Ce que j’admire dans l’islam – Bill Warner

bill-warner-phd

Ce titre peut surprendre puisque je suis un critique de l’islam. Mais il faut connaître les forces de l’ennemi et en tirer les leçons.

La famille est la base de la société islamique, pas l’individu.

L’islam a un concept de guerre de civilisation, qui est supérieur à notre doctrine de la guerre.

Les musulmans ont une planification stratégique à long terme. Le mémo explicatif des Frères musulmans est une œuvre de génie. Il porte sur plusieurs générations et il est extrêmement large. Au contraire, le plan de bataille du général Stanley McChrystal pour l’Afghanistan ne parlait ni de l’islam, ni du djihad, ni des musulmans : bonne chance !

Les manuels scolaires font aussi partie de la guerre de civilisation. En 7e année [12-13 ans], au Tennessee, les enfants apprennent que l’islam était un âge d’or, un sommet de la civilisation, que c’est là que les femmes ont obtenu leurs premiers droits, que la première Constitution venait de l’islam, et que l’islam prend soin des juifs et des chrétiens.

La finance islamique est un plan brillant pour prendre notre argent et l’employer dans la guerre de civilisation contre nous. Pour un type comme moi, difficile de trouver de l’argent. Mais pour un musulman qui veut faire ce que je fais, l’argent sera là. Si j’étais musulman et voulais me faire élire au Congrès, j’aurais tout l’argent qu’il faut. Dans une mosquée en Californie, j’ai vu une cinquantaine de personnes donner au total 20'000 $ pour la guerre de civilisation, la guerre juridique.

Les musulmans veulent gagner, nous voulons juste être ex-aequo, nous voulons qu’on nous aime. Allez à ces rencontres de rapprochement interreligieux et vous verrez que les rabbins et le clergé chrétien y vont pour être sympas, tandis que l’imam y va pour marquer des points. Il connaît le christianisme et le judaïsme et il sait utiliser cette connaissance.

Ils enseignent aux jeunes la da‘wa, l’art de prêcher l’islam à leurs camarades d’école chrétiens et autres. Je ne connais pas beaucoup d’Eglises qui préparent leurs jeunes à essayer de convertir les musulmans.

Il n’y a pas d’opposition dans les églises et les synagogues à ce que j’appelle le « djihad de l’amour » : des musulmans épousent des chrétiennes ou des juives pour leur faire des bébés qui seront musulmans.

Ils sont courageux et optimistes. J’ai parlé une fois devant une assistance de 400 personnes et il y a eu un musulman qui est venu pour essayer de poser des questions difficiles. Essayez de trouver un kafir qui irait dans une assemblée de 400 musulmans pour essayer de poser les questions difficiles.

Les musulmans connaissent l’histoire de leurs victoires et de leurs pertes. Ici à Nashville, au cœur de la Bible belt [région où il y a beaucoup de chrétiens protestants fondamentalistes], il n’y a pas un pasteur qui sache que la Turquie était autrefois une nation chrétienne. Ils s’en fichent. Les universités qu’ils ont suivies n’enseignent pas l’histoire de la conquête, elles n’enseignent pas le statut des dhimmis.

Ils sont en train de gagner. Ils ont fièrement proclamé, dans une réunion de l’Association des étudiants musulmans, que tout était en place et que l’islam avait gagné la partie à Nashville, parce que même les Eglises fondamentalistes considéraient l’islam comme une religion valable.

Il faut étudier les gagnants, pour ne pas être les perdants.

Il faut connaître l’ennemi, et l’islam est l’ennemi de notre civilisation.

 

Traduction libre Cenator pour LesObservateurs.ch, 14.10.2017

12 commentaires

  1. Posté par Isaac le

    Bonjour à tous!
    Excellente analyse !!!!
    …et je sais de quoi je parle: J’étais musulman avant de devenir chrétien catholique romain puis, depuis 2012, orthodoxe !
    Ce que dit cet homme (que Dieu le bénisse, lui et ses paroles ! ) est plus qu’exact !
    Je peux, comme ancien musulman, vous le prédire: Les chrétiens (ceux à tout le moins qui voudront rester fidèles à leur foi SANS CONCESSION AUCUNE) seront les nouveaux martyrs de ces prochaines années….vous pouvez compter là dessus !
    Isaac

  2. Posté par miranda le

    L Islam est un stratege pervers patient permanent. Tout ce qui ne lui ressemble pas est ennemi
    donc a asservir ou aneantir

  3. Posté par chantal le

    René Girard est celui qui le démontre au mieux, lisez rené Girard. merci

  4. Posté par chantal le

    on s’en fiche de ce que pense ce monsieur, nous sommes chrétiens et Jesus est le plus fort, le meilleur exemple, il annihile par sa force et son exemple tout le reste qui ne vaut rien.

  5. Posté par Spipou le

    Très grande intelligence de la situation et des forces en présence !

    Puisse-t-il être écouté !

  6. Posté par pepiou le

    Effectivement, toutes les revendications sociales, culturelles et politiques des musulmans ainsi que leur absence d’état d’âme vis à vis de ce qui n’est pas dans leurs dogmes, fait qu’ils agissent sans vergogne ni répit car dans leur esprit, ils ne font que se conformer à la parole de leur dieu. Tout ceci est totalement incompatible avec un mode de vie libéral dans une société laïque débarrassée du joug de l’intégrisme chrétien.

  7. Posté par Jacques le

    Moi ce que j’admire, c’est qu’ils s’entretuent, chiites et sunnites. Continuez, il reste beaucoup de pain sur la planche !

  8. Posté par Azty le

    Ils ont surtout compris comment il fallait s’occuper des traîtres.
    Contrairement à nous.

  9. Posté par Jacques Beckie le

    Si tu crois avoir gagné, tu as perdu d’avance !….

  10. Posté par Antoine le

    Merci Cenator pour la traduction.
    L’islam est l’ennemi de notre civilisation, il est vrai que connaître son ennemi peut aider à le vaincre. Dans notre cas, en Europe, il y a en plus les gôcho-collabo-islamo traîtres !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.