7 commentaires

  1. Posté par Roby le

    Excusez-moi, il y a erreur partielle sur mon commentaire visiblement Serge Enderlin est la suite de Charles Enderlin, donc la même idéologie et les mêmes partis-pris. Tout le reste tient la route. Donc encore des dynasties dans le système médiatique qui rapportent gros à l’évidence. je vais refaire le commentaires.

  2. Posté par Roby le

    Il n’y a pas qu’à cause des pédophiles couverts. ENCORE UNE OCCASION POUR VOTER OUI A NO-BILLAG !.
    Voilà les COMBINES DE LA RTS qui éclatent au grand jour. Ancien correspondant à Jérusalem, donc suspect pour tous les pays arabes, UNE PROVOCATION le tout pour CREER UNE BELLE IMAGE DE VICTIMISATION. http://www.cclj.be/actu/israel/correspondant-france-2-jerusalem-charles-enderlin-rend-antenne Voilà ENCORE UN FRANCAIS RETRAITE DEJA COUSU D’OR (1945) (à botte du gouvernement français A2) qui OCCUPE LA PLACE ET LA VOIX D’UN SUISSE DU PAYS REEL parce que tout est noyauté par des Français et des étrangers DANS CE GOURBI DE LA RTS résultant des complots organisés par des filières mises en place depuis des décennies par les émules de Georges Kleinmann et autres Torracinta, cultivateurs de l’anti-Suisse. Et les faux-derches à double identité Georges Baumgartner sur Suisse alias alias Frédéric Charles sur France qui peuvent utiliser le même travail sous deux identités voilà une bonne combine pour les tricheurs. Et si c’est comme ça à la RTS. alors que de combines possibles et de fuites capitaux avec les participations croisées à des émissions en co-productions à coûts partagés entre pays francophones qui permettent toute les combines. ENCORE UN FOIS NO-BILLAG !

    LA FRANCE UN PAYS QUI AUTORISE UN PASSEPORT A SON NOM D’ARTISTE N’A PAS BESOIN DES PANAMA PAPERS OU D’AUTRES ASTUCES FISCALES POUR AVOIR UNE DOUBLE COMPTA ET UNE DOUBLE RETRAITE ETC. Et bien sûr qu’on peut être Johny Halliday avec passeport français et en plus Jean-Philippe Smet avec passeport Belge et des dépôts dispatché avec double identité ?. Et un journaliste n’est-il pas possible qu’il soit aussi un artiste en montages fiscaux avec ce qui précède ?

  3. Posté par Le Chapon cha pond pas le

    A tous ceux qui critiquent les journalistes de la RTS, je voudrais seulement dire qu’ils ont fait leur boulot, qui est d’informer. C’est en partie grâce à ce genre d’informations sur Dubai que les abus ont y diminué sérieusement. Tous ces monarques grandiloquents et islamo-nazis abusent sans cesse de leur pouvoir… Je ne pense pas que des journalistes d’Abu Dhabi seraient emprisonnés s’ils faisaient un reportage négatif sur la Suisse.

  4. Posté par leone le

    Belle occasion pour Bernard Rappaz d’en remettre une couche sur le coût du journalisme d’investigation et de justifier le budget faramineux de la rts.
    @Bernard
    Ben justement, nos autorités ne diraient rien parce qu’elles sont aux abonnés absents quand il s’agit de défendre la pays.

  5. Posté par Christian Hofer le

    ça a été une occasion pour la RTS de se victimiser et de parler « de véritable information à contrario des fake news » alors que la RTS démontre chaque jour son parti pris et ses manipulations. Bref de l’instrumentalisation contre No Billag et les sites de réinformation.

    Ces arrogants ont visiblement peur et pensent encore pouvoir nous manipuler: c’en est touchant.

  6. Posté par Bernard le

    On nous a déjà fait le coup avec les travailleurs migrants au Qatar . Donc ces deux journaleux n’ont rien inventé en allant filmer dans les quartiers des travailleurs immigrés.
    Je me demande ce que diraient nos autorités si les journalistes d’Abu Dhabi venaient filmer les 300 – 500 vendeurs de drogue à Lausanne et Genève et diffusaient sur leurs chaines de télévision ces reportages en soulignant l’état de dégradation morale de la Suisse.

  7. Posté par AngePur le

    Dommage qu’ils ne les aient pas gardés !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.