L’AFD au Bundestag. La chronique d’Yvan Perrin

Yvan Perrin
Ancien Conseiller national
afd

Il n'y a pas qu'en Suisse que la gauche a passé un mauvais dimanche. En Allemagne, les sociaux-démocrates enregistrent leur plus mauvais score historique avec un recul à 20,5%. Martin Schulz, ancien président du parlement européen a conduit sa formation dans le mur. Manifestement, les Allemands veulent autre chose que ce qui leur est servi depuis si longtemps sous l'égide de la Chancelière Merkel. L'intéressée reste au pouvoir mais un pouvoir chancelant, à reconstruire sur la base d'une nouvelle coalition dont les fondations seront instables voire branlantes au vu du caractère disparate des formations qui le composeront. Le recul des partis traditionnels profite bien évidemment à l'équipe d'en face, à savoir l'AFD, Alternative für Deutschland, dont la percée consterne nos voisins toujours inquiets par un retour aux années 30.

En fait, le phénomène n'est pas nouveau. Le pouvoir en place veille consciencieusement à faire taire les oubliés du miracle économique pour mettre en vitrine les succès qui font honneur au pays et donc à ceux qui le dirigent. Désireuse de laver la tache nazie, Angela Merkel a imposé une déferlante de requérants d'asile que la population n'était pas aussi désireuse qu'elle d'accueillir. Wir schaffen das, proclame-t-elle avec fierté, en exemple pour le monde. Elle se croit tellement supérieure aux autres qu'elle souhaite imposer sa politique aveugle au reste de l'Europe et à la Suisse bien entendu. Il est vrai qu'elle aurait tort de se gêner, Simonetta Sommaruga étant toujours là pour accéder à ses requêtes, heureuse de pouvoir se pavaner aux côtés de la femme la plus puissante du monde selon certains.

Hier, brutalement, ces gens oubliés voire niés se sont levés et ils ont voté. Ils ont propulsé l'AFD à 13%, lui offrant des sièges au Bundestag. Il sera dès lors difficile de ne voir dans cette formation que quelques nostalgiques du nazisme sans audience ni électeurs. Désormais, grâce à Angela Merkel, les sans-voix en ont une et entendent bien se faire entendre. Dans la mesure où la Chancelière ne risque pas d'infléchir sa politique puisque c'est la bonne, le résultat de hier en annonce de meilleurs. L'AFD dispose maintenant d'une tribune nationale pour proposer ses thèses et désormais, les Allemands qui n'avaient pas osé franchir le pas se rendent compte que d'autres partagent leurs idées, ce qui ne manquera pas de les désinhiber.

Par sa politique irresponsable, Angela Merkel aura provoqué l'exact inverse de ce qu'elle souhaitait. Elle a réveillé les vieux démons; ils ont faim.

Yvan Perrin, le 25 septembre 2017

14 commentaires

  1. Posté par Aude le

    Un bon retour de manivelle. La matrone allemande n’a plus la voie libre.
    Au fait, comment en Allemagne, La Constitution permet de se représenter pour un 4e mandat, c’est sans fin? Dans ce cas, au prochain, elle est definitivement out la Matrone?

  2. Posté par Loulou le

    Les vrais démons du passé, les vraies heures sombres qui sonnent ce sont les adeptes du Mal qui déferlent sur nos terres sans résistance aucune qui l’incarnent. Eux qui ont tenté déjà à maintes fois la conquête, de l’Espagne, du sud de la France, de l’Italie et de la Sicile, de la Grèce, des Balkans, de la Hongrie et de l’Autriche. C’est le mal vert, celui du petit livre maudit.

  3. Posté par Loulou le

    Le seul camp que je trouve extrémiste dans cette histoire c’est bien celui de Merkel qui a organisé une invasion du pays par une horde de violeurs, de criminels, de terroristes et d’analphabètes islamisés. Après avoir trié au mieux elle fait pression sur les autres pour qu’ils prennent le rebut. Tant de cynisme me laisse sans voix.

  4. Posté par Jim Droz-dit-Busset le

    Merci a Mr Perrin qui nous donne regulierement des instants d espoir , au milieu de tous ces criminels -suicidaires de la tres triste famille des bobos -mondialistes , surtout preoccupes par une repentance dont eux seuls savent la mauvaise conscience pours leurs actes !

