Métissage et Grand Remplacement

Gérard Brazon
Ancien Conseiller municipal et permanent syndical, souverainiste, responsable politique à Siel
couple-mixte

Il est toujours étonnant de revenir dans la région parisienne et en particulier dans Paris. Je passe beaucoup de temps en Province, dans le calme d’un village de campagne, et je reste stupéfait à mon retour, par la vitesse du « Grand Remplacement », et des marquages publicitaires racistes anti blancs, dit racisés.

blanche-black

C’est plus frappant lorsque l’on prend le RER et que l’on débarque à la station Châtelet. Les blancs y deviennent minoritaires. Cette station refaite à neuf de carrelages muraux en verre, ne devrait pas tarder à connaître les joies du « StreetArt », les plaisirs du tambour et de la fumette à haute dose. Je n’y ai pas rencontré Hidalgo.

Métro ligne 4, je dois aller à Simplon. Nous sommes quelques rares Français de souche à voyager sur ce bout de ligne. Cela provoque une sorte de solidarité lorsque nos regards franchouillards se croisent. Des regards qui disent tous la même chose ! Où sommes-nous ?

En remontant à la surface, j’ai pu y voir un marché venu d’ailleurs. Des fripes, et des voilées qui inondaient les trottoirs, entendu des langues inconnues, constater des étals où les légumes n’ont pas été cultivés dans nos campagnes. Senti des regards qui en disaient long sur ma présence. Il est vrai que j’ai toujours mon drapeau national accroché à mon manteau, et mon chapeau de « youpin » sur la tête, comme un jour, deux gentilles « chances pour la France » me l’avaient fait remarquer !

Non seulement la population n’est plus celle que j’ai connue il y a seulement 15 ans, mais les boutiques de ce quartier parisien non plus. Entre Château Rouge et Porte de Clignancourt, c’est des multi-souks divers. J’ai même pu y voir une boutique de godasses d’occasion. Un amoncellement de godasses usées. De vieilles chaussures avachies, venues tout droit de nos poubelles. De vieux croquenots, des sandales crades sur des étagères entières, ni restaurées, cirées, nettoyées. Elles sont dans leur jus. Je jette un œil, et j’y vois une faune bigarrée, quelques blancs aussi. L’exemple de la misère ambiante.

En rentrant de mon périple, je vois sur mon Facebook, un appel aux dons de Médecins sans Frontière pour soutenir les Rohingyas. Je leur ai demandé de s’adresser à l’Arabie Saoudite qui a fomenté la révolte de cette minorité musulmane contre la Birmanie. En réponse, je me fais traiter d’abruti ! Où était Médecins Sans Frontière lorsque les Chrétiens se sont fait massacrer ? La dernière réponse est de: Maite Anchustegui si le grand remplacement remplace des gens comme toi, je ne vois pas d’inconvénients. Une amoureuse des animaux ! Elle ne peut pas être tout à fait idiote.
Quels sont les signes les plus évidents du grand remplacement ? La publicité d’abord qui est un vecteur puissant. Elle incite, mais culpabilise également.

famille-metisseemode-enfant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La publicité n’est pas innocente. Sa mission est double. Elle excite l’envie, la jalousie, le désir et incite à la vente. Mais elle a aussi la fonction de changer le regard des citoyens.

blanche-black1

.

blanche-black2

 

Prenons aussi l’exemple d’IKEA qui scénarise une pub pour mieux faire passer son message « antiraciste », mais antiblanc.

IKEA nous explique que les femmes blanches partagent, échangent avec la diversité, et peut recevoir un voisin noir habitant l’étage en dessous. Qu’importe d’où il vient.

Décortiquons le scénario ! La femme blanche est bruyante, fait souvent la fête avec ses copines blanches, et sa musique est trop forte. Son voisin du dessous, un travailleur noir, aimerait bien dormir et lui fait savoir en sonnant à sa porte. Un soir, pour se faire excuser, elle l’invite à dîner ! Normal ?  Bien sûr que non, sauf pour une abrutie inconsciente.

De même pour des pubs bancaires où le mari noir et sa femme blanche sont ravis d’avoir obtenu un crédit. Leroy Merlin et Général d’optique.

La femme blanche convoitée, le ventre fécond de la mixité. C’est sur elle que l’on peut compter pour réussir le métissage ? Certes, il y a des femmes noires qui vivent le parfait amour avec un blanc. Mais c’est effacé des radars des antiracistes. Racisme anti blanc, mais à géométrie variable. Il ne va pas faire bon d’être un blanc dans cette société qui s’annonce. Surtout si vous voulez revendiquer vos origines de souche !

.

blanche-black3

Dans chaque pub, la sélection est faite à travers la couleur de peau.

Prenez la RATP, le fraudeur est blanc. Pire, c’est un homme aisé. La femme blanche n’est pas épargnée ! Fraudeur par la race ? Mettez-vous à un guichet, et vérifiez vous-même !

