« Si c’est tellement la merde ici, qu’est-ce que vous faites là ? ». La phrase lancée par un juge allemand à un demandeur d’asile fait le buzz

Un Libyen s’est retrouvé au Tribunal de première instance de Zwickau (Saxe) après avoir injurié la caissière d’un supermarché de « pute nazie » ou « salope de Hitler », un témoin l’a encore entendu crier « Allemagne de merde ». Finalement, l’homme se retrouve condamné à 2,5 ans de prison, une peine plus importante que celle requise par le ministère public.

Le juge avait déjà reproché au prévenu son comportement de prédateur sauvage et son attitude misogyne, mais en plus le magistrat trouvait incompatible que celui qui profite des aides de l’Etat en tant que demandeur d’asile se permette de traiter « d’Allemagne de merde » le pays qui l’accueille et l’entretient. Durant l’audition, il a donc clairement remis le Libyen à sa place en lui demandant : « si c’est tellement la merde ici, qu’est-ce que vous faites là ? ».

Une phrase qui a depuis fait le tour de l’Allemagne, ce qui vaut au tribunal de Zwickau de nombreux messages de soutien de tout le pays. Le juge n’accorde pas plus d’intérêt à ce remue-ménage médiatique et assure qu’il aurait évidemment traité le cas de la même manière si l’inculpé avait été d’origine allemande.

Focus.de Via Fdesouche.com

8 commentaires

  1. Posté par kitty le

    En cette période, il y a parfois des petits miracles : il y en a qui ouvrent les yeux.

  2. Posté par Panache l'Écureuil le

    Le Land de Saxe, dans l’est de l’Allemagne, est celui où le parti Alternative für Deutschland, anti-immigrationniste et islamo-critique, a toujours obtenu des scores plus élevés que dans le reste du pays. De ce fait, le juge en question sent sûrement qu’il peut compter davantage sur le soutien de ses compatriotes locaux davantage que s’il était en exercice dans un autre Land, comme Berlin par exemple. Il est plus facile de s’exprimer et d’agir quand on perçoit qu’on ne sera pas vilipendé, voire attaqué par une engeance lécheuse de babouches. Ceci dit, le courage individuel joue évidemment aussi un grand rôle.

  3. Posté par Caillette aux herbes le

    Je n’ai pas entendu la réponse de l’âne !

  4. Posté par Gérald le

    Y aurait-il encore un juge honnête en Europe ?

  5. Posté par coocool le

    Espérons que le vent commence à tourner… le renvoi au pays de tous ces parasites s’avère nécessaire pour éviter à terme une guerre civile en Europe. Il nous faut un nouveau Jan III Sobieski !

  6. Posté par Antoine le

    Il faut couper les allocs ! Plus d’allocs, plus de migrants/immigrés, plus de problèmes !

  7. Posté par HELIOS le

    Il n’avait qu’à faire sa demande en France.
    Après 15/20 vols avec violence et autres agressions réprimés par un « rappel à la loi » il aurait tout au plus écopé de 6 mois avec sursis.

  8. Posté par Bussy le

    C’est tellement beau un bobo qui percute…. qui percute le boomerang !!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.