Comment l’antisionisme est devenu le nouvel antisémitisme

Michel Garroté
Politologue, blogueur
islam-2

islam-11

   
Michel Garroté  --  Pour ce qui me concerne, c'est l’islamo-gauchisme qui a empêché l’intégration de millions de migrants musulmans en Europe en général et en France en particulier. C’est aussi l'islamo-gauchisme qui a empêché toute réflexion libre et lucide sur la montée de la judéophobie et de l’antisémitisme en France, notamment la judéophobie et l’antisémitisme chez de plus en plus de franco-musulmans.
-
C'est encore l’islamo-gauchisme qui a fait en sorte que l’antisionisme devienne le nouvel antisémitisme, la nouvelle judéophobie des contemporains, musulmans et non-musulmans (sachant que par-dessus le marché, presque plus personne, aujourd'hui ne sait ce qu'est le sionisme lui-même...). Plus précisément, en terme de chronologie, l'antisionisme est progressivement devenu la nouvelle forme d'antisémitisme, d'abord chez les gauchistes israélophobes (tendance Arafat et OLP avec l'assistance technique du très efficace KGB).
-
Puis, dès les années 1990, chez les l’islamo-gauchistes (tendance Hamas, Hezbollah, Daech & Consorts avec l'assistance technique riche à milliards de pétro-dollars de l'Arabie saoudite, de l'Iran, du Qatar, etc.). Cela fait maintenant une dizaine d'années que la blogosphère de droite évoque et condamne l’islamo-gauchisme. Au début, nous étions peu nombreux et certains pensaient même que nous étions un peu cinglé. Aujourd'hui, il n'y a pas que la blogosphère de droite qui évoque et condamne l’islamo-gauchisme. Des médias de gauche, des sites Internet de gauche et des blogues de gauche invitent, parfois, des chercheurs et analystes qui, eux aussi, tirent la sonnette d'alarme face à l’antisionisme devenu antisémitisme.
-
L’antisémitisme d’une partie du monde musulman :
-
Sur le retour de l'antisémitisme en France, Gilles-William Goldnadel écrit notamment (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : Dans cette affaire, au-delà de l’insuffisance de la peine, c’est l’absence de débat intellectuel sur le plus important qui me laisse le plus amer. La famille Merah n’est pas une génération spontanée. Derrière cela, il y a le problème de l’antisémitisme islamique. Tout le reste est de la littérature. Il est dommage qu’il n’y ait pas eu, à ma connaissance, des gens de la partie civile pour oser porter le fer sur la plaie vivante que connaît la France en général et les juifs en particulier. Cet antisémitisme islamique atteint une partie non négligeable des musulmans. Certes, il est loin d’atteindre tous les musulmans, mais il en touche une minorité non négligeable.
-
Gilles-William Goldnadel : Madame Ziaten est là pour montrer qu’il y a des musulmans merveilleux et certains ont été touchés dans leur chair avec cette affaire. En même temps que cette affaire, il y avait aussi l’affaire Tariq Ramadan. On a assisté à ce délire d’imputation d’un complot juif se cachant derrière les accusations contre Tariq Ramadan. Le journal Le Monde se réveille et reconnaît enfin qu’il y a une montée très importante de l’antisémitisme dans les « quartiers », pour parler pudiquement. C’est bien gentil de se pencher sur Abdelkader. Il fallait bien sûr le faire. D’ailleurs, je pense que les parties civiles auraient dû davantage s’attacher aux faits eux-mêmes.
-
Gilles-William Goldnadel : Il faut reconnaître qu’il y a eu la nécessaire compassion pour les victimes et toutes les victimes. Mais le travail intellectuel sur la génération Merah, sur Toulouse, n’a pas du tout été fait. Il n’a même pas été effleuré. C’est une occasion manquée. J’ose espérer qu’il le sera en Cour d’appel. La réalité est là, les responsabilités intellectuelles de ce qui arrive à la France doivent être posées.
