3 commentaires

  1. Posté par Schwander Dominique le

    Le Président de la ville de Sion vu son salaire fort élevé ne voit pas du tout ces dépenses luxueuses comme vous et de nombreux contribuables!
    En attendant que l’industrie nous offre des voitures autonomes, les autorités devraient rendre obligatoire le régulateur de vitesse avec contrôle de la distance entre véhicules et freinage automatisé.

  2. Posté par UnOurs le

    … la ville qui achève son inventaire du patrimoine architectural à préserver…. une fois que tous les bâtiments intéressants menacés ont été détruits.

  3. Posté par UnOurs le

    Ah, Sion.
    La ville qui investit 50 millions dans les bâtiments de l’EPFL et qui espère 1,5 millions de recettes fiscales par année.
    Peut-être.
    La ville qui fait tout pour chasser l’armée de l’aérodrome militaire et qui se rend compte, une fois que l’armée est partie, que l’aéroport civil ne sera jamais assez rentable pour compenser les 8 millions annuels que les militaires investissaient sur la place.
    On pourrait aussi évoquer les vélos en libre accès, que personne n’utilise et qui coûtent quand même deux millions de francs par année à la commune.
    etc…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.