dans les deux sens… comme à la rue de St-Jean. Tout ce qui est payé par les automobilistes devrait être aussi payé par tous les usagers question de justice sociales égalitaire, non? Il n’y a la derrière ces manquement qu’une volonté d’escrocs politiques qui cultivent le mélange des caisses. Exemple la caisse maladie sollicitée mème pour ceux qui n’ont jamais cotisé, au nom de citoyen du monde habitué des exemptions fiscales.

  2. Posté par Mac’oest le

    Ok, gros excès de vitesse…. mais pas comparable aux excès de 100km/h et plus dans des villages. Pour autant, de la prison? Sérieusement? Via secura est une ignominie. Combien pour une agression laissant une personne invalide? Combien pour un viol?

  3. Posté par aldo le

    Ce qui est plus inquiétant c’est de savoir s’ils ont la capacité de conduire en toute sécurité à ces vitesses, vitesses ne voulant déjà pas dire grand chose tellement il y a de la subjectivité la derrière sans compter une volonté d’utiliser les amendes comme de la fiscalité. La vraie réponse serait dans la formation, tout comme l’irrésistible peur des armes, largement forgée à coup d’exemples mondiaux peu significatifs, sauf pour maltraiter le cerveaux qui pensent encore. TANT QU’IL N’Y A PAS D’ACCIDENT, IL N’Y PAS DE RISQUE ! Et suivant les vitesses en cause, il est évident qu’un accident sérieux peut aussi nous débarrasser définitivement de ces problèmes. Et le risque pour les autres ? Mais tout le monde s’en fout réellement, puisque le but final ce n’est pas la sécurité, c’est le populisme-égalitarisme l’accès pour tous à la voiture, le fric des assurances etc.. J’ai un exemple parfait à mettre en relief CETTE DÉMAGOGIE UNILATÉRALE DE LA PEUR . Une personne s’est cassé l’épaule, le bras étant désarticulé, en glissant sur une plaque d’alu très légèrement déformée par un camion sur un ouvrage propriété d’une ville. L’hiver, l’eau stagnante a créé une minuscule couche de glace invisible mais a causé de l’accident. Tout cela parce que la ville à déneigé un jour et que le tire au cul n’a salé que le jour suivant malgré les basse température. Ensuite l’ambulance appelée a refusé de se déplacer parce que l’appelant parlait mal notre langue et que l’accidentée était choquée ne pouvait pas bien parler. Ensuite le médecin a choisit de ne pas opérer. Maintenant, des ligaments tordus ou mal remis en place créent un handicap à vie et des douleurs qui limitent l’élévation du bras droit. Or L’ASSURANCE MALADIE-ACCIDENT PONCTIONNE TOUT LE MONDE POUR ENGRAISSER UN CABINET JURIDIQUE FANTÔME, lequel est censé se retourner contre le fauteur de trouble pour récupérer les coûts à charge de l’assurance, donc la responsabilité du maître de l’ouvrage, la ville… Est-ce encore UNE INEPTIE DE L’EUROPE QUI NOUS EST IMPOSÉE POUR NOS CHERS FAUX-REFUGIÉS ? Comme chaque dossier ouvert rapporte, c’est plus facile de ne rien faire de cumuler du papier dans un dossier pour rien. OR LÀ, IL Y A UN ACCIDENT BIEN RÉEL, LE RISQUE EST RÉALISÉ ET PROUVÉ PAR LE RÉSULTAT ET LA VILLE EST RESPONSABLE MAIS RIEN N’Y FAIT, C’EST UNE CAUSE PERDUE D’AVANCE COMME DANS UN PAYS SOUS-DEVELOPPÉ. La personne n’était pas capable de se défendre tout le monde s’est débiné et personne n’est condamné et il y a une invalidité partielle qui n’est naturellement plus couverte suivant l’âge, les primes pour les vieux étant tout aussi importantes, toutes sortes de réticences psychologiques existent pour qu’ils ne soient PAS SOIGNÉS A ÉGALITÉ, MAIS BIEN ÉGALITAIREMENT PONCTIONNÉS.

  4. Posté par mac'oest le

    Oui il y a des extrêmes…. dans les 2 sens (de marche). mais ce genre d’info me semble surtout destiné à justifier cette via sicura complétement disproportionnée et donc, idiote

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.