Genève: Situation jugée infernale au centre de requérants

etoile-1024x683

Manque d'encadrement, déscolarisation, manque de matériel, tentatives de suicide ou enfants laissés sans surveillance pendant la nuit. Selon le SSP, la situation serait «catastrophique». Selon le SSP, la situation serait «catastrophique».

(...)

«Notre principale préoccupation reste la taille de ce foyer, explique Elodie Antony. C'est le plus grand de Suisse. Mettre 200 jeunes ensemble, cela révèle aussi la volonté politique du canton, qui considère ces jeunes comme des migrants et non pas comme des mineurs avant tout.» Philippe Klein relève pour sa part que «le surnombre ne favorise pas leur sécurité et leur intégration. Géographiquement ils sont mis à part (le centre se trouve dans la zone industrielle de La Praille, ndlr) et en plus, à l'école, ils se retrouvent ensemble dans des classes quasi homogènes dues à leur grand nombre».

8 commentaires

  1. Posté par hausmann. conrad le

    Les bonnes àmes du Consistoire Protestant, les adeptes du Vatican, les professeurs gauchistes de l’université qui gagnent 25.000 frs/mois… Oü sont-ils pour les aider, eux qui soutiennent l’immigration sauvage et incontrolée ???

  2. Posté par Mady le

    Une seule solution : Retour au Bled et rapidement. Il n’y a pas d’autres solutions possibles. Et çà devient dangereux. On osera bientôt plus se balader dans la région. Ce qui est très inquiétant.
    C’est aux politiciens d’agir et vite.

  3. Posté par Aline le

    Le mieux serait la création d’une compagnie aérienne low cost « Retouraubled », qui relierait toutes les grandes villes européennes au continent africain. Puis. l’appui serait fourni par une branche « Cargo-retouraubled », pour parachuter ceux que leurs pays d’origine refusent de réadmettre!

  4. Posté par Cécile le

    Oh ce n’est pas juste. Et les mosquées ne sont pas intéressés à s’occuper de ce problème ?

  5. Posté par Maximus le

    Retour au bled c’est la seule option possible
    les accueillir pour quoi faire
    sinon faire augmenter ; délinquance , le crime et le chômage !

  6. Posté par Bussy le

    180 mineurs….. et pas de volontaires pour les accueillir chez eux alors qu’il doit y avoir des dizaines de milliers de bobos favorables à l’immigration à Genève !
    Les gens d’église ? Les politiciens ? Les syndicalistes ?….. personne ?
    Faites ce que je dis, pas ce que je fais, et surtout que les autres paient, c’est ça ?

  7. Posté par RealrecognizeReal le

    «le surnombre ne favorise pas leur sécurité et leur intégration. »

    Voila un bel aveu malgrés-lui. Il faut arrêter d’acceuillir autant de migrants exta-européen : nous ne somme pas en sécurité, eux non-plus et vu qu’ils commencent à être majoritaires comment pourront-ils s’intégrer aux suisses s’il n’y en a bientôt plus?

  8. Posté par Gérald le

    Retour en Afrique et plus de problèmes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.