Valais. Des musulmans au Grand Conseil: « le Hijab fait partie de l’Islam, l’Islam fait partie de la Suisse »

Le Service parlementaire a sollicité la présence de la police pour prévenir d'éventuels dérapages alors que le Grand Conseil valaisan parlait du voile à l'école et qu'une délégation du Conseil central islamique suisse était présente pour manifester sur place.

Alors que le Grand Conseil valaisan débattait de l'initiative de l'UDC  "Tête nue à l'école", plusieurs femmes voilées se trouvaient mercredi matin à la tribune réservée au public. Une banderole a été brandie avant que ne débutent les débats avec un message en allemand: "le Hijab fait partie de l'Islam, l'Islam fait partie de la Suisse, le Valais également". Le Service parlementaire a appelé la police. Des agents en civil ont été dépéchés pour éviter tout dérapage. Aucun incident n'a été constaté.

"Les initiants devraient avoir honte. Les jeunes filles portant un foulard devraient donc choisir entre religion et éducation" a déclaré Ferah Ulucay, une de ces femmes voilées, au micro de la radio haut-valaisanne RRO. La secrétaire générale du Conseil central islamique suisse (dont le président Nicolas Blancho a si souvent défrayé la chronique), est aussi intervenue en direct de la salle des pas perdus via les réseaux sociaux. Une vidéo diffusée sur la page officielle du mouvement.

Source

40 commentaires

  1. Posté par Gallizioli le

    Je ne suis pas d’accord l’islam ne fait pas partie de la Suisse

  2. Posté par Tommy le

    Est- ce que les chrétiens d’Orient sont traités avec la même mansuétude, mesdames?
    La réciprocité n’existe pas dans la mentalité des musulmans.
    Donc, pas d’entrée en matière au sujet de leurs revendications.

  3. Posté par Tommy le

    A Dominique Schwander @
    Merci pour votre article complet et bien documenté!
    Lu et approuvé sans restrictions.

  4. Posté par Schwander Dominique le

    La question prenante et fondamentale que chacun devrait se poser à propos des immigrants musulmans est la suivante. Un bon musulman pratiquant peut-il être un bon Valaisan, un bon Suisse, un bon Européen ?

    Théologiquement: non parce que son allégeance est à son seul Allah.

    Religieusement: non parce que son Allah n’accepte aucune autre religion que la musulmane et aucun autre dieu que Allah.

    Idéologiquement: non parce que son Allah n’accepte aucune autre idéologie que l’islam-idéologie.

    Spirituellement: non parce que, dans notre culture judéo-chrétienne, Dieu est un père bon, qui aime et pardonne, alors que Allah est dur, vindicatif, menace de l’enfer, punit, exige de tuer les mécréants, de tuer les apostats et venge.

    Socialement: non parce que son allégeance à l’islam lui interdit de se lier d’amitié avec des chrétiens, des juifs, des athées et tout non-musulman, qui sont, selon l’islam, tous des mécréants.

    Quand au milieu du travail et au milieu scolaire: non parce que son allégeance à l’islam l’empêche de se soumettre à une supérieure de sexe féminin et à des non-musulmans et l’oblige à pratiquer suppliques, ramadan, abattage rituel et autres coraneries.

    Quand aux lois: non parce que son allégeance est aux cinq piliers de l’islam, au coran, à la charia, aux hadiths, au prosélytisme, au jihad, à l’infériorité des femmes, etc.

    Politiquement: non parce que le bon musulman pratiquant doit se soumettre à ses guides doctrinaires musulmans qui lui enseignent l’extermination des juifs, l’annihilation d’Israël, l’élimination des chrétiens, la destruction du grand satan que sont les USA, la destruction de toute démocratie directe ou représentative.

    Quand à la vie de famille: non parce que le musulman pratiquant peut posséder les quatre épouses autorisées par ce coquin de Mahomet, dont des fillettes, les battre quand elles lui désobéissent, épouse souvent une cousine du premier degré et que le mariage et les droits des femmes musulmans sont à l’opposé du mariage et des droits occidentaux des femmes.

    Intellectuellement: non parce que le musulman pratiquant ne peut pas accepter nos constitutions, se soumettre à elles, à nos lois et à nos droits de l’homme, ni même jouer aux échecs.

    Moralement: non parce que il y a divergence entre nos valeurs judéo-chrétiennes et greco-romaines, notre graduation des erreurs, nos impiétés et nos péchés et ceux de l’islam.

