« J’ai épousé un musulman » : le cri d’amour de 120 Italiennes

italienne

Les hommes non musulmans n'auraient pas pu procéder à ce "cri d'amour" puisque l'islam interdit le mariage d'une musulmane avec un non musulman. Cette discrimination ne gêne visiblement pas ces Italiennes.

A noter que si les femmes non musulmanes peuvent épouser un musulman, les enfants de ce couple prennent la religion du père. Toute la culture de la femme est donc détruite en une seule génération.

**********

A la suite d’un éditorial islamophobe publié par un quotidien italien demandant aux Italiennes de ne pas épouser de musulmans, 120 femmes du pays mariées à des musulmans ont exprimé, dans la presse et sur les réseaux sociaux, leur amour pour leur conjoint et ont plaidé pour la tolérance.  

C’est l’une des répercussions des derniers attentats de Londres : une polémique sur les mariages mixtes en Italie a éclaté à la suite d’un éditorial signé Simona Bertuzzi, rédactrice en chef du quotidien Libero.

L’article titré « Pourquoi les femmes italiennes ne doivent pas épouser de musulmans », était un appel à boycotter tout mariage avec des musulmans en raison des origines italo-marocaines de l’un des auteurs des attentats. D’après le Huffington Post Maghreb, cet article se serait notamment appuyé « sur les propos et témoignages recueillis auprès d’une députée italienne d’origine marocaine, Souad Sbai, active dans le milieu associatif pour dénoncer, notamment, les injustices subies par les femmes issues de l’immigration ». Amalgamant insidieusement violences domestiques, port du voile, pratique religieuse et attentats, cet article islamophobe n’est pas passé inaperçu.

Excédé par la tonalité calomnieuse et dangereuse de l’éditorial, une journaliste italienne, Laura Silvia Battaglia, mariée depuis quatre ans à un Yéménite, a dénoncé cette caricature en lançant un hashtag sur Twitter: #hosposatounmusulmano (« J’ai épousé un musulman »).

« Montrons-leur qu’il existe des hommes musulmans qui nous aiment »

Le hashtag a rencontré un vif écho et a été repris par des centaines de femmes italiennes et étrangères toutes mariées à des musulmans. Il a même été traduit en anglais, #muslimhusbandrocks (« un mari musulman assure »), et accompagné de photos et de témoignages. Laura Silvia Battaglia a expliqué le sens de sa démarche dans les colonnes du magazine américain Newsweek.

Faisons-leur savoir que l’amour et le respect existent

« Montrons-leur qu’il existe des hommes musulmans qui nous aiment, qui respectent leurs femmes, qui éduquent leurs enfants et qui ne nous ont jamais forcées à faire quoi que ce soit (…) Faisons-leur savoir que l’amour et le respect existent, surtout si vous êtes de bonnes personnes, et si vous vous concentrez sur l’être humain au-delà de toute autre catégorie », a-t-elle déclaré pour mieux souligner la visibilité des mariages mixtes.

« Vivre la différence comme un atout et non comme obstacle »

Cette dynamique amoureuse de témoignage a été suivie de la rédaction d’une lettre ouverte de 120 femmes italiennes mariées à des Marocains, envoyée au quotidien Libero, selon une information de l’agence de presse Ansa rapportée par le Huffington Post.

Elles y expriment leur sentiment et expliquent que ce que d’autres estiment être une « folie » est pour elles « un exemple de maturité et de connaissance ».

Les vrais terroristes sont ceux qui divulguent des informations discriminantes, et diffusent un sentiment injustifié et déraisonnable de méfiance

« La diversité, pour nous, ne signifie pas être meilleurs ou pires, mais vivre la différence comme un atout et non comme obstacle ». Ces femmes ont également dénoncé la désinformation de l’article du Libero et plus généralement de la presse sensationnaliste.

« La vraie folie, c’est d’épouser des hommes non éduqués à l’amour et au respect. Et ces hommes, malheureusement, il y en a partout et dans toutes les religions (…) les vrais terroristes sont ceux qui, comme vous, divulguent des informations discriminantes, et diffusent un sentiment injustifié et déraisonnable de méfiance ».

Source Via fdesouche.com

18 commentaires

  1. Posté par benhizia le

    cette religion n’est pas compatible avec les autres il sont intolérants agressifs on vivait bien mieux sans eux .

