Citoyens en armes. Le Conseil national ne veut pas de sécurité

Frank Leutenegger
Journaliste, retraité RTS,  www.swissguns.ch
SwissGunsBelleImgae

Le Conseil national ne veut pas de sécurité

 

La pétition "pour un port d'arme CITOYEN", lancée par SwissGuns, avait recueilli 5017 signatures, quand elle a été envoyée aux chambres fédérales.

 

Le Conseil national a décidé hier (15 décembre 2017) de ne pas y donner suite, en suivant l'avis de sa commission de sécurité, qui a rejeté l'objectif de la pétition.

 

L'objectif de la pétition était que "les citoyens responsables puissent être autorisés à porter une arme, dans le but d'assurer la sécurité publique que les forces de l'ordre sont incapables d'assurer".  Il faut savoir qu'en moyenne, une intervention des forces de l'ordre prend 20 minutes, selon les estimations de la police elle-même. Des citoyens armés, cela implique une réduction de la criminalité considérable, sans aucun frais pour l'Etat.

 

Assurer la sécurité publique. C'est cela que le Conseil national a refusé, parce qu'il a rejeté l'objectif de la pétition. On ne peut être plus clair, à droite comme  gauche, nos chers élus se fichent totalement de la sécurité publique. En revanche, ils veulent garder le contrôle de la populace et ne font aucune confiance au peuple, dont ils quémandent les voix tous les 4 ans.

 

Le National a suivi l'avis de sa commission de la politique de sécurité unanime. Celle-ci est pourtant composée d'une majorité de droite, 15 membres, dont 11 UDC (!), contre 8 représentants de la gauche. Il n'a même pas daigné discuter de la question.

 

Une fois de plus les politiciens se moquent de leurs électeurs, ce troupeau qu'il s'agit de garder dans le droit chemin de la soumission.

 

Frank A. Leutenegger,  16 décembre 2017

Lien vers le texte de la pétition:

http://www.swissguns.ch/petition/Pétition%20pour%20un%20port%20d.htm

 

3 commentaires

  1. Posté par Christian le

    Des citoyens armés se baladant dans la rue ! Bonjour les dégats ! Des tueries à la mode US, non merci !

  2. Posté par Antoine le

    Le Conseil national est un groupe de personnes qui mériterait d’être, une fois dans leur vie, menacé par un groupe terroriste. Et que la police anti-terrorisme s’équipe, se déplace, étudie un plan d’attaque, un plan pour les sauver cela leur laissera le temps de réfléchir et voir leur dernière heure arriver. Ce que je leur souhaite surtout pas !
    Il y a des citoyens responsables, armés (armes confiées par l’armée ou des armes achetées légalement et déclarées). Encore un déni et une gifle pour l’auto-défense.

  3. Posté par Nathalie le

    Faudra donc attendre un Bataclan suisse et attaquer les parlementaires pour non assistance a personne en danger.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.