Suède : le nombre de cas de SIDA a augmenté de 300% en 10 ans, l’écrasante majorité des malades sont des migrants

post_thumb_default

 

Le nombre de cas de SIDA en Suède est passé de 1 684 en 2006 à 6 273 en 2016, soit une augmentation de près de 300%.

Selon Anders Tegnell de l’Autorité de la santé publique, cela peut s’expliquer par les flux de migrants en provenance de pays où le VIH est un problème majeur.

« Il y a de plus en plus de personnes vivant avec le VIH, parce que vous ne mourrez plus du SIDA », a-t-il dit.

Les statistiques sur la santé publique en Suède montrent que le nombre de nouveaux cas était relativement constant de la fin des années 1980 jusqu’au début des années 2000. Depuis lors, il y a eu une forte augmentation.

En 2011, par exemple, 74% des nouveaux cas étaient infectés à l’étranger et 84% des personnes infectées étaient nés à l’étranger.

Samnytt

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Yves le

    C’est qui qui paye ? Oh, c’est juste une question, comme ça…

  2. Posté par Corentin le

    Le Sida aussi c’est de l’enrichissement culturel: le viol qui permet de le répandre est un acte « hautement » culturel et tribal!

  3. Posté par Maurice le

    Bon, ça fait marcher l’industrie pharmaceutique ; et en plus cela ira croissant, car chaque violeur immigré infecte ses violées…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.