  2. Posté par colt seavers le

    120 traitres et collabos qui oublient leur histoire et les guerres que l Italie a eu avec ces mêmes arabes , 3 guerres puniques avec Carthage et les massacres que ces mêmes arabes ont fait en Italie , lorsque Hannibal a envahi l Italie celle ci a perdu un tiers de ses habitants , a la bataille de cannes 80 000 romains ont été massacrés ils n y a eu que 14 survivants qui ont pu rejoindre Rome , a la bataille du las Trébie 35 000 Romains ont été massacrés , a Trasimène 35 000 Romains ont été exterminé par ses mêmes arabes que ses traitres épouses , a la bataille de cahrr Crassus a été tué avec 35 000 Italiens , Rome a subi ses plus graves défaites avec ces mêmes arabes , en 846 après j c les arabes ont détruit Rome une nouvelle fois , aujourd hui ils reviennent épouser des italiennes au petit cerveau pour nous métisser et répandre l islam , dans 100 ans l’Italie sera musulmane avec une population métissée , ces folles détruisent leur propre peuple et leur culture sans égales sur terre mais celle ci bientôt appartiendra au passé

  3. Posté par Jerry le

    Elle cache sa bouche édentée ?

  4. Posté par Panache l'Écureuil le

    Selon Radio-Vatican, Sa Sainteté va décerner une médaille à chacune de ces 120 chrétiennes italiennes…
    _______________
    « Toute la culture de la femme est donc détruite en une seule génération »:
    C’était déjà le cas à l’époque des razzias barbaresques. Les esclaves rachetés par l’Église catholique étaient pratiquement toujours des hommes, car les femmes esclaves avaient entre-temps été mariées aux maîtres musulmans et avaient déjà eu des enfants ayant forcément acquis la religion du père. Ces femmes préféraient rester auprès de leurs enfants plutôt que de retourner seules en Europe.

  5. Posté par Yolande C.H. le

    L’interdiction du mariage de la musulmane avec un non musulman est logique dans le cadre du coran, puisque c’est l’homme qui exerce son autorité sur la femme; il est donc intolérable d’affaiblir la communauté en perdant un de ses membres: seule option: que l’homme se convertisse: un membre supplémentaire, plus la descendance, le cas échéant.
    Cela montre bien que cette idéologie est bien politique et non pas confinée au spirituel.

    Le système suisse (bien politique celui-là et non pas religieux, d’où la légitimité de sa position antérieure), lorsqu’il était encore bien ancré sur la position de citoyen-soldat, accordait aux seuls hommes de transmettre la nationalité par mariage. La femme suisse, en se mariant, prenait la nationalité de son mari. La sécurité de la Suisse en était profondément renforcée.

    Tout cela a été bazardé, d’où a surgi la nécessité de créer des services de renseignements toujours plus pointus pour surveiller la population résidente, l’augmentation des forces de l’ordre et des enquêtes, ceci en vertu du principe que toute personne qui vit en Suisse doit être considérée comme suisse, même si son engagement envers le pays est proche de zéro.

    Que faut-il défendre? La liberté de choisir qui on veut selon ses sentiments, ou une structure politique qui permet la liberté pour autant qu’il résiste à la dissolution par un autre système de type théocratique?

  6. Posté par Marcassin le

    Leurs enfants seront condamnés à la soumission à l’islam ou à mort pour apostasie. Enthousiasment !

  7. Posté par Michel HÉNAULT le

    Va’ allora farti vedere al musumane!!!

  8. Posté par Charles Alexis le

    La paraphilie dans laquelle un individu est sexuellement attiré par le risque d’être tué a un nom : l’autassassinophilie.
    Rassembler un troupeau de 120 autassassinofolles, c’est du lourd !

  9. Posté par Laurent Daniel le

    toutes les femmes que je connais ayant épousé un musulman s’en mordent les doigts, un jour ou l’autre, toutes sans exception ..

  10. Posté par Françoise le

    Je leur souhaite bien du plaisir. Personnellement, sur 7 mariages mixtes avec un ou une musulman-e parmi mes connaissances, j’ai constaté 100% de divorces (dont certains suite à des violences). Dans 90% des cas, aucune pension alimentaire n’est versée, le conjoint ne travaillant pas ou ayant quitté le pays, et j’ai relevé aussi beaucoup de problèmes scolaires avec les enfants.

  11. Posté par J.J. le

    Quand on doit en arriver à ce genre de connerie c’est que, EFFECTIVEMENT, il y a un colossal problème avec les muzzs et que cet incommensurable problème commence à gratter le peuple de manière urticante!!!

  12. Posté par Bernard Leroy le

    Soyez certains que celle qui seront mal traitées ne reviendrons pas rectifier leur tribune…

  13. Posté par Astérix contre les islamistes le

    Aujourd’hui des connes
    demain des victimes

  14. Posté par Paul le

    Tondues à la libération .

  15. Posté par fred le

    elles chialeront pour les coups qu’elles reçoivent ? moi je ne les plaindrai pas elles n’ont eu que ce qu’elles méritent.

  16. Posté par Claire le

    Syndrome de Stockhom typique. On verra si, dans quelques années, quand leurs charmants époux auront emmené leurs enfants au bled, elles seront toujours aussi enthousiastes.
    La folie masochiste de certaines femmes est insondable.
    Bon, d’accord, quand on a vu la photo du jour sur ce même site, on peut avoir envie d’un peu de virilité, mais de là à tomber dans l’extrême inverse…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.