Si l’on pousse plus loin, on retrouve le même schéma dans les téléfilms. Les voyous sont de jeunes blancs. Ils  vivent dans des banlieues pavillonnaires, rarement dans les cités dites « défavorisées ». Le top étant un jeune bourgeois du 8ème ou du 16ème, plein de fric, bien pervers, et blond de préférence. Souvent, le flic est une femme blanche moralisante, sous les ordres d’un commissaire ou d’un juge noir, etc.

Madame Taubira disait qu’il ne fallait pas ajouter de la culpabilité à cette jeunesse qui pourtant règne dans les cités hors république. Là, où on brûle, on pille, on attaque les pompiers, les médecins, les policiers. Là où on y vend de la drogue, y fomente des attentats. Avec les excuses d’une gauche imbécile, au nom d’une rancune post coloniale comme nous l’explique le faux docteur, mais vraie Députée Danielle Obono. Post coloniale? Cela en dit long sur les origines de ces délinquants multirécidivistes qui encombrent nos tribunaux.

Les Français sont donc coincés dans un étau. Les pinces ? L’idée qu’ils sont des racistes de fait, et la culpabilité d’une histoire dont ils ne sont en rien, responsables.

Le Français est cuisiné chaque jour à la sauce poivre et sel, et chaque jour le poivre devient l’élément principal, et comme dirait l’autre, « ça pique » le blanc.

Bientôt, la grenouille Française de souche sera cuite. Elle sera présentée et agrémentée d’une sauce poivre au banquet de l’Union Européenne, avec du thé à la menthe pour les convives d’Arabie et du Qatar. Bon appétit.

Gérard Brazon, le 7 novembre 2017

 

 

 

23 commentaires

  1. Posté par Fanfouet le

    Tiens ! Et pas une seule photo d’un grand blond nordique qui se tape une black ou une maghrébine…

  2. Posté par François P. le

    Ces publicités sont excellentes. Le message de ces marques est clair: « Blancs, nous ne voulons pas de votre argent. Nos marques sont purement ethniques et communautaires. Nous accepterons juste celui des mères de (futurs) enfants métis, et encore en nous pinçant le nez. » Il faut respecter leur choix et acheter chez des marques qui s’adressent aux autochtones.

    @miranda
    Evidemment que les enfants métis ne sont pas responsables. Ce sont leurs parents qui ont choisi de les faire venir au monde ni vraiment d’ici ni vraiment de là-bas et ceux qui sont vraiment amoureux de notre culture s’intégreront facilement mais de là à dire qu’ils « portent bien souvent le meilleur des deux cultures » ça me paraît très excessif et le seul exemple de Suisse métis connu qui me vient à l’esprit, le tristement célèbre Carlos, aurait tendance à démentir cette image idyllique que vous vous en faites.

  3. Posté par Frontalier74 le

    Zut, coquille dans mon commentaire précédent :
    Je voulais écrire « autochtones » et pas « allochtones ».
    Quoique dans 30-40 ans, qui pourra définir ce qu’est un « autochtone » ?

  4. Posté par aldo le

    Il y a déjà 20 ans passés, d’un coup les vitrines de boutiques de mode de Genève étaient envahies de mannequins noir comme on peut encore le constater partiellement . Un telle action coordonnée laisse bien penser que la mode est noyautée par des gens qui coordonnent leurs actions. Avec Benecon on en est sûr et certain !

  5. Posté par poulbot le

    @Geneviève Dental : Leur sort , mis en cage comme des bêtes ; que les nouveau occupants viendront voir et montre a leurs bambins et leur expliquant que ce sont des méchants blanc qu’il a fallu enfermé pour la sécurité des nouveau squatter qu’ils sont. Tout cela a cause du idéologie gauchiste du tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Quand a celles qui ce sont commis avec ces « gens » la , elle ne sont pas plus respectable que ces envahisseurs .

  6. Posté par Sitting bull le

    En 2100 les blancs si ils y en a encore seront majoritairement minoritaires , et en 2200 ils auront totalement disparu …grâce aux femmes blanches et leurs fantasmes sexuels de coucher avec des noirs et arabes , l Europe du futur sera toutes métissées , Baba Vanga une voyante aveugle le disait …elle voyait une nouvelle race complète en Europe , les politiciens de notre époque sont des criminels , détruire toute une race …les blancs leur propre peuple est un crime contre l humanité

  7. Posté par kitty le

    Boycottez ces magasins, boycottez ces boissons et autres marchandises , du dentifrice aux pampers, dès qu’il y a un noir ou une noire sur l’emballage, je n’achète plus. aussi les marques qui suppriment les croix. Je ne m’en porte pas plus mal.

  8. Posté par miranda le

    Il y a plus de 25 ans quand je vivais à Paris, on pouvait percevoir QUE NOUS ETIONS TRES ACCUEILLANTS. Sur bien des lignes de métro, j’étais la seule femme blanche. Mais à cette époque, il ne régnait pas l’ambiance d’aujourd’hui, tout le monde était poli avec l’autre. Les rappeurs ne s’étaient pas invités dans la grande fiesta « raciste ». Il n’existait pas de FURIA BOUTELDJA. Il existait des personnes qui savaient ce qu’elles devaient à la France. Il leur suffisait d’aller en vacances au bled pour savoir que c’était mieux ici.

