Ramadan: Ma chaire d’Oxford est financée par le Qatar

 

Source: Tariq Ramadan : «Je ne reçois aucune rémunération du Qatar»

Le très médiatique professeur d’islamologie d’Oxford se défend d’être le VRP officieux du régime de Doha.

Professeur d’études islamiques contemporaines à Oxford, petit-fils du fondateur égyptien des Frères musulmans Hassan el-Banna, Tariq Ramadan est l’un des intellectuels les plus influents auprès des musulmans de France. Depuis quelques mois, sa proximité et son inféodation supposée au Qatar sont l’objet de bien des questions.

Votre chaire d’enseignement à Oxford, «his highness Sheikh Hamad bin Khalifa al-Thani», est-elle placée sous la tutelle de Doha ?

Ma chaire d’Oxford est une chaire permanente, que le Qatar a certes financée, mais dont la gestion est sous l’autorité exclusive d’Oxford.

Extrait de: Source et auteur

 

4 commentaires

  1. Posté par C. Donal le

    La takya est pratiquée par des esprits pétris d’illusions, illusions pourtant dégrisées par les connaissances actuelles.
    Extraits de la base de données de ce monsieur :
    Hadith Bukhari, volume 3, livre 49, numéro 861 : L’Apôtre d’allah a dit : « Si quelqu’un innove dans quelque chose qui ne soit pas en harmonie avec les principes de notre religion, cette chose est rejetée. »
    Coran, sourate 2, verset 85 … : Croyez-vous donc en une partie du livre et rejetez-vous le reste ? Ceux d’entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l’ignominie dans cette vie, et au jour de la résurrection ils seront refoulés au plus dur châtiment…

  2. Posté par MYR97400 le

    « Langue de bois » comme le dit « turquoise » dans le premier comùentaire, mais surtout : double langage et adepte de la doctrine de la taqiya, tawriya, kitman, muruna (ou l’art de rouler le mécréant dans la farine).
    ———-
    Preuve du double discours de Ramadan Tariq :
    «Ça devrait être nous, avec notre compréhension de l’islam, avec nos principes qui colonisons positivement les États-Unis d’Amérique.»
    Ramadan Tariq – Discours devant l’Islamic Circle of North America (ICNA) à Dallas (27 juillet 2011)
    ———-
    « Les gens jouent sur la peur » dit Ramadan Tariq … Il se trouve que la peur est justifiée. Le coran permet toutes les dérives et génère constamment et de tous temps des violences et exactions graves, parfois à grande échelle. Lisez le coran !!! ainsi que la biographie du prétendu prophète de l’islam Mouhammad, ou du moins, prenez des renseignements … Vérifiez si c’est un livre de paix, d’amour, de tolérance …
    ———-
    Ramadan Tariq : Loup déguisé en mouton. Sympathisant secret des « Frères musulmans » association islamiste fondamentaliste créée en Egypte par son grand-père, désormais interdite dans ce pays pour cause de terrorisme …
    ———-
    «Les réalités d’aujourd’hui sont les rêves d’hier, et les rêves d’aujourd’hui sont les réalités de demain.»
    Hassan al-Banna (1906-1949), fondateur des Frères Musulmans, grand-père de Ramadan Tariq.
    Citation reprise par Ramadan Tariq (son petit fils) dans son livre « Aux sources du renouveau musulman » (Paris, Bayard, 1998, p. 229).
    ———-
    Devise des Frères musulmans: «Dieu est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyr notre plus grande espérance.»
    ——–
    «Il est obligatoire pour nous (musulmans) de se battre contre eux (les infidèles) après leur avoir transmis l’invitation (d’adhérer à l’islam) et ce, même s’ils ne se battent pas contre nous.»
    Hassan al-Banna (1906-1949) Fondateur des Frères Musulmans, (association fondée par le grand-père de Ramadan Tariq)
    Dans son « Manifeste en 50 points », il appelle au rétablissement du califat.

  3. Posté par turquoise le

    Ramadan langue de bois, comme à son habitude…!

  4. Posté par David le

    et alors….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.