9 commentaires

  1. Posté par Krom le

    Bon, elle vient , la soupe ? On a la dalle, là !

  2. Posté par Charles Alexis le

    Être de gauche, c’est de ne pas accepter la comparaison.
    Être irrécupérablement de gauche, c’est d’accepter éventuellement sous certaines conditions la comparaison en précisant surtout « Ouuiii, mais fôôô pas oublier de situer les choses dans leurs contextes! »

  3. Posté par Fripouille 22 le

    À vomir La 2 bien sûr. Moi j’en peu plus

  4. Posté par colt seavers le

    Bonne comparaison , j aime bien

  5. Posté par Bussy le

    Photos du haut, que des femmes misérables, les hommes étant au combat ou morts.
    Photo du bas, on pourrait dire que des lâches ayant abandonné parents, femmes et enfants mais comme ils retournent en vacances les voir, pas si lâches que ça, alors disons que comme il y a les écolo-touristes, il y a les miglandos-touristes !
    Et les cons qui paient des impôts pour les entretenir !

  6. Posté par odin29 le

    Et les réfugiés d’hier n’avaient pas les mêmes conditions d’accueil… Ils n’attaquaient pas la police, ils ne brûlaient pas de bagnoles, ils se faisaient discrets et étaient reconnaissants envers le pays d’accueil. Aujourd’hui les  » réfugiés  » arrivent en terrain conquis, nous imposent leur  » culture  » et nous haïssent.
    Pour sur la différence est énorme!

  7. Posté par Claire le

    Certaines photos valent mieux que de grands discours. Cela n’empêche pas les télés et radios immigrationnistes de continuer à nous parler des malheureuses familles, femmes et enfants qui fuient la guerre. Révulsant quand on sait que la majorité des moutons se contente de consulter ces médias, sans chercher la vérité sur les bons sites de réinformation.

  8. Posté par fred le

    Je croyais que les blacks jouaient aux cartes, mais non ce sont leurs portables.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.