6 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    Ceci dit (j’ai lu les commentaires), il est scandaleux qu’un éditeur se permette de mettre sur le marché scolaire un bouquin génériste et aussi ridicule que les Précieuses. Le ministère devrait exiger son retrait, mais quand on est pour la pma-gpa, comme l’administration Macron, on ne fait pas d’acte de salut public !
    Devant tous ces délires linguisticastres, je me demande pourquoi les vieillards du Quai Conti ne réagissent pas avec vigueur. Il est vrai qu’ « Immortels » n’est qu’une antonomase abusive : ces gens-là ne grouillent pas plus que des harengs-saurs. Et puis la langue ne fait fait pas à l’Académie, mais dans tous les lieux d’interlocution possibles et imaginables, sans qu’aucune oukase ne vienne poser d’a-priori.
    Ce sidi (pour faire moderne !), les mots n’ont PAS de sexe. Le genre (grammatical !) des mots découle simplement d’habitudes de parler, et le Soleil est féminin en Allemagne, comme un bateau en Angleterre et une sentinelle en France. Oui, nos Précieuses sont vraiment Ridicules !

  2. Posté par Panache l'Écureuil le

    La confusion entre le genre grammatical et le genre bioloque relève d’une ignorance sur le fonctionnement des langues.
    Le français et la plupart des langues européennes ont deux genres: le masculin et le féminin.
    L’allemand a trois genres: féminin, masculin et neutre.
    Je ne pense pas que les « experts » en question soient vraiment versés en linguistique. Ce sont avant tout des idéologues, avec tout le bagage doctrinaire que cela implique. Je mettrais ma main au feu qu’ils n’ont jamais lu une seule page de Ferdinand de Saussure* (1857-1913), linguiste suisse père de la linguistique moderne.
    * descendant de la même famille qu’ Horace Bénédict de Saussure (1740-1799), naturaliste et physicien suisse qui réalisa aussi avec le Français Jacques Balmat la deuxième ascension du Mont-Blanc.

  3. Posté par Neufmm le

    @Claire : « Les sociétés ont été faites par les hommes POUR LES HOMMES »
    Propos ridicule et mensonger, digne du féminisme extrêmiste le plus grotesque. Le féminisme extrêmiste qui affirme que le mâle a maltraité la femme depuis toujours est balayé par la vérité scientifique suivante : Les mâles d’aujourd’hui sont le résultat de l’évolution. Or, ce sont les femmes qui choisissent les mâles et, statistiquement, elles choisissent les mâles dominants, c’est-à-dire ceux qui sont les plus violents (voir aussi l’attirance pour les voyous, bien décrite en psychologie évolutionniste). Alors, venir s’en plaindre comme le font les féministes extrêmistes est totalement grotesque. Une illustration récente de ce choix parmi bien d’autres : Kylie Jenner a choisi Travis Scott, rappeur, pour se reproduire, assurément un doux agneau féminisé :
    https://img.usmagazine.com/620-width/kylie-jenner-travis-scott-350-efb41e9c-0944-4084-a1a8-054a6e5ca27b.jpg
    https://cbsradionews.files.wordpress.com/2015/09/travis-scott-946-epic-records-2.jpg?w=946

  4. Posté par Azty le

    La lutte dite féministe n’est qu’un jeu. Un divertissement de plus à ajouter à la liste des très impériaux Panem et Circences.

  5. Posté par Claire le

    Les langues ne sont que le reflet de la société dans laquelle elles sont utilisées. En ce sens, les langues genrées sont misogynes puisque nos sociétés ont été faites par les hommes pour les hommes. J’adore Molière et La Fontaine, mais je ne parle plus comme ils écrivaient, même si je m’efforce de respecter les règles de grammaire et d’orthographe. Il est donc normal que, peu à peu, certains mots se féminisent, à mesure que les femmes occupent des emplois autrefois réservés aux hommes. Pour certains mots, cela se fait sans difficultés (une présidente, une avocate, etc.), pour d’autres c’est plus compliqué, mais cela se fera, sans qu’il soit besoin d’utiliser l’artillerie lourde et artificielle du politiquement correct, soit en doublant tout comme Macron (les citoyens zé les citoyennes) ou en rajoutant ces insupportables « é-e-s » un peu partout qui rendent la lecture pénible.
    On peut noter au passage que « une panthère » désigne aussi bien un mâle qu’une femelle (alors que « Panther » est masculin en allemand), de même qu’une « baleine » (« Wal » en allemand, masculin également). Étrangeté des genres qui, de plus, varient souvent d’une langue à l’autre, ce qui ne facilite guère les apprentissages. C’est probablement une des raisons qui fait de l’anglais la langue véhiculaire la plus utilisée, puisqu’elle ne présente pas ce genre de problème. Au passage, dans cette langue neutre, certains mots sont genrés, surtout en poésie, comme « death », la mort, qui est masculin…Bref, rien n’est simple.
    Comme le souligne @Bussy, on ferait mieux de s’attaquer prioritairement à l’islamisation de notre société, qui est bien le pire de ce qui puisse arriver aux femmes. Quant à la langue française, laissons-la évoluer tranquillement à son rythme, qui n’est pas non plus celui des vieux dinosaures machistes.

  6. Posté par Bussy le

    « Il s’agit de « cesser d’invisibiliser les femmes » »….. et je parie que les mêmes ploucs se montrent favorables au voile et à la burka !!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.