Ferrette : l’institutrice enseigne aux migrants, les enfants du village sans école depuis 5 semaines

post_thumb_default

 

Voilà une histoire inhabituelle. Ferrette est une commune du Sundgau (Sud de l’Alsace, à la frontière suisse) de 683 habitants. Le village avait fait la une il y a un an, car c’était un des premiers villages en Alsace à accueillir des migrants. Plus de 80 migrants, soit plus de 10% de la population du village, ont été accueillis. Aujourd’hui, loin de l’idylle décrit par les journalistes, les habitants en ont assez. En cause, l’absence d’école pour les enfants du village depuis 5 semaines.

Acte I – L’institutrice du village part enseigner le français aux migrants

Comme dans beaucoup de centres d’accueil, des cours sont dispensés par l’Éducation Nationale, afin de favoriser une meilleure intégration des nouveaux venus : la langue française est ainsi enseignée, car peu la maîtrisent vraiment. Une vingtaine d’enfants de 4 à 8 ans sont arrivés en début d’année dans ce centre. L’institutrice du village est ainsi affectée à leur instruction. Bien évidemment, une remplaçante vient faire cours aux élèves de Ferrette : pas question en effet d’abandonner ces enfants, leur instruction est obligatoire, rappelons-le. Tout à été prévu.

Vraiment ?

Acte II – La remplaçante tombe malade

Les aléas de la santé, la remplaçante tombe malade. Visiblement c’est assez grave, puisque voilà 5 semaines que celle-ci n’a pas pu donner des cours. Le problème est ici : rien n’a été prévu pour remplacer la remplaçante, et les enfants de Ferrette n’ont donc pas école depuis 5 semaines. Une situation difficilement acceptable pour les habitants, sachant que les migrants ont eux des cours assurés par l’ancienne institutrice.

Acte III – Les habitants en colère

Pour les parents d’élèves, la pilule est difficile à avaler. Leurs enfants vont avoir des lacunes à cause de cette interruption longue de l’enseignement. Il faudra rattraper ce retard. Bien évidemment, une telle situation ne renforce guère la sympathie des autochtones pour les migrants. Le maire aurait ainsi fait détruire l’ancienne caserne de pompiers pour éviter qu’on y loge des migrants supplémentaires.

L’Éducation Nationale, mise en cause, va devoir trouver rapidement une solution…

 

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par bdr le

    Si cela n’est pas symbolique d’un grand remplacement, qu’est-ce donc?

  2. Posté par Dupond le

    Suède : l’âge de la retraite devrait être repoussé pour payer la politique d’immigration

    L’augmentation des coûts de la croissance démographique en Suède, presque exclusivement due aux migrations massives, a obligé le gouvernement à envisager sérieusement de relever l’âge national de la retraite pour couvrir les coûts supplémentaires.

    Magdalena Andersson, ministre des Finances du parti socialiste suédois, a annoncé que l’âge de la retraite serait probablement relevé dans un proche avenir afin de compenser l’augmentation des coûts sociaux, rapporte le journal suédois Expressen.

    « Si l’on considère tous ceux qui commencent à travailler à 30 ans, il devrait y avoir possibilité de travailler après 65 ans », a déclaré Andersson.
    Sophie Davant: Au Coeur D’un Scandale!
    Beautyhelp
    Ads by Revcontent

    La ministre a fait ses remarques à la suite d’un rapport économique du conseil des autorités locales et départementales (SKL) publié plus tôt cette semaine. Le rapport affirme que l’État providence croîtrait plus vite que les recettes fiscales en raison de l’augmentation spectaculaire de la population suédoise.

    En raison de l’afflux de migrants pendant la crise migratoire et du taux de natalité croissant de la Suède, la population du pays s’y est développée plus rapidement que presque tous les autres pays européens.

    (…)

    Breitbart

  3. Posté par Un chapon cha pond pas le

    Avec les 350000 € du coût de l’avion du premier ministre pour le rapatrier de Tokyo, on pourrait voir venir… Un tel gaspillage de l’argent du contribuable est tout simplement scandaleux, tout ça parce que le cul d’un ministre, fût-il premier, a paraît-il bien plus de valeur que celui du simple voyageur… En attendant, des lacunes un peu partout. Bientôt une révolution ?

  4. Posté par Vautrin le

    Voilà où mène la politique d’invasion. L’ethnocide contre les autochtones est en marche !

  5. Posté par Coiron le

    Trop forte la « maison » des grévistes ! L’E.N. qui n’éduque plus la Nation , moyennant quoi quasi seuls les rejetons de parents instruits et cultivés vont parvenir à être autre chose que des abrutis de consommateurs .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.