Désinformation. La croisade du Monde contre la démocratie directe en Autriche

post_thumb_default

 

autriche
16/12/2017 – 07h45 Paris (Breizh-info.com) – Surtout, ne pas laisser le peuple s’exprimer sur les grands enjeux de société de demain. Et éventuellement traiter de nazis ceux qui voudraient le faire. Une bonne vieille méthode de nouveau utilisée par Blaise Cauquelin, correspondant à Vienne (Autriche) du journal subventionné « Le Monde ». Dans un article intitulé […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par pepiou le

    Après avoir vendu la société aux multinationales, les politiciens cherchent par tous les moyens à vider la démocratie de sa substance : le droit des peuples a décider par eux-mêmes de leur destin.

  2. Posté par Mateo Sollner le

    C’est hallucinant comme l’UE et la presse adorent le mot démocratie, mais ne supportent pas que les peuples donnent leur avis.

  3. Posté par Vautrin le

    « Croisade » ? Mais l’Immonde, islamophile, fait plutôt un djihad ! Et qu’attendre de plus de la part d’un torchon subventionné par l’argent spolié au peuple et propriété de Niel et Pigasse, deux glauques richissimes ? Aucun respect pour les peuples qui se battent pour leur survie face à l’entreprise ethnocide des banksters monopolistes. Nous savons tous que pour vaincre ces voyous, le vote n’est PAS la solution.

  4. Posté par poulbot le

    @Claire : Depuis 1789 , les puissants ont pris conscience que le peuple peut du jour au lendemain les mettre a bas, de ce fait déès qu’ils en ont l’occasion , ils passent outre l’avis du peuple pour voter des lois allant a l’encontre de la volonté du peuple .

  5. Posté par Claire le

    Le dernier référendum sur le projet de constitution européenne en France remonte à 2005. Les Français ont majoritairement voté non. Cela a déplu aux zélites Sarkozy en tête, qui s’est dépêché de passer par-dessus en faisant voter le traité de Lisbonne par le parlement. Acte de haute trahison vis-à-vis du peuple de France.
    Depuis tous les gouvernants successifs se sont bien gardés de renouveler cette malheureuse expérience! Le peuple pense mal, vote mal, donc on ne le consulte plus et on lui impose des lois et directives sans lui demander son avis.
    Cela s’appelle une dictature.

  6. Posté par hausmann. conrad le

    Nos  » démocrates au gros ventres mous » et autres socialo-bobocompatibles » ont vraiement peur du Peuple! Hélas l’histoire va se répeter les pseudo-élites vont ètre un jour balayées.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.