-
Gilles-William Goldnadel : Je ne cesse de porter le fer contre l’islamo-gauchisme. C’est bien l’islamo-gauchisme qui a permis le défaut d’intégration de l’immigration. C’est cet islamo-gauchisme qui a empêché, quand il était encore temps, de réfléchir sur la montée de l’antisémitisme. Une partie des gens qui se sont occupés de cette affaire Merah sont des gens qui voulaient absolument croire à la thèse de l’extrême droite derrière l’homme en scooter. Il ne faut pas se tromper. Je suis donc très affligé et très en colère qu’on soit passé à côté du débat intellectuel nécessaire qui seul peut expliquer Mohammed Merah, Abdelkader Merah et qui seul peut peut-être tenter d’empêcher l’irrépressible et l’irréversible, conclut Gilles-William Goldnadel (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
L’antisionisme est devenu le nouvel antisémitisme :
-
De son côté, Renée Fregosi, Philosophe et Directrice de Recherche en Science Politique à l’Université Paris 3 - Sorbonne - Nouvelle, écrit notamment (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : L'antisionisme se présente comme une forme à la fois ancienne et nouvelle d'antisémitisme. Le 2 novembre 1917, Arthur Balfour, ministre des Affaires étrangères de Grande-Bretagne qui avait alors un mandat sur la Palestine, écrivit une lettre ouverte adressée à Lionel Walter Rothschild, membre éminent de la communauté juive britannique, lui annonçant que son gouvernement était favorable à l'établissement d'un foyer national juif en Palestine. Cette lettre, connue désormais sous l'appellation de la Déclaration Balfour, constitue comme le sous-bassement juridique de la présence juive de fait de longue date en Palestine, renforcée à l'époque par un mouvement migratoire important de Juifs d'Europe, notamment victimes de pogroms à l'Est, vers cette région où ils achetèrent légalement des terres. Cette année 2017 du centenaire de la Déclaration, Theresa May a annoncé qu'elle célébrera "avec fierté" cet événement historique. Le leader du Parti Travailliste Jeremy Corbyn quant à lui, a fait savoir qu'il n'assistera pas au dîner officiel marquant la commémoration.
-
Renée Fregosi : Le refus de Jeremy Corbyn de commémorer les 100 ans de la Déclaration Balfour vient en écho à la déclaration de l'Autorité palestinienne qualifiant la Déclaration de "tragédie", et celle du Secrétaire général de l'OLP affirmant que "les Palestiniens ont besoin que le Royaume-Uni reconnaisse d'abord et avant tout sa responsabilité historique et présente ses excuses" (tribune dans le magazine Newsweek). L'"antisionisme" de Jeremy Corbyn, revendiqué à de nombreuses reprises depuis son arrivée à la tête du Parti Travailliste, n'est donc, manifestement, que le rejet obstiné de l'existence même de l'Etat d'Israël dont l'origine juridique, avant sa création le 29 novembre 1947 par le vote de l'ONU a en effet été posée par la reconnaissance du "foyer national juif en Palestine" au début du 20ème siècle.
-
Renée Fregosi : Qu'il avance masqué par la critique (recevable au demeurant) des implantations illégales récentes réalisées par des extrémistes israéliens et/ou de la politique droitière de Benjamin Netanyahou, le dit antisionisme consiste bien en fait, dans la négation radicale d'un quelconque droit pour les Juifs à posséder un Etat. Et la ritournelle de la revendication des "deux Etats" n'est chez les antisionistes qu'un faux-semblant eu égard au refus de sa mise en œuvre concrète, réitéré au moins trois fois depuis 1947 par les parties arabes en présence.
-
