Élections en Tchéquie, les Suisses sont-ils atteints dans leurs consciences et dans leurs cerveaux ?

Babis Andrej_Junker

PARTI TCHEQUE ANO

22.10.2017

Article de Michel Piccand 

Élections en Tchéquie, les Suisses sont-ils atteints dans leurs consciences et dans leurs cerveaux ?

 

Les Suisses ont-ils été atteints dans leurs consciences et dans leurs cerveaux ? Il semblerait que des décennies de manipulations politiques bien-pensantes par les médias mainstream les aient considérablement dressés à ne plus penser que selon la manière officielle.

En Suisse, qui s’oppose aux excès migratoires et aux politiques de l’UE est immédiatement catalogué comme une personne rétrograde et inculte. De combien de sportifs, d’artistes, de personnages en vue en Suisse avez-vous entendu dire qu’ils étaient souverainistes ?

Aucun.

En Suisse la police des consciences règne, les journalistes et les artistes socialistes et pro-européens vous attendent au contour pour vous jeter en pâture et vous stigmatiser si vous ne pensez pas correctement, comme ils le veulent.

Aujourd’hui, la Tchéquie qui en connait un rayon en matière de chape de plomb montre le visage d’une société considérablement plus en avance et politiquement bien plus libre que la Suisse.

Ce dimanche le parti ANO (en tchèque : Akce nespokojených občanů / Action des citoyens mécontents, ANO veut aussi dire OUI en tchèque) a remporté les élections par 29.6 % des voix et est devenu le parti majoritaire en Tchéquie, 10.5 mios d’habitants. Son principal représentant le milliardaire Babis est déjà dénoncé comme le Trump tchèque, il s’oppose à la zone euro et à toute intégration supplémentaire de la Tchéquie dans l’UE, ANO est un parti anti-immigration et anti-européen. Je ne connais rien de ce monsieur Babis  mais déjà tout est dit. Ces sales populistes ont aussi pris le pouvoir en Tchéquie, tout le monde l’aura compris, les médias mainstream suisses vont s’en donner à cœur joie.

Par curiosité j’ai été visiter le site du parti ANO et découvert une page de personnalités tchèques qui soutiennent ouvertement ce parti anti-immigration. Autant dire qu’en comparaison la Suisse a un vrai problème. A côté, la Suisse sera bientôt un pays de has been, un pays sombre où règne délation et chasse aux sorcières contre tous ceux qui ne pensent pas selon la doxa officielle pro-européenne.

 

Découvrez donc qui soutient en Tchéquie le parti « populiste » ANO :

 

Ils nous soutiennent :

 

David Nixon

Le co-fondateur, avec l'architecte Jan Kaplický, de l'étude britannique Future Systems, soutient Elišku Kaplický de ANO  à la candidature de la municipalité de Prague.

"Avec son expérience dans le monde du cinéma et ses liens dans les domaines de l'art et de l'architecture, Elišku Kaplický est le choix parfait pour faire de la grande ville historique de Prague un noyau de la culture. Il apportera son enthousiasme, son engagement et sa vision, au profit des résidents et des visiteurs de Prague. "

 

Jakub Prachař

Chanteur, acteur, guitariste et éminent modérateur tchèque, il a acquis son premier rôle théâtral à l'âge de treize ans. En plus de jouer et de modérer, il réalise également des activités de composition et de textos dans le groupe Nightwork. Avec son collègue du groupe, il travaille également au Théâtre La Fabrica, il est surtout célèbre auprès du grand public grâce à la modération de la compétition tchèque La Slovaquie a du talent. Il soutient ANO.

 

Věra Pospíšilová

Grande discobole tchèque et championne olympique, médaillée de bronze aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004. Excellente athlète, souvent proche de l'or olympique et, pendant plusieurs années, l'une des meilleures discoboles du monde. Aux Jeux olympiques de Beijing, elle portait le drapeau national de l’équipe tchèque.

