Trois jeunes gens devant les juges pour avoir voulu tuer leur pote blessé

post_thumb_default

Cenator: l’article ne dit rien sur l'origine de ces barbares, il laisse les lecteurs deviner...

**************

Trois jeunes gens sont devant les juges pour avoir voulu tuer leur pote blessé et pris en charge par les pompiers, en juin 2015.

C'est un véritable western qui est jugé depuis vendredi à Annecy (F). Une ambulance avait été attaquée dans la nuit du 23 au 24 juin 2015 à Duingt, en Haute-Savoie. Le principal prévenu était «hystérique» et voulait «finir» son ami d'enfance, rapportent ses deux coaccusés. Ils encourent tous trois la perpétuité pour tentative d'homicide contre la victime de 19 ans et trois pompiers.

La bande avait pris en chasse l'ambulance qui transportait le blessé et avait forcé le chauffeur à s'arrêter. Fou de rage, l'accusé de 22 ans était entré dans le véhicule pour achever son pote. Mais son arme s'était enrayée. Il avait alors aspergé l'ambulance d'essence et y avait mis le feu. Les ambulanciers avaient pu se mettre à l'abri avec le blessé sur le bas-côté. Mais ils avaient encore dû éviter la voiture des assaillants, revenus pour tenter de les écraser.

Article entier (avec photo de l’ambulance incendiée) : 20min.ch

3 commentaires

  1. Posté par Maximus le

    l’article ne dit rien sur l’origine de ces barbares, il laisse les lecteurs deviner…
    Encore le clan des cons sanguins de la bande à momo je parie !

  2. Posté par Tommy le

    En effet, Cenator, la presse française mentionne le fait que le principal accusé s’était réfugié en …Algérie!
    Cette précision a dû échapper à la rédaction de la presse bien- pensante!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.