Jérusalem: pour la Suisse, «une entrave à la paix»

post_thumb_default

NDLR. Nous pensions que la Suisse était neutre.

 

Pour la Suisse, la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël est «une entrave à une paix juste et durable (...) reposant sur une solution négociée à deux Etats».

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

26 commentaires

  1. Posté par Corto le

    Ooops !!

  2. Posté par Corto... le

    @Sentinelle

    J’ai essayé de vous répondre dans le blog traitant les juifs de « stupides », mais nous voyons que les positions de certains semblent plutôt fragiles ou que certains chrétiens d’orient entrevoient la possibilité de se protéger en prenant des positions anti-israéliennes voir « stupido-sémites » !

  3. Posté par Sentinelle le

    @ Corto. le 11 décembre 2017 à 12h37

    Sur PI, tout un article qui reprend exactement notre discussion : « Der Islam hat keinen Anspruch auf Jerusalem », en soulignant que du vivant de Mohammed il n’y avait pas encore de mosquée à Jérusalem…

    http://www.pi-news.net/der-islam-hat-keinen-anspruch-auf-jerusalem/

  4. Posté par Corto. le

    @Sentinelle,

    On peut d’ailleurs se rendre compte de la dérive des musulmans vis-à-vis du Coran, à se demander si Trump n’est pas musulman :

    Il est écrit dans le Saint Coran qu’Allah a donné la Terre d’Israël aux enfants d’Israël et leur a ordonné d’y habiter (Coran, sourate 5:21) et les Arabes n’ont aucun droit sur cette terre.

    Le Coran est le livre le plus sioniste qui soit, il confirme que la terre d’Israël appartient aux Juifs, demande aux Juifs de s’y installer, sans ne jamais la quitter et même de combattre les non-Juifs qui y sont.

    Il suffit de lire les versets 20 et 21 de la sourate 5 pour s’en rendre compte :

    (5:21) « Oh mon peuple, entre la terre sainte (Israël) qu’Allah a décrété pour toi, et ne te rebelle pas à moins que tu ne deviennes perdant ».

    Allah affirme dans un arabe très clair, qu’il a accompli sa promesse de récompenser le Peuple d’Israël avec la Terre Promise. La même terre que les hordes arabes mahométanes conquérantes postérieures revendiquent comme exclusive contrairement à leur propre Coran.

    Coran, sourate 17/104: « Et qu’avant les temps derniers, Il ramènera les Enfants d’Israël pour reprendre possession de leur Terre, les rassemblant de tous les différents pays et nations » …
    « Et nous disons ensuite aux Enfants d’Israël « Demeure en sécurité dans le pays (de la promesse): mais quand le second des avertissements viendra à passer, nous vous rassemblerons ensemble en une foule mélangée »….

    « Et après lui, Nous dîmes aux fils d’Israël : « Habitez la terre, et lorsque s’accomplira la promesse de la vie future, Nous vous ferons revenir en foule »

  5. Posté par Sentinelle le

    @ Corto. le 10 décembre 2017 à 16h42

    Merci pour toutes vos explications ! J’étais au courant de la tradition orale et des problèmes liés à la rédaction du Coran, mais je ne connaissais pas les versions du Yémen. Ah, l’exégèse critique et scientifique du texte du Coran devient plus que nécessaire… Evidemment, certains « érudits » barbus vont tout faire pour empêcher ou dénigrer toute publication allant dans ce sens… Le livre « tombé du ciel » était trop pratique pour manipuler tout le monde ! L’astuce des versets abrogés peut durer un certain temps – mais on ne pourra pas cacher la vérité indéfiniment…
    Il est vraiment urgent que les musulmans soient confrontés aux réalités désagréables concernant la rédaction du Coran et de la vie du grand prophète !

