L’islamisme n’est absolument pas étranger à l’islam

Michel Garroté
Politologue, blogueur
Coran-1

islam-10

   
Michel Garroté  --  Le nouveau livre de Pierre-André Taguieff, "L’islamisme et nous : penser l’ennemi imprévu" (CNRS éditions, 2017), est un ouvrage majeur pour nous éclairer, en tant que Nations et Civilisation, sur un XXIe siècle qui s’avère - déjà - être très dangereux. Notons, dans ce cadre, qu'en 2016, plus de 1'170 chrétiens ont été tués et 215 millions de chrétiens ont été gravement persécutés dans le monde musulman.
-
L’islamisme n’est absolument pas étranger à l’islam ; il en est encore aujourd’hui une conséquence (extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page) : le passage de l’islamisme ordinaire à l’islamisme criminel s’effectue d’une façon indécelable, et assez logique au plan du raisonnement interne de la religion et de sa geste historique. Les textes anciens et la tradition (sahis, sunna), la littérature des Frères musulmans, le wahhabisme politique et d’État, les appels tant au jihad et au meurtre des juifs et des chrétiens par les organisations islamistes contemporaines qu’à la prise de pouvoir sur les pays européens, tout ceci qui a été écrit et publié par les islamistes, est patiemment analysé, décrit et résumé rigoureusement par Taguieff.
-
L’islam, s’il n’est contenu ni par la raison humaine, ni par un cadre politique nécessairement strict, est par nature guerrier et s’affirme ostensiblement comme tel. Et donc, quels que soient les moyens envisagés et mis en œuvre, l’islamisme se donne vocation à prendre le pouvoir non seulement dans ses contrées d’origine mais encore dans tous les pays du monde. L’ennemi juif et chrétien – ou leurs complices régnants – est censé persécuter les musulmans. Cette victimisation, assénée et mise en scène, justifierait donc une légitime riposte contre l’Occident en général, la France en particulier.
-
Quant aux islamophiles et aux islamo-gauchistes, non seulement ils vivent dans l’impunité (alors qu'ils sont des collabos islamo-fascistes), mais encore ils s’attirent la bienveillance de « sous-chiens » (sic) authentiques : soit de simples bobos (« basse intelligentsia ») au cerveau détérioré par 40 ans de lecture non critique de Libé ou du Monde, pratiquant avec dévotion les rituels de la secte de la pensée unique ; soit, pire, des islamo-gauchistes, ou islamo-fascistes, fous de haine qui fantasment de conduire la nation à la guerre civile en affirmant qu’elle a commencé et qu’ils sont attaqués.
-
Cette maladie intellectuelle se décline en divers sous-types : le sous-type branché-médias qui croit chic-parisien d’inviter des ennemis de l’Occident et des libertés, mêmes habiles comme Ramadan, à parler à des millions de téléspectateurs ; le sous-type anti-islamophobe (ou islamophile) qui, pour bien montrer qu’il est anti-extrême droite, valide de ce fait tout ce qui est lié à l’islam (la prétendue « religion des pauvres »), et même, en cas de crimes, s’efforce d’écarter sans examen, ou de minimiser, la motivation religieuse.
-
En général, ces piliers de plateaux télés (par copinages de toutes natures), paresseux, arrogants et incultes ne connaissent rien à l’islam pour avoir été incapables de l’étudier. On y trouve aussi des psys-à-tout-faire pour qui la riposte adéquate à l’engagement de jeunes des cités aux côtés des génocidaires du Moyen-Orient est le séjour tous frais payés en pension de soi-disant dé-radicalisation (fin des extraits adaptés ; voir lien vers source en bas de page).
-
Adaptation de Michel Garroté pour LesObservateurs.ch, 19.10.2017
-
https://www.causeur.fr/islamisme-islam-pierre-andre-taguieff-147257
-

12 commentaires

  1. Posté par Benoit DELTOMBE le

    Lisez ces quatre ouvrages , le débat est clos :
    – Le Coran révélé par la Théorie des Codes, de Jean-Jacques Walter (28 euros) : https://www.amazon.fr/Coran-Revele-par-Theorie-Codes/dp/2851622889
    http://ripostelaique.com/lautopsie-du-coran-par-jean-jacques-walter.html?doing_wp_cron=1467391610.2379589080810546875000
    http://www.lemessieetsonprophete.com/annexes/Walter_theorie-des-codes_Coran.htm
    (13’54’’) https://www.youtube.com/watch?v=k5pF5seXGIM

