Suisse: un spécialiste du renseignement économique dévoile le pot aux roses « En contrôlant la radio et la télévision, on peut gagner des élections »

médias propagande manipulation

Christian Hofer: Visiblement "ce spécialiste" arrive à dénoncer la télévision comme étant un organe de manipulation tout en... faisant l'éloge de la RTS qui est elle-même un élément de propagande de gauche. Ou comment prendre les gens pour des imbéciles.

L'individu n'a pas compris que No Billag ne se limite pas au portemonnaie mais bien à cette diversité d'opinions qui est inexistante sur la RTS, à des informations tronquées, au parti pris des journalistes qui ne cachent nullement leurs préférences politiques.

Et ce personnage est "spécialiste". Cela laisse rêveur.

Le seul élément véridique étant que la presse et la télévision influencent grandement les votations. On peut le constater en Suisse Romande où il n'y a aucune diversité dans l'information, les votes étant étrangement bien plus à gauche qu'en Suisse alémanique sans que cela ne gêne Pfefferlé.

Quant à l'élément "vital", les gens s'informent aujourd'hui via une presse internationale, diversifiée, réactive et bien plus complète que ce qu'offre la RTS, très loin de son petit monde limité à la Suisse Romande.

Il faudrait peut-être lui dire qu'on est au XXIème siècle et qu'Internet existe...

**********

La radio-télévision publique est un élément vital de notre souveraineté, explique Alexis Pfefferlé, spécialiste du renseignement économique.

En contrôlant la radio et la télévision, on peut gagner des élections, déclencher des conflits sociaux, des conflits nationaux ou internationaux et même gagner des guerres.

(...)

Source et article complet

Rappels:

Après Barcelone, la RTS invite un imam pour nous expliquer que l’islam est une religion de paix

Vaud. Pascal Gemperli musulman converti: « le terrorisme chrétien est du même niveau que le terrorisme musulman ». La RTS parle de stigmatisation des musulmans et d’amalgame.
« Defend Europe »: La RTS impose sa vision orientée et refuse tout débat.

Médias. Quand les « Signatures » de la RTS attestent de l’idéologie des journalistes du Service public (devinez laquelle!), audio 1’48

RTS. Scandaleuse partialité (serait-ce carrément de la désinformation?) de la Radio romande à propos de George Soros et de la Hongrie, audio 27.4.2017

La RTS en pleine propagande d’extrême gauche: « Néonazis, menace sur l’Europe »

6 commentaires

  1. Posté par Julie Rochat le

    Heureusement qu’il y a des spécialistes de cette envergure pour sortir ce genre d’évidence, tout est maintenant clair! On n’y aurait jamais pensé tout seuls, nous sommes bien trop stupides !! La propagande pour Billag a déjà commencé et ça va être de pire en pire jusqu’à la votation, on peut se réjouir! Plus qu’à espérer que les gens ne vont pas se laisser entortiller et gober tous ces mensonges….

  2. Posté par Antoine le

    Comme le dit @S. Dumont :  » mais nous devons gagner cette guerre du mensonge afin de réveiller les plus endormis !! »
    Cela se fera à coups de canon, les  »endormis » ne veulent surtout PAS être réveillés et confrontés à la dure réalité !
    C’est un SCANDALE, tous les soirs à la  »messe » de Darius (TJ du 19H30), on entend les mêmes fausses informations, tronquées, déformées ou alors information par omission …
    Je vous invite à contacter M. Rochebin (darius.rochebin@tsr.ch) pour lui transmettre votre désapprobation et que vous allez voter OUI à no billag. Je lui ai écrit.
    Cela ressemble étrangement aux bolchéviks ! Mains mises sur la radio, TV et la presses (les merdias) pour lobotomiser les cerveaux des Occidentaux.

  3. Posté par rikiki le

    Une fois de plus, OUI à NO BILLAG.

  4. Posté par Yogi le

    Un membre du parti d’extrême gauche « Vert » affirme, sans rire, dans le journal « Lausanne-Cité » du jour que la RTS constitue une « source d’information fiable et neutre ». Ce qui veut tout dire…

  5. Posté par P. le

    « Une Suisse sans RTS signifie que le contenu éditorial des émissions, les idées diffusées à la population et les valeurs transmises à nos enfants par le biais de la télévision, de la radio et, pour une partie grandissante, par les réseaux sociaux seront décidés par les actionnaires de chaînes privées ou par des gouvernements étrangers. »

    C’est vrai que les valeurs transmises par la RTS (pourquoi la RTS d’ailleurs ? Ne devrait-il pas parler de la SSR ?) n’ont pas à être discutées. La SSR peut faire de la propagande, ça ne gêne pas ce « spécialiste ». Mais que les gens puissent avoir plusieurs possibilités de s’informer a l’air de le déranger fortement.

    La SSR et la Confédération n’ont pas voulu prendre en compte le résultat serré de la votation du 14.06.2015 pour diminuer la voilure et arrêter de financer le nombre de chaînes incroyable que personne ne regarde. Ne pas tenir compte des alertes peut être très dangereux et ils vont, du moins je l’espère, s’en rendre compte en mars prochain.

  6. Posté par S. Dumont le

    Notre rôle… Votre rôle… est de rétablir la vérité sur tous les mensonges relevés par les médias, aux ordres des bien-pensants!! C’est un véritable parcours du combattant, mais nous devons gagner cette guerre du mensonge afin de réveiller les plus endormis!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.