Dieu sauve la famille

post_thumb_default

Il y a quelque chose de profondément nostalgique et d'historiquement touchant dans les scènes de liesse des peuples britanniques célébrant la naissance de leur nouveau petit prince, "the third in line to the throne... May he be long-lived happy and glorious and one day reign over us".

La couronne d'Angleterre a hérité de toute une longue suite de siècles cette science si pointue et exacte du décorum. Les médias anémiés par l'été se jettent sur la nouvelle avec d'autant plus d'appétit que le spectacle est parfait. Point d'amertume chagrine de quelque démocrate dépité, l'Angleterre est tout à sa joie et c'est un peuple unanime qui se réunit pour saluer le hasard de la naissance.

Mais tout autour du monde, aucun être n'a pu retenir un sourire, un bref élan de sympathie, un héritier, un fils, un enfant, c'est toujours une joie, c'est universel et c'est humain.

Il aura fallu cette circonstance particulière pour rappeler au monde que la première structure politique pérenne, le premier régime de l'humanité, c'est bien la famille. Que tout homme est un roi, que sa femme est une reine et qu'ils règnent tous deux dans l'amour de ce seul vrai trésor qu'est leur enfant, et qu'il leur offre une voie vers ce soupçon d'éternité qui fait que l'homme est un peu moins homme et que, par conséquent, il le devient un peu plus.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.