« Les mineurs isolés étrangers sont des Africains, pas expulsables car mineurs, et ont coûté 1 milliard d’euros à la France en 2017 »

post_thumb_default

 

Les mineurs non-accompagnés (MNA) sont des étrangers de moins de 18 ans qui se trouvent en France sans adulte responsable. On parle aussi de « mineurs isolés étrangers », leur dénomination jusqu’en 2016. Selon un rapport d’information au Sénat datant de juin, leur nombre a explosé ces dernières années : de 4 000 en 2010, ils sont passés à […]

L’article « Les mineurs isolés étrangers sont des Africains, pas expulsables car mineurs, et ont coûté 1 milliard d’euros à la France en 2017 » est apparu en premier sur Fdesouche.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

8 commentaires

  1. Posté par hausmann. conrad le

    Nos états envoient des milliards de divers monnaies en Afrique, et les Africains coütent des milliards dans les pays non-africains… Si cela n’est pas du racisme? Il est oü le developpement dont on nous chauffe les oreilles depuis des décennies?

  2. Posté par Tommy le

    Les noirs restent de grands enfants, tout le monde le sait.

  3. Posté par S. Dumont le

    En Suisse comme dans toute l’Europe, si un enfant est abandonné, les lois condamnent les familles mais ce n’est pas le cas pour le Continent africain, dont la grande majorité de ces pays est de religion musulmane.
    Qu’arrivera-t-il sur le plan juridique le jour où les familles voudront récupérer leurs enfants et demanderont des dédommagements pour séquestration de mineurs puisque la plupart sont arrivés illégalement grâce à des passeurs?

  4. Posté par poulbot le

    Mineur ou pas, expulsion directe ; l’argent ainsi économisé doit être dépensé pour aider des français dans la misère.

  5. Posté par Loulou le

    Bien entendu que ces colons sont expulsables. Il suffit juste d’en avoir la volonté.
    1. On propose un rapatriement volontaire, avec un pécule de 500.- $
    2. En cas de refus on expulse, pour cela:
    – On envahi un coin de plage africaine. On y définit une zone, gardée militairement.
    – On y débarque les colons et on les chasse en dehors de la zone d’exclusion.
    – En Europe on coupe les vivres aux colons. En un hiver c’est plié.

    Tout cela finira de toute manière très mal: ici nous sommes chez nous. Nous ne devons absolument rien à ces colonisateurs. Notre devoir est de les chasser.

  6. Posté par Vautrin le

    D’accord : à quoi reconnaît-on un Africain « mineur » ? Il est d’autant plus ridicule d’user de critères occidentaux que dans de nombreuses ethnies, un enfant pubère devient majeur en deux temps trois mouvements, le temps d’une initiation. Pas comme chez nous où des imbéciles ont inventé « l’adolescence » qui dure jusqu’à 28 ans chez certains « Tanguy ». Il y a par ailleurs très certainement de la complicité de la part des gens chargés de « filtrer » les envahisseurs.

  7. Posté par Antoine le

    Un test permet de déterminer l’âge des soi-disant  »mineurs » !
    Cela permettra de réduire au 3/4 cette somme alloué illicitement pour cette catégorie de racaille !

  8. Posté par Antoine le

    Il s’agit déjà de vérifier si c’étaient réellement des mineurs à leur arrivée!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.