    Et puis « le diable » (l’ensemble des forces destructrices) a décidé qu’il fallait faire le travail plus en profondeur, car décidément le blanc a trop conscience de ses droits, n’est pas malléable, n’est pas assez soumis. Et puis, le blanc dans son ensemble (alors qu’il s’agissait d’une minorité malsaine et cruelle) etait soi disant coupable d’avoir participé à trop de cruautés pendant les dernières guerres. Il fallait l’assagir, le diluer dans d’autres masses, afin qu’il ne soit plus visible un jour.

    « le diable » est-il sur le point de réussir? Rien n’est moins sûr. Car beaucoup ont compris que l’étranger est utilisé, instrumentalisé pour sa disparition. Si l’étranger ne le perçoit pas, le blanc patriote, lui l’a compris.

    Cela dit, les mariages mixtes auront lieu. S’ils ont lieu c’est qu’il y a en général affinité de pensée. Si naissent des enfants de ces couples mixtes, ne soyons pas cruels ou rejetants envers eux. Ils n’y sont pour rien. D’ailleurs, ces enfants mixtes portent bien souvent le meilleur des deux cultures et sont amoureux de la culture occidentale ou européenne. DONC NE PAS SE TROMPER D’ENNEMIS. Ils n’ont pas à payer la bêtise de ce monde.

    Toutefois, cette manipulation diabolique doit cesser. On ne brise pas un peuple ou des peuples européens aussi sournoisement et avec une telle médiocrité. L’immigration doit cesser pour que puissent se rétablir les équilibres, que l’esprit des peuples puissent s’exprimer et être toujours présent sur leur sol. Nous ne serons pas les « indiens » dans les projets « du diable ».

  9. Posté par Damien Francois le

    Seuls les hommes – enfin… – sont Blacks ou autres types d’enrichissements bigarés. Jamais les femmes, jamais. Cherchez donc la… femme!

  10. Posté par Delfour le

    C ‘est un vrai cauchemar réveillons nous

  11. Posté par Tommy le

    A Bigjames@
    Ben oui, ils ont pris la photo à la maternité du CHUV ….

  12. Posté par Geneviève Dental le

    Attendez, vous n’avez encore rien vu ! Souvenez-vous de la France d’il y a seulement 20 ans, regardez bien la France d’aujourd’hui et vous n’aurez aucun mal à imaginer la France de demain. « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur la terre de leurs ancêtres ?  » Suivant love story « les corps indécents » C’est toute la question. La réponse crève les yeux.

  13. Posté par Frontalier74 le

    Bien d’accord avec M Brazon.
    Vraiment irritant ce concept de « métissage obligatoire » cher à Plenel ainsi que les publicités surréalistes réunissant à chaque fois au moins 3 « couleurs » ou « races » (une blanche, une noire, une « asiatique »). Alors que les allochtones sont (pour l’instant) en grande majorité blancs. Cela doit s’apparenter à de la publicité « inclusive »…
    Je n’ai rien contre le métissage ou les métis mais je rejette le côté obligatoire et systématique (et puis c’est vrai, dans les publicités, c’est rarement une femme noire qui fait des mamours à un blond…)

  14. Posté par bigjames le

    La dernière pub Pampers est pas mal non plus.
    Plus aucun bambins blancs !!!

  15. Posté par Le Saint le

    Merci à Gérard Brazon pour son…reportage, en même temps quelle nostalgie en pensant à la France que nous avons aimée et surtout admirée! Quelle descente…
    Pourquoi en sommes-nous arrivés là? Qui tire les ficelles?
    Mais nous ne l’ignorons pas…!

  16. Posté par My Suisse le

    Le plan Kalergi dans toute sa splendeur. Pour ceux qui ne savent pas ce qui se prépare renseignez-vous.

  17. Posté par Bussy le

    A Genève, grand remplacement très visible au Service de Recouvrement des Pensions Alimentaires…. femmes blanches et débiteurs noirs ou nord-africains !

  18. Posté par hausmann. conrad le

    Le grand remplacement ? Pas besoin d’aller à Paris il est aussi en route ici! Baladez vous à Genève…

  19. Posté par ANTOINE R. le

    En plus du spot Ikea, j’invite les lecteurs à feuilleter leur catalogue … Pas mal non plus ! Une observation, la « diversité » est presque toujours noire. Très rare les asiatiques dans les pubs…

  20. Posté par Jerry Jack le

    Ne faites aucun commentaire! Vous serez débusqués, traînés en justices, condamnés, honnis, mis au ban de la société bien-pensante quoique minoritaire, dépouillés, détruits. Pour le moment on ne dit rien, mais plus pour longtemps.

  21. Posté par pougatchof le

    Sans commentaire ! tout est dit !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.