Lorsque nos médias critiquent le bilan de Donald Trump tout en cachant le désastre Obama

obama-killer

Nous en parlions déjà ici.

Tant le Temps que le 24H, la TDG ou encore le Matin se font un plaisir de dénigrer celui qu'ils nous présentent depuis de nombreux mois comme le mal incarné, une vidéo ridicule et partiale leur servant "d'article journalistique". Ne rigolez pas, ils y croient. Ou plutôt, comme à l'accoutumée, ils prennent les Romands pour des imbéciles.

Bien évidemment, ces mêmes propagandistes passeront sous silence le fait que Trump a détendu les tensions avec la Russie, facilitant ainsi le travail de Poutine contre l'Etat islamique ou encore que l'économie américaine a bel et bien regagné des couleurs.

Or voici le bilan désastreux de leur star Obama, "Prix Nobel de la Paix", du sang jusqu'au coude, celui qui est responsable de l'afflux massif de migrants issus de ses guerres. L'Europe en paie chaque jour le prix sans que cela ne gêne nos journalistes.

Mais il est tellement cool pour les nantis qui occupent les rédactions de nos médias vous comprenez...

***************

A l’heure du bilan de Barack Obama, une rafale d’éloges dithyrambiques nous est servie par une presse unanimement démocrate, à part de rares voix dissonantes.

Mais dans les faits, le bilan d’Obama n’est pas reluisant. En huit ans, le nombre d’Américains à la soupe populaire est passé de 28 à 44 millions; le taux de chômage, prétendument tombé de 10 à 4,7%, est en réalité inchangé.  (...)

En géopolitique, le Prix Nobel de la paix 2009 est intervenu massivement en Libye (2011), appuie les bombardements saoudiens au Yémen, où il frappe par drones tout comme en Somalie, et a encouragé dès 2012 la militarisation de la révolte en Syrie en appuyant les factions djihadistes. Si ces dernières prenaient le pouvoir, elles instaureraient en Syrie un régime qui serait pire pour la démocratie, les libertés, les droits des femmes et les minorités que celui de Bachar el-Assad. En 2015 et 2016, les Etats-Unis ont largué 47 400 bombes en Syrie et en Irak.

my-work-here-is-done-obama-new

La dette américaine publique et privée n’a cessé d’enfler: elle atteint 62 500 milliards de dollars, soit 334% du PIB. Historiquement, pareils niveaux de dette n’ont jamais été remboursés, mais réduits à travers un défaut ou une inflation, aux résultats parfois dévastateurs.

Son score quant aux libertés et aux droits humains fait pâlir le lustre de façade. Ayant promis de fermer Guantánamo, Obama n’a pas opposé de veto aux restrictions du Congrès, et les transferts de prisonniers traînent jusqu’à ce jour. (...)

La surveillance de masse s’est accrue sous Obama, héritier sur ce plan des programmes de George W. Bush. Edward Snowden a alerté le public au sujet de ces programmes, et les violations de la sphère privée dévoilées par le lanceur d’alerte fugitif restent inchangées.

Source et article complet

5 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    Il y manque le traité transatlantique qu’il voulait refourguer aux Européens, empoisonnant ainsi nos assiettes pour le seul plaisir de donner encore plus de fric aux industries alimentaires américaines dégueulasses.

  2. Posté par Hervé le

    Obama avait des plis de pantalon parfaits. Trump a la gueule orange. Suffit comme analyse… et ça aurait pu être drôle si ce n’était pas les limites du raisonnement de certains journalistes.

  3. Posté par Antoine le

    Trump fait du bon boulot !
    Chômage en baisse, la bourse de NY en hausse ! En une année, valorisation de la bourse de 5.2 milliards ! Les salaires vont augmenter et faire baisser la misère.
    Immigration en baisse, surtout depuis le Mexique. Limitation de l’immigration depuis des pays musulmans.
    Obama, Clinton, Bush père et fils, tous des politicars à envoyer en prison.

  4. Posté par Dupond le

    Trump n’est surement pas un saint mais il a été élu par une majorité d’ américains (des blancs et des pas blancs) tout le monde se ligue pour le faire chuter ;mais il se bat contre les profiteurs de tout poil , il gene les journalopes qui ne récoltent plus l’oseille de leurs mensonges . Il est assez drole de voir les europeens (dirigeants) lecher les babouches pour dénigrer en permanence Trump et Poutine alors qu’il y a tant a dire sur les enturbanés

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.