SUISSE – Une pétition demande la déprogrammation d’une émission autour de l’affaire Ramadan

médias.Tous les joursLaventCerveauAvecTV

NDLR. Merci à « grandfacho.com » !

 

Accusé de viol par deux femmes, et d’avoir eu des relations sexuelles avec des mineures, l’islamologue suisse Tariq Ramadan est dans la tourmente. Une pétition a été lancée sur les réseaux sociaux demandant la déprogrammation par la Télévision suisse romande d’une émission prévue le 8 novembre, présentée comme un débat, autour de l’affaire Ramadan. En cause, selon les auteurs de cette pétition la « tribune offerte à la défense de M. Ramadan » qui ne le serait « qu’en raison du personnage et contre toute équité ». Les auteurs ajoutent par ailleurs au motif de leur démarche se soucier « de la situation d’inconfort dans laquelle pourraient se trouver les victimes présumées de M. Ramadan ». Le texte de la pétition ci-dessous:

 

Les commentaires de pétition peuvent également se faire à ce lien Facebook:  https://www.facebook.com/photo.php?fbid=701245266747013&set=a.521690294702512.1073741830.100005846379899&type=3&theater

Réagissez à cet article en soumettant votre commentaire ci-dessous ou sur notre page Facebook

L’article SUISSE – Une pétition demande la déprogrammation d’une émission autour de l’affaire Ramadan est apparu en premier sur GrandFacho.com.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

15 commentaires

  1. Posté par Roby le

    Dans ces marécages médiatiques transpirent les hypothèses les plus farfelues. Ce Darius qui a le même prénom que l’amant d’Yves Saint Laurent, tout deux aussi couvés par leur maman, serait-il de la jaquette ? Eh oui, toute ces mamans omniprésente dans la vie de leur garçon qu’est-ce que ça donne en général ? En tout cas le milieu semblait propice à ce genre de dérives, quand ma femme y a postulé. Comme celle qui voulait l’engager dans une lettre pleine de fautes d’orthographe, se rendait compte qu’elle n’était pas gougnote, et surtout avec un bagage orthographique parfait, elle n’avait eu qu’un seul argument à opposer à son engagement: son horoscope ne correspondait pas… Dans cette boîte à privilèges partisans, il y avait aussi de curieux personnages dont des affaires pédophiles avérées. Alors tout est à liquider et NO-BILLAG TOMBE A POINT POUR NETTOYER LES ÉCURIES D’AUGIAS !

  2. Posté par chantal le

    c’est comme les poux avant que t’ai pu faire quoique ce soit tu te rend compte qu’ils ont infesté toute l’école et même au-delà…..

  3. Posté par Antoine le

    D’un côté les gôchos-islamo (RTS Radion TV Socialiste) et de l’autre un  »drôle » de coco !
    Comme il y a toujours l’inamovible Mamarbachi, je ne regarderai pas cette émission (de propagande) ou ce débat (publicitaire).
    Je voterai OUI à no billag !

  4. Posté par Olivier le

    L’émission Infrarouge est devenue un talk show: vous pourriez la rebaptiser « On n’est pas devant la télé »…

  5. Posté par Bernard le

    Maintenant j’ai la certitude que je voterai NON BILLAG: visiblement la RTS a trop d’argent à gaspiller à gloser sur la présomption d’innocence pour une affaire médiatique qui vient d’éclater. Vous cherchez à faire de l’audience? Et bien ce sera sans moi! Il y a d’autres problèmes plus importants à traiter dans une émission telle que devrait être la vôtre!

  6. Posté par DougleG le

    Je me réjouis de voir l’émission avec en vedette stère mamabackchich et sa langue de bois.
    Nous pourrons après coup faire une postulation pour accorder à l’émission et à la TSR le prix nobel du pet médiatique.

  7. Posté par My Suisse le

    C’était prévisible…..la racaille avec sa morale à géometrie variable! Les islamo-gauchistes ont moins de retenue quand ils dénigrent Trump chaque jour. Encore une raison pour dire no Billag!

  8. Posté par Thomas le

    Et si Freisinger avait été accusé de viol ? Aurait-il aussi droit à une émission spéciale sur la présomption d’innocence ? No-Billag !

  9. Posté par Thomas le

    On se souvient de l’affaire des panama papers. Christian Lüscher avait beaucoup de peine à placer la notion de présomption d’innocence sur le plateau d’infrarouge.

  10. Posté par Gaston Siebesiech le

    Une vraie cochonnerie cette affaire, il faut défendre à tout prix les Suisses. Même le vrai Suisse Neyrinck nous le dit. On ne respect plus rien.
    C’est pûrement satirique.

  11. Posté par Jerry Jack le

    Faire confiance à la justice? Vous rêvez M. Bussy.

  12. Posté par pepiou le

    Ce genre d’hypocrisie pue à plein nez l’appel des « muezzins » grouillant dans un comité de soutien qui n’ose dire son nom : le fascisme islamique.

  13. Posté par Le Taz le

    Pour relayer les fausses accusations sur Trump, cette même RTS a fait et fait toujours preuve d’un zèle qui pourrait lui valoir un prix Nobel de la paix ;-)

  14. Posté par Le Taz le

    Si la RTS se debalonne elle perdra encore un peu plus de crédibilité, là ils vont passer en négatif lol

  15. Posté par Bussy le

    La TSR au secours de son chouchou !
    C’est vrai qu’il y a présomption d’innocence…. mais la présomption d’innocence marche avec la présomption de culpabilité !
    Faisons confiance à la justice pour faire son travail en toute impartialité !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.