Bruxelles: «On a été agressé par des bandes de sauvages», un pompier belge s’indigne des émeutes des Marocains

belgique

213 blessés dont 22 policiers. C'est le triste bilan des scènes de chaos à Bruxelles le 11 novembre après la qualification du Maroc pour la Coupe du monde de football 2018 . Les pompiers pointent le manque de moyens et l'attentisme hiérarchique.

Deux jours après les émeutes qui ont fait 213 blessés dont 22 policiers à Bruxelles en marge du match qui a qualifié le Maroc pour la Coupe du monde de football face à la Côte d'Ivoire, la polémique enfle autour de la mauvaise gestion policière de s incidents : les forces de l'ordre auraient-elles dû intervenir plus tôt place de la Bourse ?

Entre 2 000 et 3 000 personnes s'y étaient réunies pour faire la fête après le match qui a vu triompher l'équipe du Maroc. Mais très vite, le rassemblement a dégénéré, laissant dans son sillage des dizaines de blessés, des voitures brûlées, des vitrines cassées, des magasins pillés et du mobilier urbain détruit. Les forces de l'ordre ont dû faire usage des canons à eau pour disperser la foule. Mais sont-elles arrivées trop tardivement ?

Au matin du 13 novembre, les syndicats de policiers et de pompiers s'insurgent : «Des forces en sous-capacité par rapport à l’événement ; des ordres – tant de l’autorité administrative que du responsable du service d’ordre policier – ambivalents, inadéquats, visant l’attentisme… Un ratage malheureux, en somme !», a résumé un syndicaliste de la police.

Bien que pris à partie par les émeutiers, les pompiers sont intervenus en pleine tourmente urbaine : «On a été appelé pour une voiture en feu. Lorsque nous sommes arrivés sur place, nous nous sommes faits agresser et on a dû dégager de là. La voiture a donc complètement brûlé parce que l’on n’a pas [pu] intervenir», explique l'un d'eux.

«Des bandes de sauvages»

Les soldats du feu bruxellois ne décolèrent pas : «On a bénéficié d’aucune protection de la part de la police. Alors, je n’en veux pas à la police ! Ils étaient très certainement occupés. Mais on passe sous silence le fait qu’on n’ait pas pu travailler parce qu’on a manqué de protection et parce qu’on a littéralement été agressé par des bandes de sauvages», a ainsi tempêté un pompier syndicaliste, cité par la chaîne belge RTBF. Et d'ajouter : «Les pompiers, on en parle jamais, mais ils ont été agressés. [...] Le pare-brise est cassé, les vitres latérales ont explosé. Ils s'en sont pris à notre personnel en ouvrant les portes. Ils ont arraché tout ce qu'il y avait dans l'autopompe.»

S’en prendre à des sapeurs-pompiers venus porter secours aux blessés et éteindre les incendies est inadmissible !

Puis, revenant sur ses trente années de service, le pompier s'interroge et constate une incurie grandissante : «Bientôt, on va devoir intervenir avec un char d'assaut ? Il y a un laxisme de la part des autorités judiciaires qui me semble invraisemblable puisque ces événements se répètent.»

La police à la recherche des 300 émeutiers : aucune arrestation

A la recherche d'images des événements, la police a lancé un appel à la population afin de retrouver les 300 casseurs qui se sont illustrés le 11 novembre, place de la Bourse, mais aucun d'entre eux n'a été interpellé pour le moment.

Le Service d'Incendie et d'Aide Médicale Urgente (SIAMU)de la région de Bruxelles a d'ores et déjà annoncé qu'il porterait plainte contre X pour les dégâts provoqués et les agressions subies par les pompiers. Et la Secrétaire d’Etat à la lutte contre l'Incendie et l'Aide médicale urgente, Cécile Jodogne, a déclaré : «S’en prendre à des sapeurs-pompiers venus porter secours aux blessés et éteindre les incendies est inadmissible ! Une fois qu’une estimation claire de l’étendue des dégâts et des blessures sera établie, il faudra prendre des mesures envers les auteurs de ces actes inacceptables.»

Source

9 commentaires

  1. Posté par Damien François le

    Je suis belge. Et honteux de l’être. Honteux d’être européen. Nous nous laissons faire, par nos propres élites, par ces crasseux de musulmans. Pour ma part, et j’en prend plein la gueule, de certains de… mes CONpatriotes, je clâme le plus fort possible que nous sommes en guerre, et que seule la guerre OUVERTE, ici, en Europe, contre l’islam, pourra faire évoluer la situation. Depuis le 15 janvier 2015 – oui, Verviers… à 15 minutes d’ici. Je suis prêt, let the show begin, qnd make my day!

  2. Posté par Léo C le

    Casser, détruire, agresser. Le crédo de cette populace dont on se demande ce qui la meut.
    Quoi qu’il en soit, cela démontre encore qu’on ne fera jamais un étalon de course d’un bourricot.

  3. Posté par Antoine le

    Voilà un exemple de début de guerre civile !
    Sous-effectifs de la police qui intervient tardivement, pompiers agressés ne pouvant pas intervenir pour éteindre des sinistres, des centaines de blessés, appels à témoin pour tenter d’identifier 300 assaillants, etc … etc …
    Armons-nous citoyens patriotes pour répondre aux agressions !

  4. Posté par rikiki le

    J’aimerais juste savoir comment ces marocains ont reçu le statut de réfugié alors que le Maroc n’est pas en guerre ? Et plus comment se fait-il qu’ils sont toujours là contre la volonté des peuples européens mais grâce à tous ces salopards de politicards pourris !

  5. Posté par Atérix contre les islamiste le

    cela donnera à certain un avant goût de ce que sera la guerre civile qui leur pend au nez ,c’est ca le vivre ensemble !

  6. Posté par Marcassin le

    Les forces de l’ordre sont-elles arrivées trop tardivement ?
    Si les manifestants étaient civilisés la question ne se poserait même pas.
    Mais les manifestants maghrébins se sentant arabes on manifesté par là leur haine viscérales des africains subsahariens.

  7. Posté par Yolande C.H. le

    Affréter un paquebot pour ramener ces sans-cervelle au Maroc, avec la facture adressée à Mohammed VI et au chef du gouvernement Al Othmani. Ils ont la victoire et tout ce qu’ils savent faire en Europe, c’est s’amuser, cogner et détruire.

  8. Posté par Vengeur le

    Très bien…les belges et particulièrement les bruxellois en ramasse plein la gue..e, ce pays qui vante les mérite de « l’union européenne  » et c’est pas fini, la prochaine fois sera encore pire.

  9. Posté par Philippe Clerc le

    « Des sauvages. Faut les mettre en cage et les dresser au fouet. Ils remplaceront les animaux dans les cirques. » Pour avoir mis ce post sur Facebook, je suis censuré (interdit de parole) pendant une semaine sur Facebook. Ce sont les muzz qui font déjà la loi dans le virtuel, bientôt dans le réel de notre vie de tous les jours.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.