Baisse stratégique de la redevance. Le dernier attrape-nigauds.

doris-leuthard-10-2017

RTS/Forum, 18 octobre 2017

 

1e partie, interview de Doris Leuthard

http://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/la-redevance-radio-tv-abaissee-a-365-francs-des-2019?id=8990182

« La redevance radio-TV abaissée à 365 francs dès 2019

La redevance radio-TV baissera de 20% à partir de 2019. Il en coûtera 365 francs par ménage et par année. »

 

Cenator : Mme Leuthard veut nous entuber avec ce chiffre « magique » de 1 franc/jour, chiffre provenant, prétendument, d’un calcul savant.

En fait, il s’agissait juste de trouver « le slogan qui fait mouche » pour que la proposition du CF passe : citoyenne, citoyen, « un franc par jour, pas cher payé », sans compter que c’est une diminution par rapport à la redevance actuelle… alors envoyez NO BILLAG aux oubliettes.

Pas du tout : citoyenne, citoyen, on veut vous plumer sans trop de douleur, alors, OUI à « NO BILLAG » car nous refusons de payer pour la propagande imposée de la RTS.

 

2e partie, le débat sur la redevance :

http://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/redevance-radio-tv-et-campagne-no-billag-debat-entre-frederic-jollien-et-olivier-franais?id=8990185

« Redevance radio-TV et campagne No Billag: débat entre Frédéric Jollien et Olivier Français

L'annonce d'une baisse de la redevance radio-TV est un signal politique qui marque le début de la campagne sur l'initiative No Billag, qui sera soumise au peuple suisse le 4 mars 2018. Débat entre Frédéric Jollien, porte-parole romand de No Billag et Olivier Français, conseiller aux Etats (PLR/VD). »

 

Sur le même sujet : 24heures.ch

 

Cenator : Le Conseil Fédéral commence à faire des manoeuvres politiques, à manipuler la population pour sauver la RTS bolchévique.

Cette bataille sera une bataille fondamentale pour sauver l’indépendance du pays, l’unique possibilité de détruire cet organe de propagande qui ne respecte pas, depuis des décennies, son mandat de neutralité.

Nous espérons que beaucoup de lecteurs de ce site prendront contact avec Frédéric Jollien pour lui proposer leur aide*. En effet, la votation du 4 mars prochain peut légitimement être considérée comme la votation de la survie de la Suisse, tant l'influence pernicieuse de la RTS est grande.

* https://nobillag.ch/fr/kontakt/

 

23 commentaires

  1. Posté par leone le

    Et il y a des naifs qui se laissent charmer par le beau sourire de notre chère Doris. Alors qu’elle nous entube magistralement. NO BILLAG, dommage qu’on ne puisse pas voter 2x.

  2. Posté par albert le

    Ce qui est dérangeant, c’est qu’aucun, absolument aucun média ne parle de Swisscom.
    Quand on parle de Billag, on devrait TOUJOURS commencer la phrase par:
    « Billag est une société qui appartient à 100% à Swisscom ».

  3. Posté par JeanDa le

    Pour ma part, je ne crois plus un seul mot de la part des membres du conseil fédéral, j’ai perdu toute confiance en eux. Ils se croient à la tête d’un troupeau de moutons qu’ils peuvent manipuler à loisir.

  4. Posté par Jacques le

    Cette brave Doris prend les enfants du bon dieu ( les assujettis à Billag) pour des canards sauvages !

  5. Posté par Dominique Schwander le

    Votons tous pour supprimer cette redevance Billag. La liste des centaines de chaînes TV que je reçois est une abomination et les chaînes suisses ne sont parmi les bonnes, bien au contraire.
    Ainsi nous pourrons choisir chacune de nos chaînes TV et radios et choisir même une ou l’autre payante parce que c’est à chacun de nous de choisir ses charités pas à nos élus qui méprisent les contribuables-citoyens.

  6. Posté par G. Vuilliomenet le

    Quel était le montant de la redevance quand les PTT qui la percevait?
    Moins de 100.- CH si mes souvenirs sont bons, c’était en 1992. Les années d’après, j’avais quitté la Suisse avec armes et bagages. Finalement, je me demande parfois si j’ai bien fait d’y revenir quand je vois ce qu’est devenu ce pays avec les tarés, et je suis sympa quand je l’écris, qui le gouvernent.

  7. Posté par toyet le

    Français le socialiste à l’oeuvre entouré des journalistes de gauche, une belle démocratie. monsieur français est pour des médias d’Etat financé par l’impôt, comme en Allemagne de l’Est.

