Hongrie : consultation nationale contre le “plan Soros”

Pieuvre en orEXC

Rappel rituel. La socialiste Micheline Calmy-Rey, ancienne présidente du gouvernement suisse, est membre du Conseil d’administration de l’ Open Society Foundations de ce milliardaire malfaisant George Soros.

 

Hongrie – Le gouvernement conservateur hongrois de Viktor Orbán lance une nouvelle consultation nationale. Après avoir demandé aux Hongrois de s’exprimer sur les migrants et les ingérences de Bruxelles, le gouvernement hongrois se penche cette fois sur ce qu’il appelle le “plan Soros”.

Se référant à des déclarations publiques et par voie de presse du spéculateur et activiste mondialiste américain George Soros – d’origine juive hongroise et de son vrai nom György Schwartz -, le gouvernement de Budapest cherche par cette consultation à informer les gens des intentions de cet homme d’influence concernant l’Europe et la Hongrie.

C’est également un moyen pour le gouvernement de légitimer une politique de plus en plus volontariste contre l’ingérence occidentale et libérale-libertaire, tant soutenue par le milliardaire américain.

À travers 7 affirmations – chacune accompagnée d’explications détaillées -, la consultation nationale rappelle les objectifs affichés de George Soros :

 

1. George Soros cherche à convaincre Bruxelles d’installer chaque année au moins un million de migrants d’Afrique et du Proche-Orient sur le territoire de l’Union, y compris en Hongrie.

2. George Soros et les dirigeants bruxellois souhaitent réussir à faire démanteler les barrières de protection frontalières par les États-membres de l’Union, et donc aussi celle de la Hongrie, afin d’ouvrir les frontières aux immigrants.

3. Le plan Soros consiste également à imposer la répartition des immigrés massés en Europe occidentale, en particulier vers les pays d’Europe de l’Est. La Hongrie devrait alors également y contribuer.

4. Sur la base du plan Soros, Bruxelles devrait contraindre les États-membres, et donc la Hongrie, à verser 9 millions de forints (15.000€) d’aides publiques à chaque migrant.

5. George Soros cherche également à ce que les migrants bénéficient de peines plus légères pour leurs crimes.

6. L’objectif du plan Soros est de reléguer au second plan la langue et la culture des pays européens afin d’accélérer l’intégration des immigrés illégaux.

7. Le plan Soros a également pour objet d’initier des attaques politiques et sanctionner durement les pays s’opposant à l’immigration.

Pour l’opposition, le gouvernement fait de George Soros un bouc émissaire et s’immisce dans la campagne en vue des élections d’avril 2018, laquelle a de facto déjà commencé.

Toutefois, Viktor Orbán et son gouvernement comptent bien mener jusqu’au bout leur dénonciation de George Soros et de ses sbires, ONG de la “société civile” et activistes mondialistes. D’après les sondages, le peuple hongrois répondra cette fois encore favorablement aux questions du gouvernement, donnant ainsi à Viktor Orbán la légitimité renouvelée pour agir contre le dénomme “plan Soros”.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par claudia le

    Le vilain Soros est tout aussi malfaisant aux Etats-Unis où il finance l’extrême – gauche et les « Black live matter » et malheureusement Trump ne fait rien ou ne peut rien contre lui, car Soros est l’allié des démocrates et des Clinton.

  2. Posté par OFF le

    Certes Soros est un nouvel Hitler, c’est une raison supplémentaire pour ne pas trop focaliser sur lui, mais plutôt sur ceux qui tirent les ficelles. Vu son âge avancé, sa famille est à l’évidence à la manœuvre de ce groupe de criminels. Il est peut être bien en train de perdre pied, ce qui fait qu’il faudrait mettre au grand jour les principaux responsables de ce groupe mafieux pour prévenir des dégâts à venir.

  3. Posté par miranda le

    Mr SOROS a un problème de mégalomanie. Il se pense le maître du monde. Il lui semble tout a fait accessible de pouvoir « anéantir les cultures européennes ». Sa maladie lui fait ignorer que ce sont des humains qui ont CONSTRUIT ces cultures. Comme il est le représentant de l’Oligarchie mondiale, il est entouré de beaucoup de malades dangereux qui ignorent aussi cela.
    Le drame, c’est que la puissance de l’argent leur permet de croire qu’ils détiennent le monde entre leurs mains.

  4. Posté par Vautrin le

    Oui, Bussy, notre prochaine migration sera vers l’Est, à contre-courant des migrations de la fin de l’Empire Romain.

  5. Posté par Bussy le

    Bravo les Hongrois !
    Quand à l’Ouest ça sera charia et guerres tribales, misère et « orange mécanique », je viendrai me réfugier chez vous !

  6. Posté par elsaesser le

    J’aimerais que cet abject vieux coprophage de soros qui est de nationalité américaine je crois, préconise ce même plan à Donald Trump ! Soit il serait interné illico dans un asile psychiatrique avec la camisole de force, soit il irait croupir jusqu’à la fin de ses jours ( espérons que ça ne tardera pas trop ) à Guantanamo.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.