    Verbalement: non parce que le bon musulman pratique l’art oratoire dissimulatoire musulman ou taqiya et a de toutes autres définitions que nous de nombreux termes fondamentaux.

    Géographiquement: non parce que son allégeance est à la Mecque, vers laquelle le bon musulman doit se tourner plusieurs fois par jour pour prier, pratiquer l’abattage rituel, etc.

    Philosophiquement: non parce que islam-bunker, Mahomet et coran interdisent la liberté de religion, la liberté conscience, la liberté d’expression, la liberté de penser, la liberté de rire et la liberté de rêver.

    Démocratiquement: non parce que islam-bunker et démocratie directe ou représentative ne peuvent pas coexister. Un gouvernement musulman est soit dictatorial, soit théocratique, soit autocratique et toujours sacré ou divinisé.

    Quant à la nation: non parce que le musulman pratiquant, lorsqu’il est immigré, tient à être reconnu d’abord comme musulman; il fait partie d’abord de sa nation l’oumma ou de sa tribu musulmane qui se veut être ou devenir une nation ou une tribu dans notre nation, puis la remplacer. Pour les Européens, leur nation vient en premier, puis l’Europe; les Européens se perçoivent tout d’abord comme Espagnols, Suisses ou Polonais. De plus, vu l’évolution de la société depuis le cardinal de Richelieu (1585-1642) pour qui la loyauté nationale du citoyen devait prévaloir clairement sur les loyautés religieuses quelles qu’elles soient, les Suisses préfèrent leur pays à ceux qui partagent leur foi. Pour les musulmans pratiquants accueillis en Europe, l’islam vient en premier puis vient le pays de leur shopping migratoire. Les musulmans pratiquants préfèrent les pays qui partagent leur foi à leur pays d’accueil en Occident. Pour eux les règles de leur islam-idéologie sont toujours supérieures aux règles de la communauté politique réelle de leur pays d’accueil, ce qu’illustre le terrorisme « religieux » musulman. A part quelques exceptions, les Européens n’ont pas d’attachement affectif ou émotionnel envers l’UE, ils acceptent l’UE pour des considérations utilitaristes et parce qu’ils sont manipulés. Les musulmans pratiquants, eux, n’ont pas d’attachement affectif ou émotionnel pour leur pays d’accueil ou l’Europe; ils acceptent un pays européen pour des considérations utilitaristes et égoïstes et pour en profiter. Voilà pourquoi un musulman pratiquant et la majorité des extra-européen avec une double nationalité sont soumis à deux systèmes juridiques et à deux systèmes de devoirs, ce qui entraîne des contradictions et leurs insupportables conséquences pour les autochtones et les immigrants choisis et assimilés. Comme l’a affirmé Dalil Boubakeur dans son « Traité moderne de théologie islamique » aux éditions Maisonneuve et Larose en 2003: « La nationalité musulmane est une supranationalité, essentiellement morale et indivisible, fondée sur l’accord des âmes et des cœurs. Elle est au-dessus de toutes les nationalités fondées sur la race, la langue, la politique, l’intérêt, les données de l’histoire ou de la géographie. » Bien que très claire, la prise de position de ce musulman, qui se dit « moderne » dans le titre de son traité et disciple de l’oxymoron « islam de France », n’est toujours pas comprise par la majorité des dirigeants de l’Europe. Pire, selon les photos de presse, lors de l’investiture du Président islamo-collabo François Hollande, le 16 mai 2012, ce haut dignitaire de la fraternité musulmane en France était à la gauche de ce président de gauche.

    Psychologiquement: non, parce que, pour croire ou souscrire à ce qui est écrit et prescrit impérativement dans le coran, les plus de un million et demi de hadiths de Mahomet et dans d’autres textes « sacro-saints » de l’islam-idéologie, ne faut -il pas être un individu bien dérangé ou un psychopathe et souffrir en plus d’une soit-disante anxiété sexuelle des plus graves?

    Par conséquent, tant que les musulmans pratiquants ne réformeront pas leur islam-idéologie, de fond en comble comme nécessaire, nous devons tous nous méfier de tous les musulmans et musulmanes, parce que ces autres ne peuvent évidemment pas être à la fois de bons et fervents musulmans et de bons citoyens du Valais. de Suisse, de France, d’Espagne, d’Allemagne, de Pologne, etc. De plus il est très dangereux pour l’avenir de nos démocraties de donner le droit de vote à ces musulmans, d’autant plus que les pays musulmans ne nous le donnent pas. Réciprocité. Réciprocité, il n’y a aucune raison de leur accorder notre nationalité plus facilement que les musulmans ne nous l’accorde en Arabie Saoudite.

