Sondage : Quelle SSR souhaitez-vous pour la Suisse?

Etes-vous satisfait de l'offre proposée par la société suisse de radiodiffusion et de télévision (SSR)? Participez à notre grand sondage en ligne!

Le 4 mars prochain, les Suisses devront voter sur l'initiative «No Billag». Tandis que les opposants craignent pour la diversité des médias, les sympathisants, eux, critiquent l'obligation de payer une redevance. Depuis des semaines, les deux camps se livrent une bataille électorale acharnée.

Raison pour laquelle nous aimerions savoir si vous êtes satisfait de la société suisse de radiodiffusion et de télévision (SSR)? Qu'est-ce qui vous plaît? Et que changeriez-vous? Participez à notre sondage et dites-nous quel type de SSR vous souhaitez pour la Suisse.

Source 20 minutes

11 commentaires

  1. Posté par Myrisa Jones le

    Voici un article, dénonçant les attaques malhonnêtes et hypocrites contre la presse russe, qui démontre parfaitement pour quelle raison il faut voter oui à « No Billag ».
    Car la presse et les médias suisses en général, et surtout suisses romands, par leur suivisme europâtre et atlantiste, ne font plus du vrai journalisme d »information mais de la propagande à longueur d’ondes et d’écrits. Ils participent pleinement et sans vergogne à toutes les manipulations dictées par Washington et Bruxelles et sur tous les sujets.
    Se rendent-ils compte enfin qu’une grande partie de la population ne supportent plus de les entendre ni de les lire?
    ———————————–
    Maintenant que la Russie applique des restrictions sur les médias étrangers, l’Ouest, soudainement, les hait.

    Vraiment, ils sont sans vergogne. Après que les États-Unis demandent à RT America de s’enregistrer en tant qu’agent étranger, l’UE et les États-Unis protestent quand la Russie ordonne à Radio Free Europe, de la CIA, de faire de même en Russie.

    C’est tellement effrontément hypocrite, que ça pourrait être une blague. Les États-Unis et l’Union européenne se sont empressés de condamner les nouvelles lois russes sur les médias qui restreignent les entités étrangères. Dans le même temps, ils assument unilatéralement le droit de pourchasser les médias russes accusés d’être des agents étrangers.

    Voilà la mentalité arrogante : faites ce que je dis mais pas ce que je fais.

    http://lesakerfrancophone.fr/russie-us-la-guerre-des-medias-paille-et-poutre

  2. Posté par hausmann. conrad le

    Sondage bidon d’un acteur que l’on n’ose pas nommer un Journal. DeGaulle disait que les journaux servaient surtout à emballer les poireaux le lendemain, mais avec le 20 minutes ce n’est pas possible il est trop petit.

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    @ Marie

    C’est un sondage commandé dont on attend des résultats plus ou moins fiables (voir mon commentaire précédent où j’invite à fausser le sondage par de « mauvaises » réponses). Il est donc normal de ne pas afficher les résultats en continu, ça fausserait les résultats.

    Par exemple, on veut savoir de quel parti se réclame celui qui vote NO BILLAG, on vous pose la question pour quel parti avez-vous voté dernièrement. Vous n’êtes pas obligée de dire la vérité, ça ne les regarde pas.

  4. Posté par G. Vuilliomenet le

    Il faut participer à ce sondage. Vous pouvez pratiquer la taqyya, qui va aller vérifier? Par exemple, il y a une question assez personnelle qui vous demande pour quel parti vous avez voté dernièrement. Vous marquez que vous votez à gauche. Il ne faut pas avoir peur de fausser les résultats.

    Je pense que beaucoup de ceux qui voteront pour l’abolition de Billag le feront pour des raisons politiques. Il est affligeant de voir que TV comme radio présentent toujours au mieux les idées de gauche (mondialisme, immigration, islamophilie, etc…) et mettent tout en oeuvre pour dénigrer tout ce qui vient de la droite, à fortiori quand ça vient de l’UDC.

    Il est évident que nous sommes rackettés pour permettre à la propagande mondialiste de nous influencer (Monsieur Windisch a parlé de « nous former », un peu à la manière des chaussures neuves qui doivent se former à nos pieds, pour la SSR, ce sont nos idées qui doivent s’adapter à leur vision du monde).

    Ce sera donc un OUI à No Billag

  5. Posté par Helena le

    Il est vrai que je me suis interrogée sur les conséquences d’un Oui pour cette initiative (licenciement, cohésion du pays etc…) Mais finalement ma décision est prise: je ne suis plus d’accord de soutenir des médias qui font semblent d’informer et de plus se voient comme donneur de la suprématie de la vérité! Au lieu de transmettre des valeurs humains il diffusent des idéologies aveuglantes et en aucun cas valables pour une société cohérente et responsable!

  6. Posté par JeanDa le

    Je ne me suis pas gêné non plus pour dire tout le mal que je pense de cette organisation fasciste de gauche qui est totalement nuisible et qui doit disparaître.
    OUIIIIII à NO-BILLAG !!!!

  7. Posté par Marie le

    Ce qui serait courageux du 20 min. serait de permettre aux lecteurs de lire les réponses et SURTOUT de ne pas censurer. Car la censure mène à la perte de confiance et ultimement à la perte des lecteurs comme pour l’hebdo.

  8. Posté par Antoine le

    Je voterai OUI à no billag !
    Je ne participerai PAS à ce sondage d’un journal qui ressemble à du papier  »Q ».

  9. Posté par marcel le

    Attention! Au vue des questions posés ces sondages peuvent aussi permettre aux torchons fake news de gauche de determiner ou et qui sont ceux qui les opposent afin de mieux cibler leurs actions pre-électorales. Je conseillerai de ne pas y participer.

  10. Posté par coocool le

    Je ne me suis pas gêné pour leur dire tout le mal que je pense de la USSR dans leur sondage ! Faites en de même, ce qui sont pour cette bonne initiative, No Goullag!

  11. Posté par Jack Palance le

    Visiblement ca sent l’affolement dans les medias !…..et ce sondage le prouvera une fois de plus…..mais comme je n’ai AUCUNE confiance venant de torchon de gauche, je flaire déjà la manipulation à plein nez !….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.