18 commentaires

  1. Posté par bonardo le

    Je pense sincèrement que Darbellay devrait se taire ,je croyais ce Monsieur plus intelligent ,mais non il en rajoute ,je ne veux pas de voilées à l`école ,dans notre pays on s`intègre un point c`est tout ,je le répète l`islam est incompatible avec nos coutumes et croyances ,que cela ne plaise ou non à ce Monsieur ,qui je le rappelle devrait balayer devant sa porte en place et lieu de la ramener pour dire des sottises .

  2. Posté par Wild le

    UDC tend de défendre notre tradition notre coutume
    socialistes Cie (verts pastèques maintenant pdc) participent avec les envahisseurs de nous détruire
    dans 10 ou 20 ans notre Suisse deviendra un pays musul.
    Réveillez vous !!! Chassez les !!!

  3. Posté par leu fro le

    Darbellay, pour obtenir des voix, serait capable de faire porter un foulard à sa femme. Avec des politiciens comme lui, toutes les femmes en Suisse et en Europe porteront les foulards d’ici 10 à 15 ans.

  4. Posté par Lucide le

    Pauvre Valais, mais où vas-tu ? Toi, habituellement si fier et patriote, te vendre ainsi à la déliquescence de notre société en laissant des voilées faire la loi devant le Parlement, décidément nous n’arriverons à plus rien dans ce pays. Signé un Suisse, un vrai bien sûr, qui en a marre de cette mascarade.

  5. Posté par UnOurs le

    On se souvient de Darbellay, en campagne, coiffé d’un petit chapeau kosovar.
    Il faut soigner son électorat.

  6. Posté par Claire le

    Bientôt le hidjab obligatoire pour toutes les filles, ou mieux le niqab, et le shemah + iqal obligatoires pour tous les garçons! (NB: c’est la coiffure des hommes saoudiens, le torchon à carreaux qui tient avec un cerceau noir…)

  7. Posté par G. Vuilliomenet le

    « Le Conseil central islamique suisse était présent avec six femmes de confession musulmane à l’entrée du bâtiment du Grand Conseil mercredi matin. Elles voulaient sensibiliser les parlementaires pour qu’ils ne donnent pas un mauvais signal en acceptant l’initiative, a expliqué l’une d’elles. Le débat de détail aura lieu vendredi. »

    Et ça ne gêne pas ces cons de politocards. Le CCIS, c’est bien cette association de malfaiteurs de Bienne présidée par l’islamiste Abdullah N. Blancho?

    Ces abrutis ne sont même pas capables de voir en ce voile un instrument politique de l’islam. Ils ne voient pas que cet objet est le symbole de l’infantilisation de la femme, de sa discrimination. Nous sommes gouvernés par des incompétents et des aveugles à tous les niveaux et j’ai bien peur que ça ne va pas aller en s’améliorant.

  8. Posté par top gun le

    @Le gouvernement combat aussi cette initiative qui viole une série de droits fondamentaux, a déclaré le chef du département de la formation Christophe Darbellay!?
    Alors celui-là il est placé pour ouvrir son klaxon. Il a tout pour fermer son glaïeul ce MORALISATEUR accessoirement fabricant de gosses…et CHEF de l’appartenance à la désinformation valaisanne.
    Idem Pour Christophe Claivaz (PLR).
    Aucun crédit ne devrait être accordé à tous les racontars de ces pauvres types. Mais comme ils sont tous issu du même tonneau, qui se ressemble s’assemble.
    J’espère que les valaisans réalistes vont prier St-Christophe le vrai, pour désavouer les deux autres clones de faux-culs.

  9. Posté par Hexgradior le

    Le Petit Conseil valaisan = une bande de sans-couilles…

  10. Posté par Mady le

    Honte à eux, ils n’ont vraiment rien d’autre à faire que de toujours contrer l’UDC qui ne veut que le bien pour notre pays.
    Un grand merci à Yolande pour son commentaire avec lequel je suis tout à fait d’accord.

  11. Posté par coocool le

    Il faut réintroduire l’uniforme à l’école. Ça simplifiera le problème.

  12. Posté par Yolande C.H. le

    Autrefois, les écoles prônaient l’uniforme ou le tablier, afin d’éviter les conflits entre élèves, pour favoriser l’apprentissage.

    Avec le ramdam actuel que provoquent les tensions religieuses introduites en Occident par les migrations, tout est fait pour que cela se répercute dans les établissements scolaires ! On interdit la chemise edelweiss pour ne pas « heurter » les étrangers, mais on ose prétendre, avec la mobilisation des forces de l’ordre, des militaires et des services de renseignements sur le continent, que cette mouvance religieuse profondément discriminatoire et intolérante n’est pas un problème !

  13. Posté par bigjames le

    @Antoine
    Sans oublier les capuches. Accessoire obligatoire de la négritude.

  14. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Pour Christophe Claivaz (PLR), l’initiative trompe le public sur son objectif. «On veut légiférer sur un problème qui n’en est pas un», a estimé le parlementaire pour qui il n’est pas besoin de «sortir un canon pour tirer sur une mouche» »
    Il ne connait pas la mouche tsé-tsé ou les moustiques porteur de paludisme …
    Casquettes, voiles, masques, cagoules n’ont rien à faire dans les écoles.

  15. Posté par bigjames le

    Des couilles molles, des tapettes, des dhimmis.
    Honte à ces politicards vendus.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.