«La Suisse prend la tête des pays fortunés»

eteignez-tv-allumez-cerveaux

14 novembre 2017

Cette année encore, la Suisse prend la tête des pays fortunés. Selon une étude de Credit Suisse, la fortune moyenne par habitant est de plus de 500'000 francs. […]

Suite : 20min.ch = Tribune de Genève

*************

Cenator : La nouvelle qui annonce que la Suisse est le pays le plus riche au monde apparaît chaque année dans nos médias, lorsque le Conseil fédéral veut faire avaler au peuple une nouvelle rallonge pour l’aide au développement, donner un milliard au fonds de cohésion européenne ou préparer un nouveau plan visant à nous imposer la prochaine cargaison de « migrants ».

Cette nouvelle sert à culpabiliser le peuple, à lui faire sentir que nous sommes des égoïstes et qu’il est temps de « passer à la caisse ».

Cette nouvelle suscite des envieux dans le monde entier et fait miroiter des attentes irréalistes envers la Suisse.

Cette nouvelle attire des envahisseurs potentiels et des criminels des quatre coins du monde !

Les socialistes réagissent immanquablement ainsi :

- Il y a trop de riches en Suisse,

- Il y a trop d’écart entre les riches et les pauvres,

- Il faut taxer davantage les riches, pour créer plus d’assistés et … plus de fonctionnaires pour s’en occuper.

- Il faut faire venir plus de « pauvres » en Suisse afin que le peuple suisse, qu’ils haïssent, les entretienne.

Et tant pis pour les gauchistes si notre économie en souffre, si les entreprises quittent la Suisse, si les riches ne veulent plus venir.

Peut-être cette info pourrait-elle être utile aux banquiers pour attirer des grandes fortunes, mais la Suisse aurait mieux à faire pour cela – par exemple rétablir le secret bancaire.

Car la réalité sur la richesse des habitants est tout autre.

Premièrement il s’agit d’une moyenne : elle ne tient pas compte des situations individuelle, et de plus, en matière de répartition des richesses, la moyenne n’est pas représentative (elle est trop influencée par la minorité des riches), il faut plutôt considérer la médiane.

Deuxièmement, cette donnée est totalement faussée par les coûts de la vie en Suisse et par l’envolée des prix de l’immobilier, qui fait de pauvre gens des quasi-millionnaires, pour peu qu’ils possèdent des biens immobiliers qui valaient une bouchée de pain à l’origine : maintenant le moindre studio coûte dans les 500'000 francs à Genève.

Troisièmement, ces données ne tiennent pas compte d’une catégorie de riches qui arrivent à se faire passer pour des pauvres en Suisse – à savoir, des assistés cumulant des aides de toutes sortes leur permettant de vivre bien plus largement que des Suisses moyens, ou des assistés en Suisse ayant des biens immobiliers non déclarés à l’étranger.

Dans tous les cas, la Suisse, et tout spécialement la Suisse romande, vit encore sur sa gloire passée. Aujourd’hui le roi est nu mais il ne faut pas le dire.

Le coût de la vie est très élevé, la classe moyenne est plumée, la surpopulation encombre les routes et nuit de plus en plus à la qualité de la vie en Suisse (il faut densifier les quartiers locatifs – quel horrible nom, nos urbanistes n’ont pas osé dire concentrer, cela aurait pu faire penser aux camps), idem pour le taux de criminalité et la saleté d’une ville comme Lausanne.

Il serait également indispensable de préciser, avec ce genre de nouvelles, que la Suisse est le pays le plus endetté au monde, tellement les ménages sont grevés par les dettes hypothécaires.

 

Voir aussi :

Pour le PIB, la Suisse ne figure qu’au 20e rang mondial (mars 2017)

Journal du Net – Classement PIB : les pays les plus riches du monde

Le SECO abaisse sa prévision de croissance (septembre 2017)

La Confédération table désormais pour 2017 sur une croissance de 0.9 % au lieu de 1.4 %. C’est la troisième révision à la baisse pour l’année en cours.

Tribune de Genève

Un Suisse sur cinq ne peut pas faire face à l'imprévu (16 novembre 2017)

En 2016, 21,5% de la population ne pouvait pas s'acquitter d'une dépense de 2500 francs dans un délai d'un mois.

Tribune de Genève

 

Cenator, 18 novembre 2017

8 commentaires

  1. Posté par Lucas le

    Cette pseudo-étude est un tissu de couillonades : ce n’est certainement pas une majorité de la population qui serait soi-disant si riche!

  2. Posté par Maurice le

    Grand merci Cenator ! J’apprécie énormément votre lucidité et votre façon de remettre l’église au milieu du village, car les salopards à la solde de ceux qui veulent pomper nos sous confondent sciemment la Suisse riche et les Suisses pauvres et font ainsi un amalgame coupable.

  3. Posté par Prof. Prout le

    @Cenator : Bien vu ! Bel exemple de manipulation du peuple, « d’ingénierie sociale » :
    « La nouvelle qui annonce que la Suisse est le pays le plus riche au monde apparaît chaque année dans nos médias, lorsque le Conseil fédéral veut faire avaler au peuple une nouvelle rallonge pour l’aide au développement, donner un milliard au fonds de cohésion européenne ou préparer un nouveau plan visant à nous imposer la prochaine cargaison de « migrants ». »

  4. Posté par OFF le

    Finalement on remplit deux avions de ligne et la Suisse devient subitement un pays pauvre. Une bonne idée pour freiner les ardeurs de la Sommaruga et la mettre directement dans la soute munie d’une burqa, en direction des émirats et autres paradis courtisés par les bobos socialistes.

  5. Posté par rikiki le

    A entendre ce genre de conneries, c’est le sommet ! Bien sûr que ceux qui possèdent des millions sont des falsificateurs de statistiques surtout quand on compte les nombreux à la limite de la pauvreté. Statistiques : Une manipulation éhonté !

  6. Posté par farjon thierry le

    Quoi??? La Suisse est la plus riche du monde??? Alors qu’elle veut supprimer 25000 rentes AI! On se fout de la gueule de qui???
    Ma fortune est de 0,00, je vis sous le seuil de pauvreté, Le monde du travail ne veut pas de moi car je coûte trop cher! Franchement au lieu de financer des immigrés qui cherchent a nous remplacer, (comme en France) ça serait mieux de financer le peuple suisse? Non???
    Et s’il vous plait, débranchez vos télés et vos radios et jetez les par la fenêtre, et utilisez la presse subventionnée comme allume feu! Au moins sa chauffe!
    Vivement le salaire universel!

  7. Posté par Hervé le

    Ils sont mignons… ils croient que peuple avale (ok, encore beaucoup trop le font) encore les chiffres bêtement. Sinon, rappel:
    https://www.rts.ch/info/economie/6872351-plus-de-40-des-habitants-vivent-dans-un-menage-endette-en-suisse.html

    https://www.tdg.ch/economie/suisses-champions-monde-endettement/story/12006259

    https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/administration-finances-publiques/depenses-dettes.html
    23k que des gosses à peines nés devront couvrir c’est rien comparé à la Grèce.

  8. Posté par G. Vuilliomenet le

    Il faut croire qu’il y a des fortunes colossales qui permettent de tromper tout le monde.

    Ma fortune est de 0.00 CHF. Il y a forcément des types qui ont des fortunes qui se chiffrent à au minimum 9 chiffres.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.