Renée Fregosi : Or, cette négation de la légitimité d'Israël à exister exprime plus profondément une haine des Juifs: pourquoi ceux-ci ne mériteraient-il pas d'avoir un Etat ? sinon parce qu'ils devraient être punis pour leurs supposés crimes et réduits de ce fait au statut de paria apatride ou de dhimmi (sujet inférieur du califat puis de l'empire ottoman, soumis à des taxes, obligations et interdits spécifiques du fait de sa non appartenance à la communauté musulmane). L'antisionisme contemporain articule en effet plusieurs types de judéophobie exprimés depuis le moyen-âge jusqu'aux temps modernes, notamment un anti-judaïsme religieux, une critique anticapitaliste, anti-impérialiste et anti-coloniale, et une idéologie complotiste dont l'archétype est posé par Les protocoles des sages de Sion (ouvrage fantasmatique produit en 1901 par des agents russes sous le tsar Nicolas II, réédité régulièrement depuis malgré son statut de faux avéré, et auquel la charte du Hamas fait explicitement référence à son article 32).
-
Renée Fregosi : L'antisionisme se présente donc comme une forme à la fois ancienne et nouvelle d'antisémitisme : ancienne parce qu'il recycle de vieux discours anti-Juifs, nouvelle parce désormais centrée sur la confrontation avec le monde arabo-musulman et le conflit israélo-palestinien, l'Etat d'Israël étant accusé de tous les maux et en premier lieu de mettre en œuvre "une guerre d'extermination du peuple palestinien". Tandis que par le passé, l'antisémitisme racial opposait dans une lutte à mort, la "race pure", blanche, arienne ou germanique aux Juifs caractérisés négativement comme métissées, métèques, orientaux, l'antisémitisme antisioniste tend aujourd'hui à confondre Juifs et Israéliens eux-mêmes assimilés au dominateur blanc, au colonialiste, au capitaliste impérialiste, à l'occidental.
-
Renée Fregosi : Articulé étroitement à la défense de la "cause palestinienne", l'antisémitisme antisioniste construit une chaîne d'identifications, du Palestinien à l'Arabe, au musulman, à l'immigré, à l'ex-colonisé prétendument néo-colonisé. Cette nouvelle judéophobie anti-israélienne articule alors antisémitisme et racisme anti-blanc: le Juif étant considéré comme un suppôt de l'impérialisme américain, un colonialiste, ancien supplétif des colons français, nouveau "colon" des "territoires occupés", capitaliste, mondialiste, super-blanc en somme. Et de part son assignation à une position anti-arabe et anti-musulmane, le Juif est renvoyé à cet ennemi principal du musulman désigné à la vindicte du "bon croyant" par nombre de versets du Coran ("une telle vie ne le sauvera pas de la punition", "Ce sont ceux-là les pires ennemis") et de passages des hadiths ("Vous combattrez les juifs", "Périssent les juifs et les chrétiens. Il n'y aura pas deux religions en Arabie").
-
Renée Fregosi : Or ce "nouvel antisémitisme" qu'est l'antisionisme, est devenu l'un des piliers idéologiques non seulement des islamistes à l'offensive, mais aussi de la gauche radicale: des pro-palestiniens maoïstes arborant le keffieh dès les années 70 aux justiciers de Nuit debout faisant une large place au stand anti-Israël BDS ("Boycott, Désinvestissement, Sanctions") et aux élus de la France insoumise défendant les islamistes comme autant de "nouveaux damnés de la terre". Les néo-féministes puritaines ne sont pas en reste quant à elles, contre le "mâle blanc" harceleur et violeur par définition, allant parfois jusqu'à défendre le port du voile au motif que la libération des femmes aurait été promue par des occidentales de puissances colonialistes. Et comment ne pas soupçonner des relents d'antisémitisme jusque dans l'acharnement à faire condamner Dominique Strauss Kahn ou Roman Polanski par la justice populaire de rue et des réseaux sociaux, comme tous les "porcs" (animal honni auquel les musulmans assimilent souvent les Juifs d'ailleurs).
-
