Kathryn, 5 ans, transexuel

L’histoire d’une petite fille qui a eu le malheur de dire à ses parents, à l’âge deux ans, qu’elle était un garçon. Ses parents n’ont pas trouvé de raison de ne pas la croire.

A l'âge de 5 ans, ses parents emmènent Kathryn auprès d'une chirurgienne sexologiste répondant, ça ne s'invente pas, au nom de Dr. Michele Angello, spécialiste dans les transformations sexuelles. Et c'est ainsi que la petite Kathryn est devenue Tyler. Bienvenue en Amérique.

Le transexualisme est toujours identifié comme une maladie psychiatrique. Sous les pressions que l'on imagine, les praticiens optent de plus en plus souvent pour la réalisation chirurgicale des symptômes plutôt que pour leur guérison.

Le site Lifesitenews fait le compte d'autres cas répertoriés, dont un cas de jumeaux assez célèbres aux Etats-Unis.

 

Voir encore

Amalgame entre homosexualité et troubles du comportement

4 commentaires

  1. Posté par Jenifer le

    Les Journalistes vous me dégoûter !
    Les personnes opérées sont heureuses et fières mariée et hétérosexuelle , la rectification sexuelle n’as strictement rien a voir avec john money et les trans lgbt arrêter de tout mélanger c’est ignoble !!

  2. Posté par transs le

    Encore des reporteurs qui ne comprenne rien a rein! Les journalistes sont devenu la honte de la société. Si Tintin existait pour le vrais il démissionnerait trop honteux de ces collègues.

  3. Posté par JeanDa le

    C’est à vomir.

  4. Posté par Gaétan Porcellana le

    Bonjour. Je suis le docteur John Money. C’est moi qui ai inventé le concept de genre. J’ai poussé un petit garçon à devenir une petite fille puis je l’ai forcé à mimer l’inceste avec son frère jumeau : ils se sont tous les deux suicidés.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Money

    Maintenant, mes disciples vont s’occuper de vos enfants avec l’approbation et l’artillerie lourde propagandiste de l’ONU.

    (Ce message est bien évidemment bourré d’amalgames, de raccourcis, d’intolérance, de racisme, de haine, de stéréotypes, de généralisation, de manque d’ouverture d’esprit, de bêtises, de préjugés, de genderphobie et rappelle les heures les plus sombres de notre histoire©.)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.