Halte à la libre circulation des personnes

immigration_direction_suisse
Le Comité du parti de l’UDC Suisse a approuvé à l’unanimité le 27.10.2017 à Frauenfeld la version définitive de l’initiative populaire fédérale « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) ». Cette initiative exige au niveau constitutionnel une gestion autonome de l’immigration par la suppression de la libre circulation des personnes. Elle permettra enfin de limiter l’immigration exorbitante que subit la Suisse et de la ramener à un niveau acceptable. La récolte de signatures commencera dès que l’initiative aura été approuvée officiellement par la Chancellerie fédérale, ce qui devrait être le cas d’ici à deux mois. L’ASIN s’est ralliée à cette décision.

L’immigration incontrôlée se poursuit sans changement avec les conséquences douloureuses que l’on sait. Depuis des années, l’immigration nette en Suisse se situe entre 60 000 et 80 000 personnes par an. Les conséquences négatives de ce phénomène sont perceptibles tous les jours: la concurrence sur le marché du travail augmente; les travailleurs plus âgés perdent leur emploi et sont remplacés par des jeunes étrangers; les logements se raréfient; les loyers et les prix immobiliers explose; les paysages sont de plus en plus bétonnés et les infrastructures comme les routes, les trains, les écoles, etc. sont bondées. Cette immigration massive provoque des problèmes culturels souvent insolubles dans les écoles, sur le marché du travail et dans l’aide sociale.Une règlementation autonome de l’immigration devrait aller de soi pour tout pays indépendant et économiquement efficace. Le Conseil fédéral et le Parlement ayant refusé d’appliquer l’initiative contre l’immigration de masse approuvée par le peuple et les cantons, cette initiative de limitation s’imposait pour mettre fin à la libre circulation des personnes.

Cette initiative exclut d’emblée un droit contractuel à la libre circulation des personnes en faveur des étrangers. La Constitution fédérale interdira à la Confédération de conclure des nouveaux traités et de prendre de nouveaux engagements de droit international qui donnent aux ressortissants étrangers le droit de séjourner, d’exercer une activité lucrative ou de produire des prestations de service sur le territoire suisse ou qui assurent aux étrangers les mêmes conditions de vie, de travail et d’occupation qu’aux nationaux.

Le Conseil fédéral est chargé d’obtenir par la voie de la négociation que l’accord de libre circulation des personnes avec l’UE soit abrogé au plus tard douze mois après l’acceptation de l’initiative. Si cela n’est pas possible, il devra résilier l’accord de libre circulation des personnes dans les 30 jours. L’immigration devra ensuite être règlementée conformément aux besoins de l’économie et de la population. Elle reste possible lorsqu’il s’agit d’occuper des postes pour lesquels on ne trouve pas de nationaux.

Tous les pays souverains – également ceux qui connaissent beaucoup moins de problèmes d’immigration que la Suisse en raison de leur situation géographique – contrôlent eux-mêmes l’immigration sur leur territoire. Il ne leur viendrait jamais à l’esprit de donner à des centaines de millions de citoyens d’autres pays le droit d’immigrer chez eux. Bien au contraire, nombre de pays durcissent aujourd’hui leurs lois d’immigration en raison des développements politiques internationaux. Leur but est de contrôler strictement l’immigration en fonction de leurs besoins économiques, dans l’intérêt la sécurité nationale et selon les possibilités du pays.

Texte de l’initiative:

Initiative populaire « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) »

La Constitution fédérale est modifiée comme suit:
Art. 121b 
¹ La Suisse gère de manière autonome l’immigration des étrangers.
² La Confédération n’a pas le droit de conclure des nouveaux traités de droit international et de prendre des nouveaux engagements de droit international qui accordent la libre circulation des personnes aux ressortissants étrangers.
³ Des traités de droit public et d’autres engagements de droit public existants ne peuvent pas être adaptés ou élargis en contradiction avec les alinéas 1 et 2.

Dispositions transitoires Art. 121b
¹ L’abrogation de l’accord du 21 juin 1999 entre la Confédération suisse, d’une part, et la Communauté européenne et ses Etats membres, d’autre part, sur la libre circulation des personnes doit être obtenue par la voie de la négociation dans les 12 mois suivant l’acceptation de l’art. 121b cst.
² Si cette voie ne permet pas d’atteindre l’objectif visé, le Conseil fédéral résilie l’accord de libre circulation des personnes mentionné à l’al. 1 dans les 30 jours suivants.