Renée Fregosi : La "convergence" entre un antisémitisme de gauche originel (anticapitaliste et anti-impérialiste), un antisémitisme traditionnel musulman (ennemi religieux) et un néo-populisme nationaliste anti-mondialisation (on aurait dit autrefois "cosmopolite"), trouve son assomption dans l'antisionisme. La "question juive" formulée aujourd'hui autour de l'existence de l'État d'Israël fait en effet partie intégrante du discours contre l'impérialisme américain, le néocolonialisme occidental et les élites mondialisées, qui est au cœur de la mobilisation populiste. La revendication justicialiste vécue sur le mode de la revanche, de la vengeance populaire, de la libération de la domination qu'exercent les élites, est alors fantasmée comme une décolonisation et le racisme anti-blanc est ainsi justifié au même titre que l'antisémitisme antisioniste, conclut Renée Fregosi (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
En France l’antisémitisme du quotidien s’est ancré et se propage :
-
De son côté, Cécile Chambraud, journaliste et spécialiste des religions, écrit notamment : Cela a commencé au mois d’avril. Une première lettre est arrivée dans la boîte de la famille de Paul (le prénom a été changé), à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis). Elle comportait des menaces de mort, des « Allah akbar » et une balle de 9 mm. Le lendemain, cette famille installée dans la ville depuis dix-sept ans a reçu une seconde missive précisant : « C’est bien vous la cible, vous êtes tous morts. » Cette fois, c’est une balle de kalachnikov qui était jointe. La famille de Paul a saisi la police. Celle-ci a fait placer une caméra devant le pavillon et les courriers ont cessé. Mais, en juillet, la caméra a été retirée. Des tags sont réapparus sur le mur du pavillon : « vive Daech [acronyme arabe de l’organisation Etat islamique] », « on va vous éliminer », « nique les juives ». Une balle de 7,65 mm a été retrouvée dans la boîte aux lettres.
-
Cécile Chambraud : Puis une nouvelle salve de tags à partir du mois d’août : « à mort les juifs », « vive la Palestine », « vive Daech », entre autres. Dans la nuit du 5 octobre, quelqu’un a même tenté de forcer la porte du garage. Inquiets jour et nuit, vulnérables, Paul, son épouse et leurs quatre enfants ont dû se résoudre à quitter leur logement. « Dans la maison, au moindre bruit, on ne dormait plus. Tant que les policiers n’ont pas arrêté l’auteur des faits, on reste ailleurs », tranche Paul. De la violence faite à la famille de Paul, traumatisée et contrainte de déménager, on ne fait pas un gros titre. Pourtant, elle illustre cet antisémitisme « du quotidien » qui, année après année, s’est ancré puis s’est propagé en France, au point de mettre sous pression tant de familles juives, ajoute Cécile Chambraud (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
Michel Garroté pour LesObservateurs.ch, 6.11.2017
-
Auteurs :
-
Gilles-William Goldnadel est avocat, essayiste, militant associatif et chroniqueur dans divers médias français (Figarovox, Valeurs Actuelles, Causeur, Boulevard Voltaite, etc.).
-
Renée Fregosi est une Philosophe et Politologue française. Directrice de Recherche en Science Politique à l'Université Paris-Sorbonne-Nouvelle. Elle a publié "Les nouveaux autoritaires. Justiciers, censeurs et autocrates", éd. du Moment, 2016.
-
Cécile Chambraud, journaliste et spécialiste des religions, a publié "L’antisémitisme, cette pathologie trop française", Le Monde Editions, 2014.
-
Sources :
-
http://www.bvoltaire.com/occasion-manquee-regarder-lantisemitisme-dune-partie-monde-musulman/
-
http://www.huffingtonpost.fr/renee-fregosi/comment-l-antisionisme-est-devenu-le-nouvel-antisemitisme_a_23264795/
-
http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/11/02/en-france-l-antisemitisme-au-quotidien_5208984_3224.html
-