    Ils devraient d’ailleurs aussi lire la Bible : j’ai plusieurs fois cité sur ce site les 4 versets reçus à Médine qui le confirment : (suivant l’édition, la numérotation des versets peut varier un peu). Les revoici :

    3,87 … Dis-leur : Apportez le Pentateuque (la Torah), et lisez si vous êtes sincères !
    3,181 … (les apôtres envoyés avant lui… bien qu’ils eussent) … apporté le livre des Psaumes et l’Evangile (le livre qui éclaire).
    5,50 … Nous lui (Jésus) avons donné l’Evangile qui contient la lumière et la direction, et qui confirme le Pentateuque…
    17,57 … Et nous avons donné les Psaumes à David.

  6. Posté par Corto. le

    @Sentinelle,

    Concernant le coran, ce dernier n’a cessé d’être transformé au cours des siècles et la dernière version, celle du Caire plus ou moins acceptée par les sunnites ne date que d’un siècle !

    Saviez que les archéologues saoudiens passent leur temps à rechercher d’éventuelles versions antérieure à celle du Caire uniquement afin de les détruire, ils ont l’ordre « divin » de les brûler sur place, mais si l’on explore les rares versions anciennes comme celles trouvées au Yemen et en partie entreposées à Londres, on s’aperçoit que ces anciennes versions n’ont absolument rien à voir avec la version imposée par les sunnites depuis sa dernière « traduction » !

    Il faut premièrement savoir que le coran avait été instruit oralement et que Mohamed avait interdit que le coran soit manuscrit, que deuxièmement et assez étrange que cela puisse paraître, les plus anciens artefacts de corans avaient été écrits en hébreu et en grec, l’alphabet arabe n’existait pas encore au début de l’hégire, la langue parlée provenant du yéménite était bel et bien pratiqué par de nombreux marchands et nomades dans les régions de Médine et de La-Mec mais pas forcément par les autochtones de ces 2 lieux, principalement appartenant à la tribu koreichite et il est fort probable que Mohamed ne parlait pas à vraiment dire l’arabe comme le coran actuel voudrait le prétendre, Mohamed n’était pas éduqué et ne savait ni lire ni écrire et encore moins l’alphabet arabe natif de Damas à cette période.

    De leur coté, les chiites utilisent une autre version du coran, les chiites et les sunnites considèrent comme sataniques leurs versions concurrentes.

    Les versions découvertes au Yemen, certainement les plus anciennes présentes actuellement et en partie consultables dans les bibliothèques londoniennes et je le rappel écrites en araméen, en hébreu ou en grec ne correspondent pas aux textes largement répandus par l’islam officielle, des différences fondamentales et même totalement contradictoires sur la quasi totalité des sourates démentent complètement la supposée véracité des textes couramment diffusés depuis plusieurs siècles et surtout depuis la version partielle du coran d’Othman datant du 9ème siècle et entreposée à Tashkent. Bref de très nombreuses versions du coran la plus part du temps cachées au public ou sont purement et simplement interdites à quiconque, mais démontrent, pour ce que nous pouvons en voir et d que ans leur ensemble, ne contiennent aucune allusion à Jérusalem !

    Ne pas oublier que les scribes présents à Médine à l’époque de Mohamed étaient pratiquement sans exception, juifs ou chrétiens.

  7. Posté par Sentinelle le

    @ Corto. le 9 décembre 2017 à 06h05

    Je vois que, dans un autre article sur Jérusalem, vous êtes sollicité abondamment… (mais je ne veux pas m’en mêler). Comme pour vous, Wikipedia n’a pas mes faveurs non plus, c’est juste un outil pratique pour une première information de base (et plus facile à citer que tant d’autres livres, surtout historiques). D’ailleurs, je pense que nous sommes d’accord sur beaucoup de points, surtout les plus essentiels.