  8. Posté par JeanDa le

    -20% ????
    Chouette, ils vont supprimer le foot :D :D :D :D
    S’ils voulaient bien aussi supprimer le reste du sport et toutes les inepties qu’ils nous enfilent, je suis certain qu’ils pourraient baisser la facture à 60.- avec le slogan « 5.- par mois ».
    Mais en fait, soyons fous, supprimons le tout : « 0.- par année c’est encore plus porteur » non ? :D

  9. Posté par Le Taz le

    @ Cenator
    Entièrement d’accord avec vous, cette mesure marketing est de l’enfumage. Il y en a marre de se faire racketter pour financer le principal prescripteur d’opinion qui ment et désinforme la population à longueur de journées! Des médias nationaux neutres et factuels ou plus de médias nationaux du tout, voilà le fond du problème! A chaque fois que je tombe sur Josephine ange gardien, j’ai envie de vomir, dire que nous enrichissons Mimie Matti contre notre volonté, c’est du communisme, car si nous ne payons pas Billag, c’est commandement de payer direct! Forcer les gens à payer pour quelque chose qu’ils ne veulent pas, vous appelez ça comment?

  10. Posté par Claude le

    Pour de nombreux citoyens suisses c’est tous les jours la guerre économique et la seule échappatoire c’est « marche ou crève », ils se battent tous les jours pour survivre avalant toutes les couleuvres au travail et les dégradations des conditions de travail. Je voterai NO-Billag, car même 365 frs par année me permettent de payer plus de factures sans retard!
    Le citoyen-esclave-contribuable rentre le soir à la maison comme une loque et dans le peu de « temps libre qui lui reste » doit encore subir un TJ pitoyable où on culpabilise le citoyen sur le sort des « pauvres migrants » et où l’on relaie la propagande politique gauchiste et les déclarations politiques officielles! J’aimerais que les parasites de journaleux soient aussi confrontés à la concurrence économique impitoyable, à la pression accrue de la rentabilité. Puis finalement la disparition de la RTS ne serait pas une grande perte pour la Suisse: elle serait indispensable à la soi-disant cohésion nationale, alors que la RTS romande ne cesse de dénigrer les Suisses-allemands? Est-ce cohérent? NON, et NO-BILLAG.

  11. Posté par sophie le

    A l’époque c’était swisscom qui nous a entubé jusqu’à qu’il n’ait plus le monopole… Une initiative no billag arrive et miraculeusement on peut descendre la redevance. Je voterai aussi no Billag c’est certain. Billag est un monopole qu’il faut briser pour arrêter de se faire tondre.

  12. Posté par Pholos Bob le

    Y en a marre de ces subventionnés pro réfugiés,pro moralisateurs qui excusent les assassins et ce foutent des victimes,toujours à cracher sur le suisse.Trop facile de travailler quand on a pas besoin de gagner de l’argent,pas de concurrence etc..Mais tout ça c’est fini,les suisses n’ont pas a payer leurs pourfendeurs gauchistes, va falloir être un peu plus honnête dans le future.

  13. Posté par Gaston Siebesiech le

    Leuthard se fout de nous. Le PDC son parti a tout les régies tel la poste, la SRG en main, Schwaller, Cina, avant Loretan que des catastrophes, que je te diminue les services et que je t‘augmente les taxes, les CFF même Topo. Des achats de nouveaux wagons/trains chez bombardier sans controls, 4 ans de retard!!! Une vrai catastrophe, un scandale, il serait temps qu‘elle démissione. Nos journaleux devraient s‘intéresser aux magouilles du PDC, aux salaires de ces cadres incapables. On a assez des sourirs niaient de Leuthard.

  14. Posté par Christian Hofer le

    Avec 365.– on peut faire plaisir à des proches, à ses enfants, aider une personne qui est vraiment en difficulté. Et cette pécore voudrait qu’on continue à nourrir des gens qui crachent continuellement sur la Suisse, se prétendent moralement supérieurs tout en bénéficiant de salaires faramineux? Il faudrait continuer à leur donner un blanc-seing?

    Comme l’écrit J.J., magiquement, cette télévision serait capable de faire des économies et de descendre la redevance de 20%? Cela signifie que la SSR s’est gavée sur le dos des Suisses tout en les méprisant. Et ça, c’est extrêmement grave! C’est impardonnable!

    Comme d’habitude, une Conseillère fédérale court ventre à terre protéger la propagande de la SSR. C’est dire à quel point toute notre administration est corrompue par la gauche (cf l’OFS et son attaque contre les Suisses « racistes »).

    Son slogan est d’ailleurs très intéressant car il dévoile à quel point cette « élite » nous méprise, la communication se limitant un concept publicitaire qui n’est même pas au niveau d’un produit pour machine à laver.

    Enfin, comme Max l’écrit, tout ce qui est obligatoire ou coercitif suit une courbe d’augmentation incontrôlée, comme savent si bien le faire nos administrations (caisse maladie, vignette, train…).