Le texte suivant ne fait pas partie de l’initiative, mais il est inclus dans les documents et argumentaires accompagnant l’initiative:
La libre circulation des personnes au sens de l’alinéa 2 de l’initiative de limitation signifie notamment accorder à un nombre indéterminé de personnes un droit de séjour ou d’accès à une activité économique salariée ou d’établissement en tant qu’indépendant sur le territoire de la Suisse ou d’accorder les mêmes conditions de vie, d’emploi et de travail que celles accordées aux nationaux.

15 commentaires

  1. Posté par Lavaux le

    Heureusement que nous n’avons pas comme en France le droit du sol ! Etre né en France suffit pour être français. Le jour viendra bien où on essayera aussi de nous imposer cela.

  2. Posté par daniel le

    Et le non à l’immigration massive c’était quoi comme votation? Il faut appliquer les lois actuelles c’est tout. Rien ne se fait et après cette votation à la poudre de perlimpinpin on se retrouvera exactement à la même place. Tous les outils sont là actuellement pour travailler efficacement. L’UDC le sait. Alors l’UDC joue à quoi là?

  3. Posté par Fleeps le

    Parfaitement d’accord avec Julie!!!

  4. Posté par Julie Rochat le

    C’est formidable tout ça ! Je suis d’accord à 200% mais…. Nouvelle initiative qui doit être validée et acceptée à Berne, une votation pas avant deux ans et la suite on la connaît déjà…. Nouvelle initiative pour la mise en œuvre d’un truc accepté mais pas appliqué, etc. Cela ne vous rappelle rien ? Et pendant ce temps la folle immigration continue encore et encore jusqu’à saturation complète….

  5. Posté par Antoine le

    C’est un grand pas en avant, merci M. Rösti !
    Basé sur un mensonge du CF (immigration de 8’000 migrants/immigrés réfugiés par an), nous sommes actuellement à 10x plus de personnes en majorité ILLÉGALE qui nous envahissent et qui nous coûte la peau des fesses !
    Tous ceux qui sont dans cette situation : REMIGRATION

  6. Posté par Cécile le

    Ça presse ! Au secours! On bouge plus sur les autoroutes, les gens ont peur de sortir le soir, le chômage des plus de 50 ans n‘est plus acceptable ni le dumping salarial.

  7. Posté par Poulbot le

    Si nous pouvions avoir la même chose en France ce serait très bien. Hélas ce n’est qu’une pensée sans doute sans lendemain étant donner que la majorité de la classe politique française de gauche comme de droite est immigrationniste , que la majorité de la population est passer dans le moule Formatant la pensée unique les rendant encore plus moutons que les moutons . Le peu de personnes qui essayent de résisté sont classé comme raciste et autres désignations abject voir traduit en justice pour avoir montré du doigt la réalité dans les villes , villages et campagnes française . Pendant ce temps les richesses de la France quitte le pays par l’intermédiaire des établissements de transferts qui pullulent tel des cafards . Ce pays jadis beau , riche de sa culture, de sont patrimoine est en train de devenir un désert total ou seul l’étranger extra-européen aura le droit de vivre en soumettant l’autochtone aux pires bassesses .

  8. Posté par Martine le

    Bravo on va enfin retrouver nos jobs dans lesquels les salaires vont remonter car il y a dumping salarial.

    Il y aura moins de residents traumatises par la perte de leur emploi et qui se retrouvent a l AI, celle ci devant supporter en plus du salarie, des indemnites pour le conjoint et les enfants.

    Et il y aura moins de residents qui be tombent pas a l AI mais dans les
    Mains de l Hospice.

    Nous repayerons des impots, des cotisations a l Avs qui seront versees en Suisse et pas exportees.

    Nous ferons remarcher le commerce de l alimentaire, d habits et d hygiene car les etrangers venant travailler chez ne laissent pas un centime chez
    Nous.

    Et
    Nous redonnerons un avenir a nos enfants.

  9. Posté par jean le

    Merci a l’UDC !
    Il est temps, il est temps ca doit passer !

  10. Posté par Le Taz le

    Le problème c’est qu’il faut la gagner et on ne va pas voter avant deux ans… Ça urge!!!

  11. Posté par Socrates@LasVegas le

    EN-FIN !!!

    Merci!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.