    – Le grand secret de l’islam, d’un auteur dénommé Odon Lafontaine, publiant sous le pseudonyme d’Olaf, joignable à l’adresse suivante : odon.lafontaine@gmail.com ( gratuit en téléchargement ) :
    https://legrandsecretdelislam.com/
    https://www.amazon.fr/grand-secret-lislam-Olaf/dp/1517011310
    https://www.youtube.com/watch?v=P0hcluIab7M
    La synthèse de ces deux ouvrages est la suivante : le Coran n’est pas l’œuvre d’un auteur unique, écrivant au sixième siècle sous la dictée de Dieu (Allah), mais un texte écrit par plusieurs personnes (minimum 30, maximum 100, médiane 50), sur une période de 200 ans, les deux tiers de cet ouvrage étant une traduction en langue arabe d’un texte écrit originellement en araméen ; tous les documents du « proto Coran », rédigés entre le sixième et huitième siècle, ayant été systématiquement détruits par les deux califes qui se sont employés à élaborer une doctrine officielle, conçue pour combattre le christianisme, ceci à partir des ouvrages de la secte des judéo-nazaréens, chassés de Palestine à la suite du second sac de Jérusalem, en 586 de notre ère.
    Bref, à l’inverse de l’ancien et du nouveau testament, pour lesquels il a toujours existé une exégèse fondée sur des documents de toutes origines, il se révèle que le Coran est exclusivement à but politique.
    – Une révolution sous nos yeux, de Christopher Caldwell, publié en anglais en 2009, refusé par tous les éditeurs francophones, et publié dans la langue de Molière en 2011 (500 pages de texte, 100 pages de références , pas un mot plus haut que l’autre , du LE PEN à la puissance dix) :
    https://www.amazon.fr/Une-r%C3%A9volution-sous-nos-yeux/dp/2810004447
    – La règle de Saint Benoît, aux sources du droit, de Gérard Guyon, où il est démontré que tout le droit européen, sacré comme laïc, civil comme pénal, ceci de Brest à Vladivostok (via Saints Cyrille et Méthode, au neuvième siècle), découle du travail de ce juriste, formé à l’université italienne, imprégné de la philosophie grecque, du droit romain et des deux testaments :
    http://www.editionsdmm.com/A-180592-la-regle-de-saint-benoit-au-source-du-droit.aspx

  2. Posté par regardons autour de nous le

    Drôle de titre car le coran n’est pas sain. Certains en perdent l’équilibre !!!

  3. Posté par Nicolas le

    Au sein des peuples sémites l’islam a fédéré les plus crétins d’entre eux, ceux qui n’avait que la violence à opposer à l’intelligence et exerçaient leur domination par le vol, le viol, la coercition et le meurtre. Après des siècles d’unions consanguines, il habite encore les cerveaux dégénérés de leurs descendants. S’il n’y avait l’argent du pétrole que les occidentaux ont été pomper sous leurs pieds, ces barbares en seraient encore à sucer des cailloux et à sodomiser des chèvres dans le désert. Une manne qui leur permet maintenant d’en disséminer les métastases dans le monde entier. Pour quelques pétrodollars, n’importe quel faible d’esprit est prêt à croire qu’un ange descendu du ciel a révélé à un bédouin pédophile que la terre est plate. Dans la certitude béate qu’ils vont disposer d’un bataillon de vierges au paradis, le plus débiles d’entre eux se font exploser pour tuer les infidèles. Le mensonge et la fourberie trouvent leur pendant parmi les politiciens et les journalistes corrompus, la rhétorique victimaire raisonne chez les laissés pour compte du progrès, et la perspective d’une société totalitaire séduit les socialistes qui fournissent des régiments d’idiots utiles. Sans cela, ce véritable cancer de l’humanité serait déjà éradiqué.

  4. Posté par miranda le

    L Islam d Aujourd hui se sent peut etre tres a l aise mais il ne fait aucun doute qu il est intrumentalise et qu il sert la cause d une autre puissance tres rusee et tout aussi perverse et qui se sert de lui comme paravent.
    Laquelle de ses deux puissances semera le plus de malheurs.

  5. Posté par Claude le

    Oui, l’islamisme est con-substanciel à l’Islam!

  6. Posté par IslamologyTeacher le

    A titre de précision, le « côté socialement rationnel », ce n’est pas la charria qui le dicte mais plutôt la société qui abrite toutes les religions mais qui, en même temps a décidé d’être en rupture avec les religions c’est à dire laique

  7. Posté par miranda le

    Un livre a offrir a tous les journalistes et .a leurs chefs et a ceux qui les fi nancent. Ce livre edite par le cnrs les mettra en confiance
    20 journaux sont finances par l etat les financiers les hommes d affaires et industriels en france.
    Il serait bon de creer un site reserve a la distribution gratuite de ces livres de reinformation. Je vais deja commencer par en envoyer un au journal le monde. Qui n ose rien n obtient rien.

  8. Posté par SD-Vintage le

    « L’ennemi juif et chrétien – ou leurs complices régnants – est censé persécuter les musulmans. » : thèse des gauches occidentales.

  9. Posté par Etienne le

    Le  » côté socialement rationnel de l’islam » est aussi très directif, souvent oppressif ; c’est exactement pour cela qu’on a raison de s’en méfier, de vouloir s’en libérer, voire d’en libérer ces malheureux musulmans qui vivent sous la chape de plomb de la charria.

  10. Posté par jsg le

    Bof, on redécouvre ce que des sages disent depuis des siècles, on redécouvre les dires oh combien pertinents d’Anne-marie Delcambre, si sournoisement ignorée. Avant tout, la lecture de certains préceptes ouvertement haineux, sectaires, communautaristes, devraient encourager à se poser la question sur ce qu’est une religion !
    Combien de temps de perdu par manque de courage de ceux qui prétendaient nous gouverner depuis 1974 et qui n’ont pas eu le courage d’imposer des limites à cette invasion.

  11. Posté par IslamologyTeacher le

    Cette analyse qui d’ailleurs ne date pas d’aujourd’hui, mais qui reste en valeur absolue excellente, ne propose aucune solution. Il serait vraiment souhaitable de réfléchir sérieusement à la sensibilisation au côté socialement rationnel de l’islam.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.