  5. Posté par hausmann. conrad le

    Que font les « Libre-penseurs » comme N. Praz qui ne veulent plus de crucifix dans les höpitaux duValais ? Les bouffeurs du curés sont devenus des islamophiles!

  6. Posté par luclebelge le

    Quel mandataire politique aura assez de couilles pour oser accorder au cri de ces femmes l’attention qu’il mérite ? Le jour où les femmes musulmanes seront enfin regardées comme les autres femmes, et donc autorisées à se vêtir comme bon leur semble, je recommencerai peut-être à croire en la politique …

  7. Posté par Antoine le

    @Françoise : Les partis PDC et PLR ont démontré leurs accointances avec la gôche (PS).
    A mes yeux ce ne sont plus des partis du centre ou centre-droite.
    Dès que l’UDC (VS) propose des choses concrètes avec l’appui de milliers de Valaisans/nnes , ces partis attrapent de l’urticaire, c’est plus fort qu’eux !

  8. Posté par Varven Fel le

    L’Islam fait partie de la Suisse, comme un cancer fait partie du corps… A éradiquer au plus vite.

  9. Posté par Yolande C.H. le

    Les signes religieux issus du patrimoine ne sont plus autorisés dans les services publics, écoles et hôpitaux inclus,pour ne pas heurter la sensibilité des musulmans et de quelques anarchistes et il faudrait accepter que des bipèdes nous imposent quotidiennement leur credo d’une intolérance extrême qui corrode notre paix sociale, sauf à accepter leur diktat ?

    « Plusieurs femmes voilées se trouvaient mercredi matin à la tribune réservée au public. Une banderole a été brandie avant que ne débutent les débats avec un message en allemand.Le Service parlementaire a appelé la police. Des agents en civil ont été dépêchés pour éviter tout dérapage ».

    Cette idéologie ne sait que créer des conflits partout où elle veut s’implanter: impossible de pactiser avec un livre qui prêche la discrimination et le combat !

  10. Posté par Hexgradior le

    Cinq laiderons derrière une banderole de macaque, ça c’est de l’argumentation di diou

  11. Posté par Dede le

    Elles nous envoient un beau geste galant avec leur affiche. Surement pour remercier leur pays d’accueil et montrer leur niveau d’intégration.
    Jésus, qu’elles sont MOCHES! Est ce que personne ne leur ai dit combien elles sont MOCHES? Vraiment pas belles du tout?? Je ne les draguerai pas, même pour une montagne de caramelles!!
    Je vais me faire un excellent rôti de porc ce soir. Je profite, avant que ca ne soit pas interdit par le PS.

  12. Posté par Françoise le

    Antoine,
    Vous qui évoquez la « gôche » pro-musulmane (ce qui est certes tout à fait vrai), puis-je néanmoins me permettre de vous faire remarquer que les membres du PDC et du PLR valaisans ont presque tous voté contre l’initiative UDC.
    De plus, lorsque la loi d’interdiction des signes religieux ostentatoires a été votée en 2004 en France, seuls 2 socialistes ont voté contre, les 140 autres socialistes ayant approuvé cette loi ! (source : Wikipédia).
    D’ailleurs, il est amusant (sic) de constater que ce qui relève de l’intolérance, de l’extrême-droite, etc. pour la gauche et la bien-pensance d’ici est tout à fait acceptable pour la gauche française !
    Quant au courage dont parle M. Darbellay, ça me fait penser au « courage » de Daladier et Chamberlain lorsqu’ils ont signé les accords de Munich en 1938…

  13. Posté par Bernard le

    Il ne faut pas pleurer les valaisans. Vous aviez un brillant UDC vous l’avez mis à la porte alors maintenant vive l’islam !

  14. Posté par G. Vuilliomenet le

    Le fait que j’ai des charançons dans ma farine, ne font pas que ceux-ci sont de la farine.

  15. Posté par G. Vuilliomenet le

    Et que lit-on sous l’article?

    >>A lire aussi: Lutte antiterorriste: trois membres du Comité du Conseil central islamique suisse (CCIS) inculpés

    Conclusion? Les larves du Grand Conseil valaisan se couchent face à l’islam.

