Céline Amaudruz critiquée par l’UDC Adrian Amstutz pour avoir dénoncé des cas de harcèlement sexuel

Adrian Amstutz

Mardi, lors de la séance du groupe UDC aux Chambres fédérales, Céline Amaudruz, qui avait dénoncé des cas d'attouchements et de harcèlement a dû faire face aux critiques du Bernois Adrian Amstutz. Cet épisode démontre combien il est difficile pour une victime de dénoncer publiquement des actes.

 

 

Source Via le Facebook du PNS

 

 

 

 

6 commentaires

  1. Posté par pierre le

    @cenator
    votre point 2 est faux elle a nommé Buttet ,je partage l’avis de Hotch elle a pas de main ? lorsque l’on entend cette femme dans les débats elle veut tout casser ,mais elle est incapable de coller une baffe à un gars .Faut arrêter avec ces histoires X temps en arrière .
    Que va t-il se passer plus personne ne va aider ces dames de peur d’avoir des représailles des années après lorsque l’on entend de manière anonyme une parlementaire dire  » il m’a mis la main sur l’épaule  » cela fait soucis ,c’est un signe d’amitié qui ne veut pas dire que l’on ne respecte pas la personne

  2. Posté par Hotch le

    N’avait elle pas de main pour donner directement une bonne baffe, ou de genou pour éviter définitivement la reproduction de ce(s) harceleur(s) ?
    Venir x-temps après, avec des sous-entendus et sans donner de noms, ressemble à une manière maladroite de se mettre en avant, genre « si les mochetés socialistes y ont eu droit, il n’a pas de raison que je n’aie pas été harcelée moi aussi, ce serait vraiment trop injuste ! « .
    S’il y a eu des faits répréhensibles qu’elle dépose une plainte pénale; si ce n’est pas le cas qu’elle se taise !

  3. Posté par Loulou le

    Qu’il se taise. Mais vraiment. Il ferait mieux de s’en prendre aux deux collabos qui représentent l’UDC au CF.

  4. Posté par rikiki le

    Même dans cet hémicycle, la petite tête fonctionne mieux que l’autre ! C’est pas très encourageant pour les décisions combien importantes qui y sont prises.

  5. Posté par pierre frankenhauser le

    Crevons l’abcès une fois pour toutes avec les attouchements et les agressions sexuelles. Les femmes ne doivent pas attendre 50 ans avant de sortir du silence et les responsables doivent sortir de l’ombre et assumer leurs conneries, et surtout apprendre à se contrôler.
    Les conneries c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer. (Michel Audiard)

  6. Posté par Cenator le

    Son collègue de parti lui reproche 1° de n’avoir pas porté plainte, 2° de n’avoir pas cité de noms.
    Ces reproches sont choquants :
    1° Il est clair que pour des attouchements commis sans témoins, une plainte pénale n’a quasiment aucune chance d’aboutir.
    2° On ne peut qu’approuver le choix de Céline Amaudruz de ne pas citer de noms, car le but n’est pas de traîner des parlementaires dans la boue, mais bien d’attirer l’attention sur un phénomène qui doit cesser.
    3° Il est consternant que l’on veuille ainsi museler la liberté d’expression des femmes parlementaires sur un problème de société.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.