 

Šárka Kašpárková

L'athlète tchèque est devenue célèbre en triple saut, mais dans sa carrière sportive elle a également fait du saut en hauteur et joué au basketball. Ses plus grandes réalisations incluent la médaille de bronze aux Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996 et la médaille d'or au Championnat du monde d'Athènes un an plus tard. Elle est détentrice du record tchèque en triple saut.

 

Jannis Samaras

Le propriétaire du populaire Kofola (boisson gazeuse tchécoslovaque produite en République tchèque et en Slovaquie. C'est le principal concurrent de Coca-Cola et Pepsi dans ces deux pays) et entrepreneur de l'année 2011 soutient le mouvement ANO et fait partie de près de cinq cents de ses sponsors.

«Notre entreprise n'a encore soutenu aucun parti ou mouvement politique, juste au cours des dernières élections, nous avons donné de l'argent à la politique de soutien de la société civile», explique l'entrepreneur.

Il soutient le mouvement ANO depuis ses débuts.

 

 

Steve Lichtag

Cinéaste, acteur, voyageur et écrivain. Il a réalisé une série documentaire pour la télévision tchèque, d’autres pour la célèbre BBC et la chaîne américaine NBC.

Les thèmes de ses films portaient sur  les crimes dans le fameux "archipel des goulags", l'avenir du Cambodge et, ces derniers temps, la vie des poissons de mer. Il est le président de la Fondation CRYSTAL PLANET, dédiée à la protection de la flore et de la faune sous-marines.

 

Osmany Laffita

Osmany Rodriguez Laffita est un créateur de mode cubain vivant et travaillant en République tchèque. Diplômé de la San Alejandro Art Academy de La Havane, il a également travaillé comme rédacteur en chef du magazine de mode cubain.

En 1987, il a déménagé en République tchèque et depuis 1999, il a commencé à travailler en tant que designer indépendant. Il est également présenté dans le Who is Who du 21ème siècle pour ses mérites dans la mode tchèque et a également produit pour le gouverneur de l'État du Kentucky. Il a montré ses collections à New York, Paris, Miami et bien d'autres villes.

 

Veronika Žilková

Vainqueur du Lion tchèque pour son rôle dans le film Forgotten Light elle a joué dans plusieurs films tchèques et séries TV et a montré son talent comme artiste de spectacle dans Télé-Télé, où elle a participé en tant que scénariste. En plus du cinéma et de la télévision, elle s'est aussi consacrée toute sa vie au théâtre.

Ses parents se sont rencontrés à Brno, où son père étudiait au Conservatoire. Son père a fait partie de la résistance active pendant la pendant la Seconde Guerre mondiale et a été décoré de la croix Junáckým.

 

František Piškanin

Parti de zéro, il a réussi à construire la plus grande entreprise de logistique en Europe centrale et orientale, et son travail a été récompensé par le titre d'homme d'affaires de l'année. František Piškanin n'a pas hésité à soutenir le mouvement ANO avec un million de couronnes.

Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il soutenait ANO, il répond: "J'ai vu avec ANO quelque chose qui diffère des autres ".

 

Petra Měchurová

Coiffeuse tchèque qui a conquis le monde. Petra, en tant que première femme de l'histoire, a remporté le plus grand prix de coiffure au monde, le Grand Trophy 2008/2009, considéré comme l'Oscar de la coiffure.

Quand je lui ai demandé pourquoi elle soutenait ANO, elle nous a dit: «Avec Dita Charanz, j'ai plus de vingt ans d'amitié et je sais comment les jeunes femmes en politique gèrent leur profession et leur famille en même temps. Et je crois en son humanité et son professionnalisme et que sa candidature est une bonne chose pour défendre l'intérêt de la République tchèque. "

 

 

Pavel Stodůlka

Titulaire de la médaille d'argent du Sénat tchèque pour le développement de l'ophtalmologie et la contribution à long terme de l'ophtalmologie, prix du médecin de l'année 2010 et d'autres titres importants, soutient le mouvement ANO et plus particulièrement la candidate Martina Dlabaj.