  16. Posté par Rosa le

    Madame.Monsieur bonjour je viens russo d ailleurs et la suisse m’a accueillit, à votre US et coutumes ne cédez pas nous seront tous et toutes bientot dans une seule religion qui est la leur ils prêchent la haine aucun respect sur votre pays qui est aussi le mien nous vivons dans la peur, regardez les pays oû cette religion en majorité c’ est une horreur c est à eux de s intégrer pas vous les Suisses ils ne sont pas contents retour chez eux lisez bien leur message la Suisse fait partie de l’islam, depuis quand ? la suisse c’est un pays laic ou on mange ce qu on veut quand on veut, si vous acceptez on sera bientot dans un pays arabe oû le cochon est interdit. Mes chers compatriotes n’acceptez pas cette initiative ici donc zero foulard a l’école

  17. Posté par Will le

    Ces femmes sont des « Fascistes » « C’est inadmissible, c’est intolérable, c’est l’occupation du Parlement comme en Ukraine, comme en Russie »… 😉

  18. Posté par fanny flibustier le

    Oui, c’est clairement un bras d’honneur sur la banderole, clair et net. Et clairement, l’islam n’est pas une partie de la Suisse, personnellement je m’y refuse.

  19. Posté par bigjames le

    Il ne manque plus que le Darbellay avec son sourire faux cul entre ces dindes.
    732

  20. Posté par UnOurs le

    On remarquera que la police valaisanne n’a pas déployé ses « robocops », alors que si elle pouvait envoyer des hélicoptères d’assaut quand des patriotes européens se réunissent dans un cadre privé, elle le ferait.

  21. Posté par Antoine le

    @Bussy : Je ne l’avais pas remarqué, mais effectivement on se ramasse un bras d’honneur en pleine figure !
    @M. Darbellay : Ces femmes ont bien entendu demandé par écrit 24H à l’avance une autorisation officielle pour manifester … à voir …

  22. Posté par Laurent Lefort le

    Je suis sûr que la police en a profité pour demander à la secrétaire générale du CCIS comment contacter le mafieux Blancho et son associé pour leurs dettes respectives. Quand aux femens en hijab, qu’elles allent récurer la cuisine.

  23. Posté par RealrecognizeReal le

    Regardez comment ces cruches se cachent derrière la banderolle pour pas qu’on les reconnaisse. Elles auraient dû mettre leur bourqua!

  24. Posté par Julia le

    Pourrions nous faire de même dans leurs pays sans avoir de grave répercussions ???

  25. Posté par Panache l'Écureuil le

    Il est vrai que l’islam représente bien davantage l’helvétitude que ne sauraient le faire la fondue et l’horlogerie suisses; il n’y a que les aveugles à ne pas l’avoir remarqué…
    C’est intéressant de voir comment ces mahométanes récupèrent et usurpent tout à leur propre avantage. La femme qui illustre leur bannière est une photo de plusieurs dizaines d’années tirée de la presse anglo-saxonne. Elle est souvent reprise avec le slogan SISTERS DO IT THEMSELVES, suggérant que les femmes peuvent et doivent compter sur elles-mêmes. Si ces disciples de Momo prétendent représenter la culture et le féminisme suisses, on peut aisément deviner le genre de société qu’elles aimeraient faire advenir dans leur pays d’accueil…!

  26. Posté par Gabrielle le

    Ôtez-moi d’un doute… Ce n’est pas Génération Identitaire qui a récemment été condamnée pour avoir BRANDI UNE BANDEROLE sur le toit d’une mosquée en construction dernièrement ???

  27. Posté par Un chapon cha pond pas le

    Le hidjab, c’est une histoire de mecs qui veulent dominer leurs femelles. Cela n’a absolument rien à voir avec l’islam! Il faut également souligner que cette doctrine n’a rien d’une religion, mais est plutôt politique et de ce fait doit être éradiquée de nos civilisations. Il s’agit de voter systématiquement contre tous les aspect de cette pourriture. A quand une initiative pour supprimer les mosquées, qui comme on commence à le savoir, grouillent d’ennemis de notre société ? En général, les ennemis, on les combat.

  28. Posté par bigjames le

    Le mercredi matin, on a pas la possibilité de se rendre là-bas, nous.
    On est au boulot, nous !!!
    On bosse comme des cons, et nos impôts entretiennent ces nuisibles.
    Et ils les laissent faire. Essayer, vous, Suisse, de sortir une banderole pour voir….on ne vous laissera pas faire.

