7 commentaires

  1. Posté par Mauron le

    Ça fait un peu Institut Jacques Dalcroze.

  2. Posté par Maurice le

    Magnifique, ce cantique suisse, notre chant patriotique, entonné avec conviction !
    Je déplore quand même cette habitude surfaite de le chanter avec la main sur le cœur comme font les Français avec leur Marseillaise sanguinaire.
    Le chant patriotique, il se chante debout – ce qui a obligé tous les autres conseillers à se lever -, sans ostentation.

  3. Posté par coocool le

    On aimerait bien aussi que les deux conseillers fédéraux UDC se bougeNT un peu plus en faveur de la Suisse et de son indépendance face à Bruxelles !

  4. Posté par Peter K le

    c’est mignon tout plein, mais ils auraient mieux fait de faire un lancer d’oeufs pourris lors de la visite du souteneur de Bruxelles, manque plus que les bougies…

  5. Posté par Gérald le

    Chanter, la seule action de l’UDC. C’est en chantant l’hymne national que ce parti espère résoudre les problèmes de la Suisse , on est pas sorti de l’auberge.

  6. Posté par Rousseau le

    Ils ont raison, mais le seul hic, les accords de libre circulation ils n’auraient jamais du les signer

  7. Posté par Antoine le

    Bravo l’UDC, cela se fête !
    Il faudra destituer Mme Sommaruga (DFJP – PS) qui n’a pas prêté serment lors de sa nomination au CF.
    De plus, comme elle fait partie du NOMES (Nouveau Mouvement Européen Suisse), cela représente un coup de couteau dans le dos des citoyens/nnes suisses !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.