    Ce qui me frappe dans cette discussion sur Jérusalem, c’est le manque de connaissances historiques (rien que depuis 1917) et une méconnaissance alarmante des textes de la Bible et du Coran. J’ai cité la sourate 5,23-25 – parole d’Allah (versets non-abrogés !) – et le fait que Jérusalem n’y est pas mentionnée une seule fois… Détail ? Cela devrait peut-être quand même faire réfléchir (!?!) un musulman sincère… Alors que dans la Bible, Jérusalem est citée plus de 700 fois…
    Une lueur d’espoir tout de même : je connais de nombreux témoignages de musulmans devenus chrétiens qui comprennent tout d’un coup toute l’histoire du peuple juif et l’alliance que Dieu a conclue avec Abraham. Libérés de toute haine, ils s’engagent pour la réconciliation, la vérité et la liberté…

  8. Posté par Corto. le

    @Sentinelle,

    Wikipédia ne fait pas vraiment partie de mes sources en matière d’information, par contre il se trouve que je parle couramment l’hébreu !

    Le terme « palestine » ne vient ni de « philistin » comme vous le confirmez et contrairement à beaucoup de citations émanant « d’experts » ou autres incultes !

    En effet, ce terme vient de la liturgie, de la Thora (Tanak), Pentateuque dans un chapitre faisant allusion à l’arrivée de réfugiés des mers, probablement de rescapés ayant fuit l’éruption ou plutôt le tsunami provoqué par l’éruption du volcan de Santorin à l’époque ou la cote de Judée était cananéenne. C’est à l’époque de Josué que pour la première fois qu’apparaît dans les textes le terme « פליט » (Palit) au singulier et « פליטים », (Plitim) au pluriel, traduit de l’araméen « palisht » ou « phalisht » !

    L’une des particularités historique liée à cette population venue se réfugier sur les rivages de la Judée alors cananéenne est qu’elle fut très rapidement assimilée aux autres populations autochtones (cananéenne puis ou et tribu de Juda), si bien qu’aucune référence ne sera plus jamais faite concernant ces populations « venues des mers » !

    environ 1’500 ans plus tard, dès le début de l’occupation romaine, ces derniers cherchant à décrédibiliser les israéliens de l’époque, ont renommé Israël en « plishtin »(contraction entre le « plitim de l’hébreu et le « palisht de l’araméen), cela en allusion au fait que les « plitim » venus des mers avaient totalement disparus des textes et de la Thora, qu’ils avaient été assimilés tout comme Rome voulait assimiler les habitants d’Israël dès l’an -63 ans av J.C. (calendrier chrétien créer 250 ans plus tard). s’en suivi, comme on le sait un nouvel exode (4ème) du peuple d’Israël connu plus tard sous le terme « Diaspora » et finissant « officiellement » en 1948 lors de la (re)création de l’état d’Israël.

    Durant ces 2’000 ans (un peu moins 1942 ans) d’exode des enfants d’Israël de leur terre d’origine et indissociable de leur identité, la terre d’Israël a été continuellement rebaptisée « palestine » principalement par les occidentaux et croisés et cela depuis l’occupation romaine jusqu’à la reddition anglaise de 1948. A cette époque, la « palestine » comprenait l’actuel Israël ainsi que l’actuelle Jordanie, s’étendant jusqu’au frontières de l’Irak et de l’Arabie Saoudite.

    Durant tous ces siècles d’occupations chrétiennes, arabes, ottomanes puis anglaises, il n’avait jamais été question de nommer ce territoire « Israël », cela en raison de raison interne propre aux positions catholiques et musulmanes, tous deux en quête de cette terre, tant pour des raisons politiques que « religieuses », voir identitaires !

    Néanmoins, durant les derniers siècles et jusqu’en 1967-68, il n’était pas que des musulmans soient qualifié de « palestiniens », au contraire ce terme était durant cette longue période utilisé par les musulmans pour uniquement désigner les juifs habitant la région !

    Même en Egypte, le terme était utilisé par les musulmans pour désigner les juifs avant la création de l’état d’Israël en 1948 !

    Donc il s’agit d’un terme 100% hébraïque n’ayant aucune autre origine étymologique que son origine biblique, un terme utilisé à contre-sens par les romains puis par leurs successeurs dans l’occupation d’Israël ayant débuté en l’an -63, cela dans l’unique but d’occulter le terme « Israël » et de pair, d’humilier les descendants des enfants d’Israël et les enfants d’Israël restés sur leur terre, puis, par la suite, totalement usurpé par arafat pour la raison simple que les occupants musulmans venus en nombre dès 1870 dans ce qu’ils appelaient alors « palestine », n’ont pas d’identité autre que celle provenant en lien direct avec la Thora des enfants d’Israël !

