16 commentaires

  1. Posté par Heidi le

    Et si le migrant avait giflé l’agent de police, il n’aurait rien eu comme punition! Histoire de ‘pauvre migrant’ et tout le tralala. A mon avis s’il a été giflé c’est qu’il l’a bien mérité.

  2. Posté par Greg le

    On finira par remplacer les agents de police par des robots tueurs! Au moins cela engendrera moins de frais de justice et cela permettra de fermer des prisons!

  3. Posté par Daniel le

    Je pense qu’il n’y aura bientôt plus de jeune dans la police pour s’engager dans la sécurité. A quoi bon! Vous investissez des années de vie professionnelle et un jour vous êtes mis à la porte sans aucune chance de pouvoir vous réinsérer dans un autre métier. C’est réellement un métier sans future. Prenez du temps pour l’expliquer si des jeunes autour de vous songent à se lancer dans ce bourbier. Pas la peine d’aller au casse pipe pour rien.

  4. Posté par Eric le

    Pauvre agent de police: avec les temps qui courent on aurait besoin d’agents de la Gestapo!

  5. Posté par Charles Alexis le

    Mieux vaut être violeur à Cologne que gifleur à Coquelles !

  6. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Tant que les policiers continuent d’exécuter les aberrations contre les citoyens du pays que leur dicte le pouvoir, acceptent de baisser les yeux et d’encaisser tout ce que la racaille leur inflige en toute impunité, protéger des prières de rues et gazer des jeunes familles avec enfants qui pratiquent leur droit de manifester- ils peuvent continuer à se suicider, à aller en prison, ou à se réfugier dans d’autres pays comme le brave et excellent S. Jallamion.
    C’est à eux désormais à choisir leur camp.
    Il me semble qu’il y a assez de révolte parmi les policiers et qu’un nombre suffisant d’entre eux sont dégoûtés de ce qui se passe. A eux d’avoir le courage et de renverser la tendance!

  7. Posté par Maurice le

    Et ce salaud d’immigrant n’a pas tendu l’autre joue ? Sale type !
    J’ai une grande compassion pour les policiers : s’ils interviennent, ils sont décriés ; s’ils n’interviennent pas et qu’il se passe quelque chose, ce sera de leur faute.
    Quelle autre solution pour les policiers que la démission ou le suicide ?

  8. Posté par miranda le

    Est-ce que cet agent avait déjà commis ce genre d’acte,
    – était-il déjà susceptible de perdre ses moyens,-
    – ètait-ce un nerveux,
    était-il excédé par ce que vivent les policiers depuis que Calais est devenu « portes ouvertes au monde ».
    Ne peut-on tenir compte de ce que ce métier est devenu? Des conditions dans lesquels ils l’exercent.
    Il suffisait d’obliger ce policier à s’excuser devant le migrant « blessé » soit devant la justice, soit devant une commission disciplinaire. En lui faisant savoir ce qui l’attendait en cas de renouvellement de ce genre d’acte.

    Cela aurait été largement suffisant.

    Si on veut créer UN MANQUE D’ATTIRANCE VERS CE METIER, continuons à soumettre la police à des pressions et des humiliations.

  9. Posté par Neffie le

    Souhaitons à ce juge de connaître personnellement et dans ce qu’il a de plus cher tous les bienfaits de cette invasion migratoire qui bénéficie de l’impunité totale grâce à nos dirigeants complices et à la justice aveugle et sourde.

  10. Posté par J-J. le

    Et si un migrant avait giflé un agent???? Ben 6 mois pour l’agent aussi car il aurait dû s’excuser après d’avoir affiché un teint pâle et européen et…. d’exister en fait… salopard de facho d’agent (ironie cela va de soi)…

  11. Posté par Léo C le

    Les migrants par contre, eux, peuvent agresser et violer. Impunité garantie..

  12. Posté par Poulbot le

    Pendant ce temps la , les migrants ont le droit de commettre tout les délits qu’ils (elles) veulent sans pour cela connaitre pour beaucoup le moindre passage au tribunal . La justice a enlevé sont bandeau et le plateau penche en faveur des délinquants .

  13. Posté par Nicolas le

    Pour la gauchiasse qui infeste les tribunaux, la gifle d’un flic à un envahisseur est plus grave que le viol d’une autochtone par un envahisseur.

  14. Posté par Dupond le

    Migrant ou clandestin ….?? si la greffiere qui a dénoncé le flic se fait violer ….ben « on s’en bat les c……lles . Je ne pense pas que le flic ait foutu une baffe sans raison …mais se décarcasser pour tenir le pays a peu pret droit et voir ces pourris de FM dans les tribuneaux relacher la vermine ça a de quoi vous irriter (je comprend les suicides dans la police) pour le moment les FO tiennent encore le coup ,viendra le jour ou les juges devront se bunkériser

  15. Posté par Antoine le

    C’est la PREUVE que les migrants/immigrés peuvent TOUT se permettre !
     »C’est comme les cons qui se permettent tout, d’ailleurs c’est comme cela qu’on les reconnait » M. Audiard dans les Tontons flingueurs.
    Honte au juges et tribunaux qui condamnent les représentants de la lois dans leurs fonctions.
    La prochaine fois, l’agité de service brandira un couteau ou autre objet en vociférant !
    L’agent qui le surveillera n’interviendra pas de peur de REPRÉSAILLES !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.