Patrick Buisson : « Le bolchevisme et le nazisme font référence à la Révolution Française »

post_thumb_default

 

Un peu de vérité historique sur le génocide vendéen face à un Nicolas Demorand sur France Inter pris de révisionnisme, vérité rappelée dans le dernier livre de Patrick Buisson.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Vautrin le

    Buisson défonce une porte ouverte. On sait, depuis les travaux de l’historien Reynald Secher (voir par exemple « La Vendée-Vengé ») que la Vendée a été un laboratoire de la convention (pas de majuscule pour cette abomination) pour expérimenter des techniques de génocide en masse. On a longtemps essayé de taire les faits, les « républiques » évitaient soigneusement d’en parler, et Thiers fut le fondateur de l’école admirative de la Terreur. Même lors de la ridicule célébration du bicentenaire, en 1989, il avait été décidé de taire l’ethnocide vendéen. Quant à Clemenceau, le « père la victoire » qui a saboté le Traité de Versailles (on en a vu les conséquences par la suite !) il braillait à la tribune :  » que nous le voulions ou non, que cela nous plaise ou que cela nous choque, la Révolution française est un bloc… un bloc dont on ne peut rien distraire… parce que la vérité historique ne le permet pas. » La révolution a du sang sur les mains. Lénine, grand exterminateur, n’eut de cesse de s’y référer. Ce fut réellement un laboratoire pour tous les régimes totalitaires ethnocidaires du XXe siècle. S’il y a quelque chose dont la mémoire collective devrait avoir honte, ce ne sont ni des Croisades, ni de la Traite, ni de la Colonisation, c’est de la convention et de son cortège sanglant. Heureusement, malgré le soin porté à détruire les documents, il en subsiste suffisamment pour porter les monstres du comité de salut public devant le tribunal de l’Histoire.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.