"Martina Dlabajová est une gestionnaire internationale compétente avec des connaissances en langues étrangères, et elle travaille depuis longtemps sur un certain nombre de projets caritatifs à Zlín, elle est capable de défendre les intérêts de la République tchèque ", nous dit le Dr Stodulka.

 

 

Walter Attanasi

Walter Attanasi est invité aux théâtres les plus célèbres et les plus prestigieux, les maisons d'opéra et festivals, dont il a dirigé les spectacles symphoniques et les opéras. Il a collaboré avec des institutions de renom tels que le Teatro alla Scala de Milan, le Teatro San Carlo de Naples, Opéra de Rome, Arena di Verona, Teatro Comunale à Florence, le Festival dei Due Mondi à Spoleto, Musikverein et Konzerthaus à Vienne, le Staatsoper de Hambourg, Colon à Buenos Aires, Opéra national de Prague, à Budapest Opéra et l'Opéra royal de Stockholm. Il a joué au Japon.

 

Olga Špátová est une  réalisatrice de documentaires de premier plan.

Quelque chose à propos de Olga: pour ses courts métrages elle a remporté plusieurs prix dans des festivals amateurs et professionnels ici et à l'étranger. En avril 2010 elle a eu sa première pour la construction de la nouvelle Bibliothèque nationale de Jana Kaplického. Depuis 2009, elle a travaillé sur le film Le plus grand souhait III, qui suit une paire de films documentaires de son père en 1964 et 1989 avec la tâche de  refléter l'opinion et l'état de la société et son évolution au fil du temps.

 

 

 

 

Eva Jiřičná est une architecte et designer tchèque de renommée mondiale vivant en Grande-Bretagne. Elle travaille principalement à Londres et à New-York.

"Eliška, candidate ANO, est sans hésitation la vraie personne dont Prague a besoin, elle est extrêmement bien informée, a une grande expérience de travail avec les gens et est totalement dévouée à Prague, qu'elle aime sincèrement. Je crois qu'elle peut élever la culture de cette ville sous tous ses aspects". Eva Jiřičná.

 

Roman Vaněk

Chef cuisinier renommé et promoteur d'aliments de qualité.

"Je connais la candidate d’ANO Adrianu Krnáčovou depuis suffisamment longtemps pour être sûr que l’élection ne représente pas pour elle un intérêt personnel, je crois qu'avec Prague et pour les gens qui vivent dans ce pays, elle pense bien, que c’est une  femme avec des principes moraux qui l’honorent. "

 

 

 

Zdeněk Chládek est un athlète couronné de succès. Il a commencé à faire du sport à l'âge de 4 ans. Il a commencé avec le hockey et le football. Il a arrêté le hockey à l'âge de dix-sept ans et s'est entièrement consacré à la boxe pour devenir le meilleur boxeur de République tchèque. Champion tchèque pour la première fois en 2004 il a depuis remporté 15 titres. Il soutient ANO.

*

 

 

Un monde de différence avec la Suisse, vous ne trouvez pas ?

En Suisse ces mêmes personnes auraient gardé le silence. Faute de prendre le risque d’être immédiatement livrées à la vindicte populaire pour leur soutien à un parti anti-immigration et anti-UE.

La Suisse a un véritable problème.

 

Michel Piccand, 22.10 2017

 

 

N.B. Un paradigme est visiblement en train de changer. Les nations d’Europe qui oseront ouvertement parler et s’opposer aux problèmes migratoires, parler de souveraineté, et ne pas en faire des tabous, obtiendront plus que celles comme la Suisse qui ne font qu’obéir et se soumettre à la pensée castratrice des pro-UE. C’est déjà une évidence. Comme l’est la parole des citoyens et des citoyennes tchèques qui manifestement sont aujourd’hui beaucoup plus libres que les Suisses.

