Pour le philosophe Raphaël Enthoven, l’église en changeant son Notre Père, se montre islamophobe. (Vidéo)

enthoven

Le risque, quand on s’aventure avec une légèreté arrogante et désinvolte sur des terrains dont on ignore tout, c’est de sombrer dans le ridicule.

Quel est le point commun, ces derniers jours, dans les médias, entre Charlie Hebdo et l’Église catholique ? Si, si, il y en a un… l’islamophobie. Mais puisque je vous le dis !

« J’ai bon dos, je suis la cause de tous les malheurs du monde, j’ai l’habitude, je suis catholique », écrivait Frédéric Beigbeder dans son célèbre Un roman français.

Raphaël Enthoven, sur Europe 1, vient de lever un lièvre, avec un « à mon avis » et un « à mon sens » qui lui tiennent lieu de preuves irréfragables. L’intuition, il n’y a que ça de vrai. Raphaël Enthoven a donc l’intuition que la nouvelle traduction française du Notre Père, qui sera officialisée le 3 décembre, est islamophobe. Parce qu’elle a supprimé le « Ne nous soumets pas à la tentation », figurant dans la traduction de 1966, pour le remplacer par « Ne nous laisse pas entrer en tentation », jugé plus théologiquement correct… même si d’aucuns auraient préféré un retour à la version d’avant 1966 – « Ne nous laissez pas succomber à la tentation » -, mais c’est un autre sujet.

Raphaël Enthoven, sans doute docteur de l’Église à ses heures, écarte l’objection en dix secondes chrono : « Cela ne modifie rien du tout », décrète-t-il. Les philosophes n’ayant pas l’habitude, comme chacun sait, de pinailler sur les mots, il écrase du talon le long travail exégétique d’on ne sait combien de théologiens catholiques.

Puisque l’objectif affiché n’a « à son sens » et « à son avis » aucun intérêt, c’est donc qu’il y a un autre but, un but caché. Et ce but caché, « à son sens » et « à son avis », est évident : il s’agit, pour l’Église, de s’écarter sournoisement de l’islam, dont on pense – à tort, précise Raphaël Enthoven, c’est « le truc que croient savoir les gens qui n’y connaissent absolument rien » – qu’il signifie soumission. L’Église, délivrant là un « message subliminal », est donc, lâchons le mot, « islamophobe ».

 

 

Pour résumer : Raphaël Enthoven sent que l’Église ne veut pas dire qu’elle ne conserve pas un mot dans le Notre Père pour une raison qui n’existe pas. C’est excessivement clair. Le raisonnement est d’une limpidité absolue.

Notons que le Je vous salue Marie ne comportant pas non plus le mot soumission, on peut légitimement se demander si l’ange Gabriel n’est pas, en secret, un lecteur compulsif de Houellebecq. Penser à s’enquérir de l’intuition de Raphaël Enthoven sur cette question.

Le risque, quand on s’avere avec une légèreté arrogante et désinvolte sur des terrains dont on ignore tout, c’est de sombrer dans le ridicule. Voire de se décrédibiliser jusqu’à la nuit des temps : mon Dieu, si Enthoven aborde tous les sujets comme il a traité celui-là, on ne peut donc lui faire confiance en rien ? C’est un rigolo, éteins la radio ! Robert, mets plutôt sur France Inter !

L’autre risque, autrement plus grave, ce sont les imprévisibles conséquences : dans un pays en état d’urgence dansant sur un volcan, où la moindre allumette peut mettre le feu aux poudres et où (doit-on le rappeler ?) un prêtre a été égorgé par un islamiste au pied de l’autel, a-t-on le droit de raconter n’importe quoi et d’agiter impunément le mot « islamophobie » comme une facile muleta sur un grand média ?

Source

9 commentaires

  1. Posté par BOURGOIST le

    R. Enthoven n’est pas un « philosophe », mais un chro-niqueur radio-télé, propagandiste de la P.U.T.E., acronyme de la Pensée Unique Totalitaire d’Etat. Laissons le tranquille, car il fait bien son métier, comme tant d’autres; cela est prouvé par le résultat de l’élection présidentielle en France.

  2. Posté par butterworth le

    probleme a soumettre AU CONGRES EUROPEEN ET MONDIAL des religions ethniques

  3. Posté par miranda le

    Monsieur Einthoven commence à être « contaminé ». On s’aperçoit que la TOUTE PUISSANCE pénètre le monde global politique. Alors si ça atteint les philosophes, où va le monde.
    Faire une relation entre le verbe soumettre et l’Islam ( une atteinte à l’Islam) que l’église veut modifier de façon à ce que l’on n’ait pas un Dieu Gendarme vicieux qui propose la tentation et la soumission à celle-ci, EST UN PEU FORT DE CAFE.

    Pourquoi ces mot Soumettre ou soumission préoccupent tant Mr Einthoven?
    N’a-t-il pas constaté de « visu » que la soumission que nous imposent nos élites à l’Islam est déjà présente?
    Est-ce que cette soumission ne suffit pas, Mr Einthoven?
    Faut-il encore en rajouter.

    N’est-il pas étrange pour un philosophe de se préoccuper de ce qui doit être « dit » dans une prière? Alors que la philosophie et la religion n’ont jamais fait bon ménage.