    Il y a 40 ans, on pouvait respirer en Suisse et rester libre. Puis la gauche est passée par là et aujourd’hui ce sont les caisses maladie qui exigent que l’on paie pour simplement avoir le droit d’exister dans ce pays (sans aucune prestation de soins!), Billag qui vient exiger son dû, que nous consommions ou non son vomis médiatique, les sacs poubelles à 20.– pendant que des migrants détruisent et abusent de notre écosystème sans le moindre scrupule.

  15. Posté par J.J. le

    bien entendu je voulais écrire « leurs froques » et non « leur croque » …. : ) NO BILLAG!!!!!!!!!! Quand j’entends des infamies dans le genre de celles qui prétendent que « uniquement le foot et le hockey représentent au minimum 25.- par mois » mais j’ai des envies de surdité!!!! Dans quel pays au Monde la diffusion de matchs de niveau Winterthur-Saint-Gall, ne nécessitant qu’une seule et unique caméra placée pour contempler le milieu de terrain (vu qu’aucune occasion intéressante n’atteint jamais mais JAMAIS les 16 mètres adverses), coûte un bras pareil???? Mais STOP FOUTAGE DE GUEULE!!!! On impose de surcroît le coût du sport diffusé à des millions de personnes désintéressées au possible, une taxe à la louche et exagérée à des foyers exempts d’internet et de radio et en plus on lave le cerveau de ces « esclaves médiatiques » avec du savon pro immigrationiste et mondialiste destiné à les détruire… c est CAVIAR LES AMIS!

  16. Posté par J.J. le

    Ah ah ah! Quelle merveilleuse stratégie de vente digne d’un slogan de chez Mac Donald c’est à pleurer de rire. On perçoit quand même plus clairement les marges éhontées que ces sangsues se sont mises dans la poche par le simple fait de pouvoir proposer une redevance revue à la baisse de 20 % du jour au lendemain par un simple coup de baguette magique sans même évoquer des conséquences négatives sur la qualité et la diversité des services médiatiques… dingue n’est-ce pas? On sent bien qu’ils font gentiment dans leur croque! Pour moi ce sera No Billag à 200%!!!

  17. Posté par Max le

    Fr 365.- par an, mais seulement pour 2019… Ce montant sera revu déjà pour 2020 et ensuite tous les 2 ans…
    Comme pour l’assurance maladie dès que rendue obligatoire, cette taxe va prendre l’ascenseur…
    Payer aussi cher pour quelque chose qui ne vaut rien, c’est dur… Payer pour que soit diffusées 20, 30 40 fois et plus les mêmes niaiseries parfois vieilles de plus de 50 ans, c’est pathétique…
    Le budget publicitaire des marques étant inclus dans le prix du produit vendu, vous payez encore une fois lorsque vous achetez ce produit pour lequel des publicités se sont affichées sur l’écran que vous avez payé, fonctionnant avec l’électricité que vous avez payée, publicités acheminées grâce à l’abonnement – câble, TV box, … – que vous avez payé… Cette TSR qui ne vaut rien coûte beaucoup plus cher qu’un franc par jour !
    Je voterai oui à No-Billag !

  18. Posté par Bussy le

    Un franc par jour pour de la propagande nuisible au peuple suisse, c’est énorme !
    Coucou les islamo-collabobos, ça commence à être chaud, non ?
    Et cette fois-ci, les manipulations et la propagande à fonds vont vous sauver, mais peut-être pas la prochaine fois…..

  19. Posté par Antoine le

    La Radio TV Socialiste (TSR) a du souci à se faire ! De nombreuses personnes iront voter No Billag !
    Cette dictature et cette propagande durent depuis TROP longtemps.
    Mme Leuthard nous enfume avec son 1.– Frs/ jour pour la redevance !

  20. Posté par JeanDa le

    Madame Doris Leutarte nous enfume une fois de plus !
    Nous lui devons déjà (entre autres) le cassis de Dijon, brillante réussite qui nous inonde de produits de basse qualité (qui potentiellement nous empoisonnent) sous prétexte d’être euro-compatible.
    Il est temps qu’elle démissionne. Doris, ça suffit !

  21. Posté par Julie Rochat le

    Et un enfumage de plus, un! Mais quelle opportuniste cette Doris… Reste à espérer que les Suisses ne se laisseront pas bercer d’illusions et voteront clairement NO BILLAG! Ça leur fera les pieds à ces gens de la RSR. Marre à la fin!

  22. Posté par coocool le

    La Belgique francophone vient de décider de supprimer la redevance télévision dès janvier 2018. Comme quoi c’est tout à fait possible. No Billag !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.