Allemagne: le pic des couteaux

enrichissement2

La politique d’ouverture aux migrants d’Angela Merkel a déclenché un cycle de violence auto-renforçant dans lequel de plus en plus de gens portent des couteaux en public - y compris pour se défendre.

Un homme de 40 ans a poignardé à mort sa femme de 31 ans, mère de leurs trois enfants. Il était fâché parce qu’elle utilisait les réseaux sociaux.

Un homme «au teint foncé» a sorti un couteau devant une contrôleuse de 54 ans lorsqu’elle lui a demandé son billet.

Suite : Gatestone Institute (en anglais)

5 commentaires

  1. Posté par pepiou le

    « L’égorgeur tchétchène » fais des émules jusqu’en Europe. Ah le bon temps du « Laguiole tire-bouchon » pour le pinard et le saucisson est malheureusement révolu ; voici le temps des bouchers islamiques et leur folie sanguinaire.

  2. Posté par Doberman le

    Marysa Jones , le port du couteau est deja interdit . Le probleme est qu on ne fait pas respecter la loi lorsqu elle s adressea une certaine categorie .

  3. Posté par Aude le

    Nouvelle monnaie d’échange, le couteau.

  4. Posté par Myrisa Jones le

    Conclusion:
    Au lieu de faire des lois européennes contre les armes à feu détenues légalement par les populations autochtones, il faut donc interdire le port du couteau…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.