 

Originaux de la page officielle d’ANO en tchèque ici :

https://www.anobudelip.cz/cs/

 

11 commentaires

  1. Posté par marcel le

    Re: M. Houlmann, vos mots donnent de l’espoir et vous avez certainement raison d’être optimiste. Ce serait quand même souhaitable que le peuple et la Suisse s’empresse un peu plus d’arriver a cette destination. Pendant que l’on tergiverse de nouvelles directives de l’UE continuent de nous accabler peut-être qu’un peu plus de dynamisme ne serai pas de trop en ce moment. Vous voyez que nos voisins frontaliers, et nos amis les immigrés sont très réactifs face a notre situation sans frontières. La tradition de recherche tranquille de consensus de la Suisse ne joue plus en notre faveur quand on est plus protégé face a des cultures plus aguerries et opportunistes qui nous entourent. Jacques Attali, en visite a Genève aime nous dire: il n y a plus de spécificité Suisse, et la Suisse est destiné a devenir un hôtel pour les autres. Je pense qu’il a tort, mais du moment que l’on se réveil et qu’on s’adapte a notre nouvel environnement de suite. Le groupe de Visegrad la fait et l’Autriche aussi, comme dans le jeu des chaises, ne soyons pas les derniers a rester débout. Comme disait si bien mon supérieur hiérarchique, « l’espoir n’est pas une stratégie ».

  2. Posté par Sancenay le

    vous aurez lu bien sûr « par le communisme ».

  3. Posté par Sancenay le

    On verra avec le temps,mais déjà le nouvel « héros » tchèque vient d’affirmer son attachement à l’UE et à L’Otan … nouvelle OPA de l’ordre nihilo mondialiste? La Tchéquie en tout état de cause ne me paraît pas beaucoup plus libre intellectuellement que la Suisse , laminée qu’elle fut pas le communisme puis, aussitôt « libérée » par les sectes de rigueur, lessivée par la déferlante libérale libertaire.Je ne crains pas d’être démenti par les( trop rares) résistants tchèques.

  4. Posté par chantal le

    bon soyons clairs, il n’y a pas QUE les Suisses…………les folies et psychoses collectives ne sont pas uniquement helvétiques !!!
    https://www.goodreads.com/book/show/62629.Conservatives_Without_Conscience

    ce genre de dérapage arrive ou peut arriver partout, il s’agit tout comme pour un moteur qui tourne sur 3 cylindres au lieu de 4 par exemple et si tu révises jamais la machine elle finit à un moment ou à un autre par s’user, exploser, crever….

  5. Posté par Antoine le

    Depuis des décennies, la (RTS) Radio TV Socialiste et la  »messe » de Rochebin (TJ 19H30) lobotomisent à fond le cerveau des Suisses/sses.
    Nos chers représentants de l’UDC feraient bien de se réveiller ! La situation devient de plus en plus critique, mais comme les 3 petits singes, on se bouche les oreilles, les yeux et la bouche. Le 4ème se bouche les narines … à cause de la décomposition de notre société.

  6. Posté par Le Taz le

    Excellent article, il faut bien comprendre que la mafia des trois coins est toute puissante en Suisse, tout comme aux USA, en France et aux Royaumes-Unis. Ceci expliquerait-il cela???

  7. Posté par Bussy le

    La Suisse est aux mains de deux forces qui s’entendent super bien pour régner : d’un côté les bétonneurs et de l’autre les industriels de l’asile et du social. Le système économique de ces deux larrons repose sur une immigration massive, et cerise sur le gâteau, ce système est voulu par un troisième larron, les milliardaires mondialistes. Les milliardaires mondialiste détenant le journaux, tout ce petit monde bénéficie d’une propagande matraquant toute velléité de remise en question.
    C’est un système de Ponzi de la plus belle espèce, qui ne peut que mal finir quand tout sera bétonné et que le social se sera effondré sous le nombre des allocataires et que le cadre de vie se sera détérioré vu l’arrivée massive d’une secte arriérée qui n’apporte que chaos et problèmes.
    Pour l’Autriche, il n’y a pas que le fric qui compte, donc ce pays restera prospère et agréable à vivre car préservant son paysage et désirant limiter l’arrivée des pompeurs d’allocations arriérés.