  9. Posté par Sentinelle le

    @ Corto. le 8 décembre 2017 à 17h27

    Croyez-moi, j’ai un peu étudié toute cette histoire. Un petit regard, même chez Wikipedia, montre que c’est assez complexe :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Palestine

    D’ailleurs, à une certaine époque, tous les habitants de cette région étaient appelés « Palestiniens », qu’ils soient arabes, juifs ou nomades. Jusqu’en 1948, le « Jerusalem Post » p.ex. s’appelait « The Palestine Post ». Le « peuple palestinien » doit sa paternité à un certain Yasser Arafat (né en 1929 au Caire)…

    Encore un point : Les fameux « Philistins » de la Bible n’ont rien à voir avec les « Falistin » de la propagande musulmane – si ce n’est leur haine d’Israël et des Juifs, et leurs nombreuses guerres contre eux.

  10. Posté par Corto. le

    Le conseil de « sécurité » de l’onu n’a pas mis 3 jours pour convoquer une réunion d’urgence à cause d’un déménagement d’ambassade dans la capitale israélienne, pour mémoire, le même conseil de « sécurité » a mis plus de 3 ans et plus de 350’000 victimes civiles en Syrie pour se réunir, aujourd’hui les nombre de victimes civiles en Syrie dépasse le million (contrairement aux chiffres annoncés ((500’000) par le « comité des droits de l’homme syrien sous les ordre d’el assad)

  11. Posté par Corto. le

    Je le répète pour la millième fois :

    « Palestine » comme « palestinien » sont des mots hébreux, 200% hébreux !!!

    Des mots venant de la Thora, ayant pris leurs etymologies dans la culture juive !!!

    Ces envahisseurs n’ont même pas de nom, tout comme ils n’ont pas d’identité, si ce n’est une appellation, volée à la langue hébraïque !!

  12. Posté par Corto. le

    @Sentinelle,

    Comme tous, ce n’est pas un reproche, mais vous utilisez faussement le terme de « palestiniens » pour nommer les arabes musulmans, qui d’ailleurs ont envahi Israël dès qu’ils ont remarqués que des juifs venaient d’Europe pour peupler les terres de leurs ancêtres !

    90% des musulmans présents en Israël et dans ce qu’ils appellent la « palestine » sont des populations déplacées de force par l’Egypte, les déserts du golfe actuelle Jordanie comprise, de Syrie, du Liban et cela dès 1860 et cela dans l’unique dessein de vouloir contrer la présence juive sur ces terres, à lépoque, sablonneuses et marécageuses.

    Pour exemple, en 1850, Jérusalem était peuplée de plus de 50% de juifs, 30% de chrétiens et autres obédiences et 20% de musulmans, cela suite à 2 recensements fait en 1850 comme déjà dit, l’un par les anglais et l’autre par les ottomans !

    Jusqu’à l’annexion provoquée par les arabes qui ont déclarés la guerre en 1967, Jérusalem n’avait absolument aucun statut pour les musulmans, la Mosquée d’Omar était totalement en jachère, abandonnée, plusieurs photos sur le net l’atteste :(http://hubertzakine.blogspot.ch/2012/06/la-mosquee-al-aqsa-au-temps-de-la.html)

    Ce n’est qu’à partir de 1970 et avec les fonds européens et américains qu’elle a été recouverte d’une couche d’or, en fait avec « vos » impôts !!

    Autre chose, si vous regardez les frontières de la région, toutes sont le résultat de guerres et d’occupation, dès la création de l’état d’Israël, en fait le lendemain de sa déclaration d’indépendance, 5 pays arabes attaquaient l’état naissant d’Israël, garanti de gagner et d’occuper ce que l’onu (qui était dans le coup) avait octroyé aux juifs juste après la Shoah, les arabes scandaient « les juifs à la mer » 3 ans après que le peuple juif sortit des camps nazis.