  29. Posté par bonardo le

    L`islam ne fait partie de la Suisse ,et ne le sera jamais ,c`est quoi cette polémique de ces femmes voilées ,à nouveau je veux ,j`impose ,je revendique ,par pitié Mesdames merci de vous intégrer ,votre religion ne m`intéresse pas , pas plus que le reste ,pas contente ,personne ne vous retient dans un pays aussi intolérant ,marre et ral bol de vos manifestations ,mon pays je l`aime ,et jamais je laisserai cette religion vouloir nous imposer vos idées.

  30. Posté par Marcassin le

    Mustafa Kemal Ataturk disait de l’islam, cette théologie absurde d’un bédouin immoral est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies.
    L’islam ne fait PAS partie de la Suisse, encore moins du Valais et nous n’en voulons pas chez nous.
    L’islam n’est pas une religion mais un système politico-religieux totalitaire.
    Ayons le courage de nos ancêtres qui ont interdit les jésuites pour interdire l’islam. Ne laissons pas les métastases proliférer.

  31. Posté par bdr le

    « Les jeunes filles portant un foulard devraient donc choisir entre religion et éducation »
    Ben ouai, jusqu’à nouvel ordre la religion passe après le règlement dans ce pays.
    Les gens qui revendiquent cet islam provocateur, insultant, méprisant, radical, arrièré et dangereux sur une terre catholique doivent s’attendre à un retour de manivelle en consécquance…un moment donné…enfin espéront…

  32. Posté par S. Dumont le

    La campagne nauséabonde contre Oskar Freysigner ne fait plus aucun doute. Darbelley voulait se soumettre à l’islam rigoriste afin de gagner son élection et c’est bien triste tout cela.
    Pourtant en lisant son programme politique, il est écrit:
    Des étrangers bien intégrés.
    Promouvoir le vivre-ensemble.
    Affirmer les valeurs communes non négociables.
    Voici le lien:
    http://www.darbellay.ch/

  33. Posté par Bussy le

    J’hallucine ou la bâchée sur la pancarte nous fait un bras d’honneur ?
    Mais qui peut bien avoir envie que ces arriérés s’installent en Suisse ?
    Et qu’apportent l’islam à la Suisse si ce n’est des problèmes et une régression au moyen-âge ?
    Raus en Arabie Saoudite !

  34. Posté par Hexgradior le

    Ras-le-bol de cette secte…

  35. Posté par Antoine le

    L’islam (secte mortifère) ne fait PAS partie de la Suisse.
    On veut nous l’imposer, mais je REFUSE qu’on me dicte ma pensée !

  36. Posté par Antoine le

    ATTENTION ! Ceci est le dernier avertissement !
    Ils sont là, ils ont gangréné la Police, l’Armée, la Gendarmerie, l’Administration, les institutions, etc … maintenant ils accèdent au Grand Conseil !
    Ils sont arrivés là à cause de la traîtrise de la gôche collabo pro-muzz !
    C’est un DÉSASTRE ! Ce n’est plus possible ! Bientôt, ils vont nous imposer la charia !
    Ils sont MINORITAIRES dans notre pays d’accueil, ils imposent leurs us et coutumes à tous les Suisses/sses.
    NON, je refuse. Il faudra bientôt sortir les faux et les fourches …

  37. Posté par UnOurs le

    PS: à tous, attention à ce que vous dites de l’islam conquérant, Philippe Nantermoz veille.

  38. Posté par Will le

    Foutez-moi ça dehors, Raus ! L’islam est incompatible avec nos valeurs. L’islam n’a rien à voir avec la Suisse, mais alors absolument rien du tout ! Par contre la lapidation, couper des mains, mariages forcés de jeunes filles, apartheid sexuel, communautarisme, haine de tout ce qui n’est pas musulman, djihad…etc font partie intégrante de la secte islam. Vivement la votation pour l’initiative populaire «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage» que les Suisses leur mettent une bonne claque sur leur hijab. Ras-le-bol de ces coranneries.

  39. Posté par UnOurs le

    Il n’a pas fallu dix ans de libre-circulation pour que le Valais succombe à la mondialisation et à ses pires avatars, comme ici avec la colonisation de peuplement islamique. Dans la plupart des agglomérations valaisannes, c’est bien simple, en tant que Valaisan, on ne se sent plus chez soi.

  40. Posté par sam le

    Je suis triste et en colère (beaucoup de colère) de voire ce que mon canton devient. Ces envahisseurs devraient avoir un signal ferme et définitif!!!! Qu’ils puissent s’exprimer et manifester librement et déjà un signe de défaite pour notre pays!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.