  8. Posté par Dominique Schwander le

    Contrairement aux Tchèques qui n’ont pas oublié leur histoire et font preuve de réalisme, de très nombreux Suisses sont atteints d’une maladie hautement contagieuse chez la gauche et ses partis satellites, l’angélisme, une pathologie de l’idéalisme irréfléchi et aveugle alors qu’ils devraient faire preuve de réalisme et de pragmatisme, comme leurs ancêtres. Ces Suisses idiots utiles et aveugles refusent de voir que depuis XIV siècles, l’islam est en guerre perpétuelle contre les gouvernements non-charia. Comme les guerres impérialistes et fascistes, les invasions islamiques guerrières et colonisatrices dépêchées par la charia, ne sont pas seulement injustes, illégitimes et barbares, elles sont, depuis XIV siècles une calamité pour l’humanité. L’Islam est le seul système idéo-religieux marquant dans l’histoire des hommes, avec sa structure socio-politique de lois qui impose la violence contre les infidèles. L’Islam n’a pas seulement colonisé par l’épée et continue à le faire, mais avance par la migration militante sans assimilation; l’immigration militante et la démographie de l’islam gagnent du terrain comme un python qui, lentement, avale l’Occident sa proie et la digère. L’islam n’a jamais été une religion au sens occidental du terme; au lieu de cela, il s’agit d’un TGV socio-économico-politico-juridico-idéologique fonçant tout droit et sans dévier sur les rails de sa charia. La charia est l’état et l’état est la charia, parce qu’en islam, il n’y a simplement pas de frontière entre la loi autoritaire qu’est la charia et l’Etat. Contrairement à nos lois démocratiques, la charia est considérée par les musulmans comme étant aussi valable aujourd’hui qu’il y a XIV siècles. La devise de l’islam est depuis la création de l’islam: durer, se reproduire et s’étendre. De nos jours, DAESH en est un exemple patent. La punition pour incroyance en l’islam est depuis la création de l’islam soit l’exécution à mort en particulier par égorgement, soit la crucifixion, soit encore couper une main et un pied de côté opposé, soit l’exil de la terre (coran 5: 33). Voilà pourquoi nous assistons au génocide de masse des chrétiens du Moyen-Orient et de pays africains et à des attaques terroristes répétées et multipliées dans tout l’Occident, cela par des fervents et impatients musulmans pratiquants.

  9. Posté par Houlmann le

    En gros d’accord. Mais il ne faut pas négliger les faits que l’UDC est toujours de loin en tête (près de 30%), que les radicaux ont commencé à réfléchir et forment avec l’UDC une majorité à la chambre basse. Que le peuple suisse s’est prononcé à plusieurs reprises contre l’UE – certes nous ne sommes pas des manifestants dans les rues, mais bien dans les urnes. Pour ma part je vois l’avenir du pays avec optimisme. Certes, il y a encore beaucoup de travail, mais la situation actuelle et encourageante. Et puis, nous avons au cours des siècles tenu tête à tout le monde et nous continuons envers et contre tout, notamment tous les traîtres qui veulent nous vendre. Je vais vers la fin de ma vie, mais avec optimisme quand au peuple suisse.
    Henri Houlmann

  10. Posté par Vasionchi Michel le

    Après des années de culpabilisation multidirectionnelle « des suisses  » , pour ce qu’ils représentent ..dans les fantasmes marxo/bisounours européens …voilà maintenant , que s’annonce le prix de la facture à payer , à la démagogie invasive et au carcan
    de la bien pensance imposée…..

  11. Posté par Maurice le

    C’est extrêmement juste : la parole des Suisses est bridée, et on est dans un cercle vicieux car le fait de ne pas pouvoir dire tout haut ce que l’on pense finit par faire tomber une grande partie des gens du côté des politiquement corrects qui, à leur tour, font fermer leur bouche à d’autres et ainsi de suite…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.