    Miracle, 1 an plus tard, le jeune état d’Israël a gagné la guerre de 1948, à occupé la quasi totalité de Jérusalem ainsi que d’autres territoires, la seule erreur commise par Israël était de restituer ces terres aux arabes, en 1956 de nouvelles menaces de l’Egypte, Israël conquit le Sinaï et à nouveau, commit la même erreur, celle de rendre le Sinaï aux égyptiens, ensuite, ce fut la guerre déclarée par une 15 de pays musulmans contre Israël en juin 1967, une guerre qui ne dura que 6 jours et qui permit aux israéliens de conquérir la Judée et la Samarie, le Sinaï, le Golan et quelques terres du Sud-Liban. Dès cette 3ème victoire d’Israël faisant suite aux incessantes attaques arabes, Jérusalem est Israélienne, tout comme Tel-Aviv serait devenue arabe si ces derniers avaient remportés la guerre qu’ils avaient engagés !

    Donc, si l’on applique la charia et si l’on se fie aux coutumes musulmanes, Jérusalem est israélienne, Israël a commis l’erreur à plusieurs reprises de restituer des territoires conquit lors de guerres déclarées lâchement par les arabes, les arabes avaient suite à ces restitutions, considérés ces restitutions comme des victoires sur « l’ennemi » juif, faites un geste amical à un musulman, il considérera ce geste comme un acte de faiblesse et il vous attaquera en retour !

    C’est ce que les européens font et c’est la raison pour laquelle l’Europe et dors et déjà un continent à 50% musulman !

  13. Posté par Sentinelle le

    Que les membres de notre CF et les « conseillers » du DFAE n’aient pas lu le Coran, on peut encore l’admettre : Jérusalem, « 3e ville sainte de l’islam » (?), n’y est pas mentionnée une seule fois !
    Mais qu’ils ne connaissent pas mieux (ou : ne veulent plus connaître…) la Bible, est affligeant : depuis la conquête par le roi David, il y a 3000 ans, Jérusalem est la capitale d’Israël et le centre de la foi juive. Nul musulman à l’horizon… pendant 1600 ans !

    Un peu d’histoire ? Depuis le partage de la Palestine (> déclaration de Balfour, 1917), il y a bel et bien un Etat destiné aux Palestiniens arabes : la Transjordanie, devenue l’actuelle Jordanie. La si bien nommée Cisjordanie était réservée aux Juifs… Partagée encore par l’ONU et réclamée par tous les musulmans…

    Et si les musulmans lisaient enfin vraiment leur Coran et que nos médias en parlaient enfin correctement? D’après la sourate 5, 23-25, Allah a destiné « la terre sainte » d’Israël aux… Israélites ! Alors, c’est qui les Israélites ? Peut-être les Juifs ? Peut-être ?

  14. Posté par JDV le

    De déplacer l’Ambassade US et d’en faire la capitale d’Israël fut une promesse du candidat Bill Clinton en 1992, les 2 Chambres ont préparé le projet et aprouvé, en Août 1995 Bille Clinton devait le signer, ce qu’il a refusé de faire par crainte de manquer de pétrole suite aux menaces des Arabes (d’ailleurs toujours le même truc devant lequel on cède).
    Georges W. Bush, alors candidat, déclara: je signerai ce projet dès mon 1er jour installé. Il ne l’a jamais fait.
    Obama, alors candidat, a fait la même promesse durant l’été 2008.
    On connaît la suite.

  15. Posté par Maximus le

    Le problème n’est pas que du côté d’Israël
    là où il y a des musulmans il y a des problèmes
    ils ne savent qu’envahir , piller , massacrer
    que font ils chez nous ?
    Va t’on devoir aussi diviser en deux nos pays pour faire pour eux une terre d’accueil
    c’est ça que veulent nos dirigeants ?

