Statistique suisse sur les mariages « mixtes »

Cenator : Les statistiques bidon de l’OFS ne tiennent pas compte des « Suisses » naturalisés se mariant avec leurs compatriotes ethniques (ce serait trop raciste)…

**************

Les Suisses épousent de plus en plus d'étrangers

Le nombre de mariages mixtes augmente d'année en année en Suisse. Ils ont presque doublé en 30 ans.

[...] Alors que les hommes préfèrent une compagne allemande, les femmes se tournent vers les voisins du Sud, notamment les Italiens.

Le nombre de mariages mixtes augmente d'année en année en Suisse. Ils ont presque doublé en 30 ans. En 2016, ils représentaient plus d'un tiers des unions (15'100). Les noces de couples suisses ont pour leur part diminué d'un tiers sur la même période (19'800 en 2016).

Dans la plupart des couples mixtes, l'homme est suisse et la femme étrangère. Une Suissesse épouse moins souvent un étranger, bien qu'elle ne perde plus sa nationalité, indique jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans sa publication sur la conjugalité.

Préférence pour les Européens



Suisses ou Suissesses choisissent avant tout des partenaires européens. Allemandes, Italiennes, Kosovares, Françaises ou Serbes ont la préférence des hommes. Alors que les femmes épousent des Italiens, des Allemands, des Kosovares, des Français ou des Turcs. Pour l'OFS, ces mariages mixtes témoignent d'une Suisse multiculturelle. [...]

Source : 20 minutes

 

4 commentaires

  1. Posté par Maurice le

    Dès le moment où on accepte la binationalité, c’est inévitable, car exponentiel : plus il y a de binationaux plus ceux-ci épousent des binationaux, ou des extras nationaux, qui deviendront à leur tour des binationaux, etc., et tout ça ce sont des Suisses ? Mon œil…

  2. Posté par Tommy le

    Il en de même des myriades de  » Suisses » à l’aide sociale, prénommés Ali ou Kushtrim.

  3. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    La seule chose qu’on peut en tirer, qui est corroborée par ce qu’on voit dans les rues, dans les écoles, et partout dans l’espace publique dans notre pays, est que le nombre d’étrangers a double non pas en trente ans mais en 3 ans – et c’est tout naturellement ces chances pour la suisse qui vont chercher leurs conjoints au bled, pour nous enrichir davantage de leurs nombreuses familles à entretenir…
    Mais si les suisses ne se révoltent pas, et acceptent de payer pour tout ca – le nombre de mariages « mixtes » va croître désormais d’une façon exponentielle – quel africain, maghrébin, ou autre kosovar est assez fou pour se priver de quitter un continent corrompu, violent, pauvre et arriéré, pour venir en suisse se faire accueillir comme le messie, se voir attribuer des logements de standing, se faire nourrir, loger, soigner, vêtir, équiper, chouchouter, entretenir et pris en charge par des hordes de bonne âmes « humanistes » qui sont à ses petits soins, ou il ne lui sera jamais rien demandé, ni de travailler, ni d’apprendre la langue, ni meme d’observer la loi puisqu’il pourra commettre de crimes et des délits, dealer, voler, et tricher comme bon lui semble, s’enrichir sur le dos de ces cons de petits suisses, et ne sera jamais inquiété, ni expulsé, ni inculpé… et pourra, bien sur, faire venir sa famille élargie pour les faire participer eux aussi à la fête… que ces cons de petits suisse vont encore considérer comme des chances…
    Il faut être fous pour ne pas saisir une pareil occasion…

  4. Posté par Hexgradior le

    « Pour l’OFS, ces mariages mixtes témoignent d’une Suisse multiculturelle. »
    Welcome to Shitzerland!!!!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.