Laurent Leisi, membre du MCG: « Quand la gauche déraille, diffame, et amalgame « pornocrate » et « pédophilie » avec homosexualité. »

Voici le texte parlementaire déposé nominativement contre ma modeste personne au municipal genevois.

Les 13 élus de gauche signataires amalgament ainsi pédophilie et pornocratie avec homosexualité.

Les individus d'orientation homosexuelles seraient donc selon eux et leur texte également PÉDOPHILES... Effrayant et bien évidemment mensonger.

Le deuxième choc est exposé au point 2... L'on y comprend clairement que la pédophilie, toujours selon eux, serait UNE ORIENTATION SEXUELLE dont la discrimination serait punie par notre constitution fédérale (art 8) .... Stupéfaction et nausée.

Il semble que le lent glissement que tente de nous imposer cette gauche idéologue, qui tend progressivement à dissoudre la charge dramatique et criminelle de la pédophilie, relève du débat sociétal.

Je livre ici le premier acte, il y aura tout prochainement une suite adéquate et conséquente à cette attaque qui vise à la tentative de destruction d'un élu soucieux de la liberté d'expression, de notre démocratie, et de notre état de droit... Leur action, comme celle de la presse, des médias, de certaines associations, s'apparente à une mise au pilori, au dressage d'un bûcher en place publique sans le moindre procès... Le grand retour des chasses aux sorcières de nos temps anciens.

Mes propos sur Bergé relevaient de la liberté fondamentale de pensée et d'expression, ils étaient pesés et polémiques mais parfaitement réalistes si l'on en juge les milliers d'articles écrit au sujet du personnage et particulièrement si l'on lit le livre de Fabrice Thomas "Saint Laurent et moi - une histoire intime" ... qui expose avec moult et édifiants détails la vie pornocrate (d'une perversité absolue) de Bergé.

Fabrice Thomas déclarait même à l'occasion de la sortie de son livre sur un plateau de télévision "Croyez moi Harvey Weinstein et Dominique Strauss Kahn sont de véritables enfants de coeur comparé à Bergé"

Tout cela me rappelle une petite réflexion publiée sur mon espace facebook il y a quelques temps:"Philanthropie, altruisme, et bien-pensance ne sont bien souvent que la superbe d'un vernis opaque qui sert à cacher travers, culpabilité, et névroses"

2407700190

A titre informatif voici un simple extrait sur le livre de Fabrice Thomas (Parue sur Mediapart) que je vous suggère de lire tant il est édifiant et confirme ce que l'opinion publique savait ou soupçonnait depuis bien longtemps.

1482915006

 

5 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Si la gauche associe toutes sortes de tares, c’est avant tout une hypocrite stratégie politique. Elle le fait parce que les tarés associés peuvent enfin être suffisamment nombreux pour avoir un poids électoral intéressant. Le village mondial vise à arriver à tirer parti de toutes les tares de l’humanité pour constituer de groupes d’agitateurs malfaisants au service d’ONG créés exclusivement dans ce but. C’est la stratégie de Soros avec les femens, des trans par exemple et peut être bien aussi avec les écologistes autoproclamés et leurs sous-sections comme les véganes etc.. Mais ces hypocrites gauchisants mettent toute la société en danger parce que les tares psychiatriques portent ces individus à concentrer toutes leurs énergies sur leur problèmes qui sont certainement très contraignants et addictifs.

    Une des manières d’amoindrir les tortures de ces charges psychiques déséquilibrantes, c’est d’essayer de les minimiser par l’auto-tromperie qui consiste à nier leur réalités tout en les escamotant sous les apparences trompeuses de la culture dévoyée, de la richesse et du pouvoir. Le danger c’est qu’en se syndiquant grâce à la complaisance des gauches, celles-ci finissent elles-même par se dévoyer en se diluant dans ces ambitions communes, la culture, le pouvoir et l’argent. Et c’est là le danger, parce que les tarés psychiatriques manipulent parfaitement l’illusion. En prenant le pouvoir, ils n’ont qu’un objectif: façonner la société à leur mesure pour nier encore plus la réalité de leurs tares.

    On le voit très bien avec l’exemple des Bergé et consorts où avec Bannier qui a soustrait 2 milliards à l’héritière de l’Oréal ce qui suffit à démontrer ce qui précède. 2’000 millions, tant la pression était forte d’en manquer et ça lui semblait encore insuffisant pour se payer une vie dissolue tout en la cachant aux yeux du public. Voilà pourquoi les caisses de l’Etat intéressent au plus haut point ces tarés qui nous gouvernent ou pensent nous gouverner. Et l’islam avec ses pétro-dollars n’est pas en reste en la matière, prêt à fusionner dans nos sociétés dévoyées. La mise en esclavage de l’humanité toute entière au service exclusif des tarés de la sexualité avance au pas de charge dans un silence médiatique inquiétant. Et pour cause, il y ont a déjà pris leurs quartiers tout comme à la SSR TSR etc.. LA AUSSI NO-BILLAG EST D’UNE ABSOLUE NECESSITE !.

  2. Posté par Aware le

    L’homosexualité était considérée comme une pathologie psychiatrique jusqu’en 1973 aux USA (DSM) et jusqu’en 1992 en France (OMS). Et puis, comme chacun le sait, l’idéologie 68-arde, avec à sa tête le pédophile Cohn-Bendit, révéla la Vérité dans tous les domaines. Elle renversa les mensonges des milliards de crétins fascistes-nazis nés avant eux qui n’avaient rien compris à rien, et, après avoir déclaré que l’homosexualité n’était pas une maladie mentale, se mit notamment à faire la promotion de la pédophilie : https://meta.tv/zoophilie-pedophilie-journal-liberation/.

  3. Posté par Bussy le

    Une partie des petits protégés migrants de la gauche sont pédophiles, donc on va nous faire avaler que la pédophilie n’est pas si grave, et que la majorité sexuelle peut être fixée à 12 ou 13 ans pour les filles sans problème !
    Certains nous font régresser au moyen-âge, mais silence, c’est le Camp du Bien, les bien-pensants…… c’est eux qui savent, les autres sont des nazis, des fachos !

  4. Posté par Vautrin le

    La pédophilie n’est pas à mettre sur le même plan que la mal-nommée « homosexualité ». Tout comme l’inceste, la pédophilie témoigne d’une maladie de carence, c’est-à-dire d’une non structuration de la Personne. Elle n’est en aucun cas un choix, et ne saurait être en aucun cas excusée et protégée. La place du pédophile est dans l’hôpital psychiatrique, sans recours d’ailleurs puisqu’il est incurable. L’homosexualité est au contraire un enfermement dans l’excès de culture, une psychose qui réduit le lien social au cercle restreint (le terme exact est : syndesténie, « le lien restreint »). Cela a des conséquences sur la relation sociale et la communication, mais beaucoup moins dramatiques que la pédophilie. D’un côté la carence, de l’autre l’excès. Mais lorsque l’une ou l’autre a malencontreusement l’oreille des politiques, c’est tout l’équilibre social qui est menacé. Le cas Bergé est typique, dans cette optique.

  5. Posté par Pholos Bob le

    La gauche devrait faire bien attention car de plus en plus elle semble vouloir protéger la pédophilie et d’autres préférences sexuelles des plus abjects. Ce monsieur Bergé mériterait qu’on si intéresse d’un peu plus près car il n’y a pas de fumée sans feu et sa richesse comme bien d’autres fortunés leurs permets d’actes répréhensibles en toute impunité et apparemment les bobogauchos en sont abonnés selon l’actualité.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.