  16. Posté par Le Chapon cha pond pas le

    Mata Hari, nous avons réussi, à grand peine il est vrai, à chasser les nazis de France et du reste de l’Europe occupée. Il y a de fortes chances que nous y parvenions aussi avec les muzz. Cependant, je pense qu’il faudrait déjà commencer maintenant.

  17. Posté par Corto. le

    Et que les arabes commencent par faire la paix entre eux, ça, ça n’intéresse que moyennement nos conseillers fédéraux, évidement, tous les dictateurs arabes connaissent par-coeur les palaces et quartiers chics des rivieras helvétiques !

    Pendant plus de 20 ans kadhafi venait à Genève au minimum 1 fois par mois !

  18. Posté par Corto. le

    La Suisse qui accueille et a construit les énormes fortunes des dictateurs arabes aurait un mot à dire, que nos conseillers fédéraux se questionnent sur les comptes d’un certain el assad si ils s’intéressent tant à la « paix » !

    Et que dire des 25 milliards laissés par arafat et toujours « bloquées » en Suisse suite aux procédures de « succession », ça aussi c’est la participation de la Suisse dans la « paix » au proche-Orient ?

    Et que dire des banques suisses dans la guerre civile libanaise dès 1975 et ayant permis à la Suisse de récupérer tous les clients des banques libanaises ?

    Il me semble que la Suisse ferait mieux de regarder ses participations aux déstabilisations provoquées par les corruptions qu’elle a fomentée !

  19. Posté par Le Taz le

    Un bref rappel, nous sommes neutres, notre gouvernement n’a pas à prendre parti sur ce genre de choses! C’est quoi ce bordel?

  20. Posté par Nicolas le

    Les nains ne veulent pas comprendre que les mahométans ont cette tradition ancestrale d’envahir, de massacrer, et finalement de se prétendre chez eux pour l’éternité. Ce qui se passe là-bas est d’une importance capitale pour nous. Merci à Trump et honte à nos « gouvernants ».

  21. Posté par Claire le

    Ah bon, parce qu’il y déjà eu la paix au proche-orient??
    Il ne peut d’ailleurs pas y en avoir puisque les Juifs sont historiquement les seuls à pouvoir revendiquer Jérusalem (et les chrétiens après eux, Jésus était juif!). Or le coran est un livre de haine qui appelle au combat contre les Juifs, les chrétiens, tous les « incroyants », bref, tous les non-musulmans. Sachant que les musulmans sont imbibés de ces paroles appelant au djihad, comment peut-on espérer que la paix règne un jour là-bas? D’ailleurs ce même coran appelle à la conquête de l’univers: « L’orient et l’occident appartiennent à Dieu » (sourate II). Il est donc tout à fait évident que le conflit est en train de se répandre partout puisque l’occident est également à conquérir. Le problème ne se limite donc pas à la question de Jérusalem.

  22. Posté par oxygène le

    Depuis l’accord passé entre François Ier et Soliman le Magnifique, par lequel fut reconnu à la France la prérogative de protéger les pèlerins en Terre sainte et les lieux saints, la France est la seule puissance étrangère à posséder des biens dans Jérusalem. Si une ambassade doit déménager, c’est bien la nôtre…

  23. Posté par bigjames le

    Ce coin du monde ne sera jamais en paix.
    Toutes les conférence et sommets n’y ont rein fait depuis plus de 50 ans.
    Même Burkhalter n’a pas réussi, c’est pour dire….

  24. Posté par Vautrin le

    Eh bien non : l’entrave à la paix, c’est de camper sur des positions stupides et dangereuses depuis des décennies. Trump veut crever l’abcès purulent : il a raison.

  25. Posté par Mata Hari le

    Le jour où les musulmans planteront leur sinistre drapeau sur Paris, Londres et Berlin en disant « c’est à nous », peut-être certains Européens découvriront enfin qu’ils se sont trompés de camp.

  26. Posté par coocool le

    Berne devrait plutôt se cantonner à la posture traditionnelle de neutralité suisse – et ne pas se mêler de ce conflit en prenant position pour l’une des parties !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.