Pologne: les prêtres anti-migrants sont menacés par l’archevêque.

Le primat de l'Eglise catholique de Pologne, l'archevêque Wojciech Polak, a menacé de suspension tout prêtre qui participerait à une manifestation contre l'accueil de réfugiés, dans une interview publiée aujourd'hui.

"Si j'entends qu'il y a à Gniezno (NDLR: siège de son diocèse) une quelconque manifestation contre les réfugiés et que mes prêtres comptent y participer, je n'aurai qu'une réponse brève: chaque prêtre qui s'y joindra sera suspendu", a dit Mgr Polak à l'hebdomadaire catholique libéral de Cracovie Tygodnik Powszechny.

"Je n'ai pas d'autre chemin à prendre, car je suis responsable de ceux qui font partie de mon diocèse. Dans des situations où on (NDLR: un prêtre) appuie explicitement une des parties au conflit, il faut réagir immédiatement", a-t-il ajouté.

Selon plusieurs sondages, plus de la moitié des Polonais sont opposés à l'accueil de réfugiés dans leur pays, une position partagée par le parti conservateur au pouvoir Droit et Justice et par le gouvernement de Mme Beata Szydlo. Ce dernier a rejeté le système de quotas pour la répartition des réfugiés proposé par la Commission européenne.

Les déclarations de Mgr Polak ont provoqué une série de violentes critiques dans les médias sociaux, notamment sur des portails conservateurs.

Source

11 commentaires

  1. Posté par Aude le

    Anne@
    L’archevêque refuse que les prêtres s’engagent dans le combat politique..etc.
    Sauf que l’eglise Polonaise fut très engagée contre le communisme avec Jean-Paul II et toute la Pologne.
    Sauf que François I, ne fait que ça : de la politique et trop souvent au détriment de sa charge de pasteur des âmes.
    Sauf que Mgr.Polak à été nommé archevêque sous les hospices de François en 2014.
    Sauf que le Pape n’a visité que deux pays européens la Grèce et la Pologne. L’un pour ramener des migrants, l’autre parce 95% de la Population est catholique et une jeunesse engagée.
    Cela paraît donc évident que les ordres viennent du Vatican.
    Cette nouvelle mesure est intolérable et grave. Car c’est simplement la defrocation des prêtres qui osent contester l’envahissement de l’Europe et de la Pologne part les musulmans.
    Ce pontif est entrain de créer un SCHISME au sein de l’Eglise catholique romaine. Du jamais vu dans l’histoire vaticane.
    Non seulement concernant l’immigration musulmane, mais sur toute la doctrine de l’Eglise.
    Seuls, pour l’instant, les Dignitaires Catholiques américains expriment une forte contestation.
    Les grands dignitaires européens s’ecrasent à l’exception d’une infime partie.
    La tristesse de Benoît XVI est immense!

  2. Posté par JeanDa le

    @Anne le 9 décembre 2017 à 15h06
    « Il ne faut pas sauter trop vite aux conclusions. »
    Merci Anne pour votre clairvoyance. On a tous tendance à s’emballer avant d’avoir réellement écouté ou lire ce qui se dit.

  3. Posté par Dupond le

    Faites ce que vous voulez dans vos paroisses !!! les éveques et le pape vivent dans les ors ….les curés et leurs fideles dans la misere !!! ils n’ont donc pas a etre discriminés par les nantis

  4. Posté par kitty le

    Encore un imbécile, ça commence à bien faire et ça pullule dans tous les coins.

  5. Posté par Etienne le

    S’il est le primat de Pologne et ne parle que pour son diocèse de Gniezno, c’est qu’il y a un os quelque part.
    Son choix pourrait ne pas être partagé par l’ensemble de l’épiscopat.
    D’autre part, avec ou sans sa sainteté (?) Imbroglio… Ce n’est pas le rôle des clercs, ni de participer à des manifestations de rue au caractère politique, ni de faire de grandes déclarations publiques sur ces sujets-là.

  6. Posté par Anne le

    Il ne faut pas sauter trop vite aux conclusions. Je pense que l’archevêque refuse que les prêtres s’engagent dans des débats politiques et manifestent dans la rue pour des débats politiques. Il a dit qu’il ne tolère pas que des prêtres s’engagent dans une des parties lors de situations conflictuelles. Il ne faut donc pas immédiatement conclure qu’il est pro-migrants, mais qu’il exige le respect du principe de non engagement politique. Ce n’est pas le rôle des prêtres. Les prêtres ont la responsabilité de la vie spirituelle et morale, ils n’ont pas le droit de manifester leurs opinions politiques, car ce n’est pas leur domaine. Ils ne doivent s’exprimer que dans des questions morales (avortement, mariage gay, etc) car c’est leur domaine, mais pour ce qui est de la gestion d’un état, il n’ont pas le droit de manifester leurs opinions personnelles. Normalement ce principe de différenciation entre l’Église et l’État doit être respecté. Or, on voit que le pape actuel ne le respecte pas. La réaction de l’archevêque polonais et probablement une réaction à cette dérive. Il faut donc faire très attention avant de le critiquer et mieux connaître ses intentions.

  7. Posté par Un chapon cha pond pas le

    Si les églises disparaissent en même temps que le pape, les cardinaux, les pasteurs, les imams, les rabbins et les semeurs de troubles en tout genre, cela serait un grand pas en avant. On n’en est hélas pas encore là, mais ça vient gentiment….

  8. Posté par rikiki le

    Que les polonais destituent le Polak qui suit aveuglément le père François, l’antéchrist annoncé depuis longtemps, celui qui n’a rien à faire des chrétiens d’orient massacrés et dont sa bible est actuellement le coran !

  9. Posté par Antoine le

    On observe que même l’église catholique manipule le peuple !
    Ce fait n’est PAS nouveau, mais vu dans la situation actuelle (09.12.2017) et le contexte pro-immigration et pro-islam de nos gouvernements félons ce sont des actions qui dérangent et éloigne les chrétiens de l’église.

  10. Posté par claudia le

    L’église Catholique est en péril de disparition du fait de ce pape François et de ces évêques politiquement -corrects qui obéissent aux ennemis du Christ.

  11. Posté par Vautrin le

    La Voix de son maître Bergoglio ? Ou celle de la commission européenne ? Ou celle de la CIA ? La tête mitrée semble une tête chercheuse d’ennuis.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.