5 commentaires

  1. Posté par MC Foreign-Office le

    @Christian P.

    Anti-helvétique, qu’elle drôle d’idée, il a assez bien assez de modèle helvétiques qui s’en charge, malheureusement pour les dindons de la farce, ce sera encore trop tard !!

    Christian P., disons plutôt que dans cette tragédie, je serai plutôt un lanceur d’alertes car la Suisse est de plus en plus dans le viseur de l’ensemble de la planète et sachez que les responsables de cet état de fait seront les premiers à quitter le navire, donc, n’inversez pas rôles !!

    Bien à vous !!

    @Ours, encore une fois de plus, je constate que vous êtes un fervent admirateur de la chaîne RT, vous avez raison, il s’agit d’un média aussi fiable que les médias suisses, sauf qu’en Russie des journalistes se font trucider en totale impunité !!

    Que personne ne s’en fasse, les informations telles que « Panama paper » et « paradise paper » vont continuer de fleurir, nous n’en sommes qu’à 500 milliards de dollars, encore 200 fois plus et les choses retrouveront, comment dirais-je, une forme de sérénité !!!

    Bien à vous

  2. Posté par Christian P. le

    « Ce que la Suisse a réussi à pourrir avec ses banques débordants de fric sale en plusieurs siècle, Israël a réussi à le neutraliser avec les technologies les plus inimaginables et incomparables ! »
    MC Foreign-Office, pourquoi vous sentez vous obligé de nous insulter? A défaut d’etre antisemite seriez vous antihelvétique ?

  3. Posté par MC Foreign-Office le

    Oui, ce petit pays, même plus petit que la Suisse qui donne la mesure dans ce gigantesque zoo arabo-nusulman et bientôt européo-musulman !

    S’en est presque surréaliste à en voir les proportions, prenez une carte du monde et lorsque vous apprenez que plus de 80% des informations permettant de neutraliser des opérations terroristes en Europe sont fournies par ce petit état d’Israël !

    Que c’est même Israël qui met à disposition des USA des batteries de missiles antimissiles pour protéger le territoire nord-américain, oui, vous ne le savez peut être pas, Israël vient de mettre à disposition des missiles « Hetz » en Alaska et à Hawaii, les seuls antimissiles capables de garantir la sécurité de la première puissance mondiale.

    Ce que la Suisse a réussi à pourrir avec ses banques débordants de fric sale en plusieurs siècle, Israël a réussi à le neutraliser avec les technologies les plus inimaginables et incomparables !

    Saviez-vous que c’est ce petit pays d’Israël qui équipe les avions de chasse dernière génération F-35, en ailes, en radars, en casques électroniques permettant au pilote d’avoir une vue à 360° et d’actionner les commande simplement avec le regard, et oui, la partie la plus sensible des F-35 est fabriquée en Israël, les ailes des F-35, fabriquées grâce à des imprimantes 3D israéliennes permette de tripler les performances avioniques de l’appareil et les radars israéliens permettent de décupler le rayon d’observation des aéronefs !

    Saviez-vous également que la Suisse se fourni en drones israéliens, simplement parce qu’ils sont inégalables ?

    Et vous les européens et les suisses, vous continuez de voter pour des pro-islamistes, mais où allez-vous ?

    Savez-vous que l’Iran va se doter d’armes nucléaires, qu’ils ne sont pas suicidaires et qu’ils ne tireront jamais sur Israël ! Que vont-ils faire avec leurs nouveaux joujoux ?

    Le savez-vous ?

    La grande Europe qui ne possède même pas l’esquisse de missiles antimissiles et qui, sera bientôt sous les ordres des islamistes, mais comment faites-vous pour être aussi lamentables ???

  4. Posté par UnOurs le

    On ne sait plus quoi dire face à ce genre de positionnement !
    Quel aveuglement, quelle naïveté !
    Et il sera difficile de m’accuser de pro-islamisme ou Dieu sait quoi.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.