  5. Posté par pepiou le

    Les musulmans, ces nouveaux « Damnés de la terre » selon F. Fanon et dont J.-P. Sartre préfacait l’oeuvre en ces termes : « … il faut tuer : abattre un Européen c’est faire d’une pierre deux coups, supprimer en même temps un oppresseur et un opprimé : restent un homme mort et un homme libre … ». Tout un programme qui bien après la guerre d’Algérie, prend à nouveau son sens à travers la vague d’attentats terroristes qui déferle sur l’Occident. Mme Merkel a cru voir dans ces Damnés là ceux de L’Internationale, les working poor dont l’industrie allemande avait grand besoins. Un dumping social organisé par la chancelière contre ses concitoyens ; quel cynisme ! L’AfD bien que qualifié d’extrémiste par certains est la planche de salut à laquelle se raccroche tout une population trahie par ses dirigeants qui eux n’ont cure de l’islamisation du pays. Décidément entre les dirigeants allemands et les peuples sémites, c’est une histoire à géométrie variable, ou d’opportunisme criminel.

  6. Posté par Claire le

    En 1939, Hitler envahissait la Pologne et déclenchait la seconde guerre mondiale. La peste noire se répandait dans toute l’Europe. Dans le même temps, le chancelier du III° Reich créait des divisions de la Waffen-SS musulmanes, dont l’Handschar au drapeau arborant une croix gammée et un cimeterre islamique…
    3/4 de siècle plus tard, Merkel, chancelière du IV° Reich et seule à gouverner l’Europe sans consulter personne, faisait envahir son pays par des hordes islamiques se livrant au viol des mécréantes et à des agressions diverses et variées. La peste verte est bel et bien en marche depuis lors.
    Finalement, il y a une belle continuité dans la politique allemande. Seule différence, dans les années 40, le monde a fini par s’unir pour écraser la peste noire, et heureusement.
    De nos jours, gouvernants et médias mondialistes, camp du bien auto-proclamé, s’unissent pour favoriser l’expansion de la peste verte.

  7. Posté par Michel Mottet le

    Tout le monde sait que pour l’Israël de Benyamin Netanyahou l’Allemagne est le pays criminel par essence dont les crimes doivent être punis ad sempiternam. De très rares personnes se rappellent que lorsque dame Merkel a gagné les élections précédentes, elle a réussi le prodige de convoyer le Gouvernement, concocté en concubinage avec les socialistes, presque au complet à Jérusalem pour obtenir la bénédiction du prénommé. Celle-ci a consisté dans le conseil de faire envahir le pays haï par une déferlante de prétendus réfugiés dont la principale qualité est la haine viscérale de tout ce qui est chrétien. Espérons que l’AfD le lui fasse payer cher, même si le mal est, hélas, mille fois hélas presqu’irréparable

  8. Posté par Tommy le

    La différence essentielle entre les nazis des années 30 et les sympathisants de l’AfD, c’est que les premiers souhaitaient conquérir le monde, alors que les deuxièmes demandent simplement de ne pas être envahis par ce dernier.
    Bravo à Yvan pour ses propos percutants et dénués de toute soumission au politiquement correct.

  9. Posté par benz le

    Vous avez entièrement raison on a réveillé les démons du passé et vu que nos dirigeants sont les chantres de l’intelligence en matière politique madame ferkel ferait mieux de faire très attention si elle veut pas se réveiller un beau matin avec une super geule de bois

  10. Posté par Antoine le

    Pour moi, c’est une grande victoire, enfin l’AfD est au Bundestag ! Il ne faut pas confondre l’extrême-droite d’aujourd’hui (2017) avec les vieux démons de 1930 !! Il n’y a aucune comparaison. Mme Nazi-Merkel est aux ordres des mondialistes. L’AfD représente des PATRIOTES allemands qui ont en marre des muzz, de leur invasion, revendications, etc …
    Nous sommes tous Européens dans la même situation. Défendons nos coutumes et notre PATRIOTISME !

  11. Posté par Albert Schumann le

    Ne jouez pas le jeu des mondialistes en accusant l’AFD d’extrême droite au sens péjoratif du terme!Il s’agit d’un parti qui représente le peuple Allemand qui ne veut pas mourir et surtout qui doit payer les erreurs de ses « Zélites »en faisant valoir qu’un « nouvel arrivant » vaut plus qu’un Allemand de souche qui a contribué à l’évolution de sa Patrie!!Que les pauvres se révoltent rien de plus normal il arrivera à ce qu’ils coupent à nouveau des tètes!!!

  12. Posté par Bussy le

    En cherchant à imposer à son peuple et aux autres pays européens les délires du nouvel ordre mondial, la Merkel a surtout tenté d’implanter une dictature…
    Quant aux électeurs de l’Afd, la plupart doivent juste vouloir préserver leur culture et leur cadre de vie, donc rien à voir avec de vieux démons, ou alors c’est d’autres démons qu’il s’agit, qui ont faim de conquête et d’asservissement des kouffars européens.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.