    Pourquoi ne vous mêlez vous pas de faire aussi le ménage,
    chez les protestants
    chez les musulmans
    dans les églises orthodoxes
    dans les synagogues. afin de traquer tout ce qui ne s’apparente pas à la « soumission préconisée par l’Islam?
    Votre intervention Mr Einthoven, nous paraît plus que malsaine.

    MERCI A OURS qui nous offre l’analyse de Simone Weil à propos du déracinement. Elle avait anticipé ce qui allait arriver au monde d’aujourd’hui, où la pratique du déracinement et de l’homme indifférencié est un programme qui s’impose à nous PAR DES ETRES DERACINES.

    Si tous les déracinés de cette planète, et il y en a tellement, décidaient eux aussi de ce programme, (je te déracine parce que j’ai été déraciné) IL N’Y AURAIT PLUS D’HUMAINS SUR TERRE. Car l’errance a été le lot de milliards d’humains, qui ont su s’en remettre et s’adapter « humblement » aux aléas de l’existence. Mais pour cela il faut avoir deux capacités : l’humilité et la capacité d’adaptation..
    Certains n’ont sont pas pourvus.

  4. Posté par Damien Francois le

    Cher TAZ, à Katmandou, au Népal, je vois souvent un livre « Jesus died in Kashmir »…

  5. Posté par Le Taz le

    @UnOurs
    Juste et le petit coq, lui, sait préserver ses valeurs… Notre plus grand drame, avoir troqué nos vraies croyances européennes bien plus proches des lois de la nature contre un dieu unique moyen-oriental épaulé par le célèbrissime illusionniste araméen qui marchait sur l’eau, multipliait les pains, soignait les lépreux sans choper la chtouille, j’en passe et des meilleurs… D’autant plus que Confucius était arrivé avec: « ne fait pas autrui ce que tu ne vaudrais que l’on te fasse » et « respecte ton prochain comme toi – même », bien avant l’ancêtre de David Coperfield et de Gérard Majax, tout cela sans de prétendues interventions divines ;-) . Les découvertes archéologiques qui font état d’un Jésus de Nazareth en Asie durant ses jeunes années pourraient expliquer cela, tout comme les tablettes sumériennes démontrent que l’histoire de la genèse a été allègrement pompée et transformée par un scribe hébreux sur les récits sumériens… Le confucianisme, voilà une bonne base de valeurs pour remplacer les croyances abracadabrantesques qui ont détruit l’empire romain, il faudrait dépoussiérer le concept, notamment la partie du système de castes. Eh bien oui, c’est chinois, des mecs qui se creusent un peu la soupière avant d’écrire n’importe quelle connerie ;-) . Je comprends fort bien votre point quant à nos valeurs, personnellement je suis panthéiste depuis toujours, jamais pu croire l’histoire du dieu unique et de son fils. Mon point c’est que de fourbes petits manipulateurs agissent dans l’ombre pour détruire nos valeurs et ils mettent le paquet. A tous les chrétiens je dirais: convertissez-vous au christianisme orthodoxe russe, une religion qui n’a pas changé ses dogmes d’origine! Comment croire encore en une église qui change de dogmes comme de chemises depuis sa création et à un pape jésuite qui semble plus servir les adorateurs de Baahl qu’autre chose?

  6. Posté par UnOurs le

    C’est cela, Taz. Mais en l’occurrence, le « petit coq » n’est pas très malin, parce qu’il faut vraiment être à la limite basse de la stupidité pour imaginer que l’établissement catholique a voulu ces modifications pour les raisons énoncées.

    +++++++++++++++++++
    « Le déracinement est de loin la plus dangereuse maladie des sociétés humaines, car il se multiplie lui-même. Des êtres vraiment déracinés n’ont guère que deux comportements possibles : ou ils tombent dans une inertie de l’âme presque équivalente à la mort, ou ils se jettent dans une activité tendant toujours à déraciner, souvent par les méthodes les plus violentes, ceux qui ne le sont pas encore ou qui ne le sont qu’en partie. Qui est déraciné déracine. Qui est enraciné ne déracine pas. »
    — Simone Weil, L’Enracinement
    +++++++++++++++++++

  7. Posté par SD-vintage le

    Raphaël Enthoven ayant beaucoup tapé sur l’Islam radical et ses soutiens sent peut-être la nécessité de se montrer neutre en tapant également sur le catholicisme.

  8. Posté par Aude le

    De quel bord est ce malheureux, athée, musulman, chrétien ?
    N’est-ce pas lui qui est paranoïaque ?
    Les théologiens chrétiens n’ont pas sûrement cette idée en tête.
    « Ne nous soumets pas à la tentation » peut signifier que l’acte de soumettre vient de Dieu lui-même. Hors, c’est bien l’humain avec son libre arbitre qui en décide. D’où «  Ne nous laisse pas succomber à la tentation » signifie aide nous par ta grace À ne pas succomber à la tentation »
    Je plussoie entièrement, car la première formule était discutable depuis longtemps par certains chrétiens.
    Hélas, lorsqu’on a un pauvre esprit retors, on voit le mal partout.
    Devrait-on, pour satisfaire ce pseudo-philosophe utiliser le verbe soumettre ou le nom soumission à toutes les sauces pour faire plaisir à ses amis musulmans?
    Et mieux encore dire »Notre Allah qui est dans les cieux, etc.
    Futaise !

  9. Posté par Damien Francois le

    Branlette intellectuelle, mec. Bernardo Gui te trouvera, où que tu te caches, quand enfin notre heure, des Blancs, sera revenue. C’est imminent!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.